Dimanche 20 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

COMPTE

Communauté Atlantico.fr
Pseudo : guigou
Inscrit depuis le 11/02/2012
Ses derniers commentaires
  • J'habite à 25km de Saarlouis, en Allemagne. Je consulte le site, je choisis la fille, je réserve, je connais le prix exact à l'avance, je sais même ce que chacune accepte de faire, la langue qu'elle parle. On peut même les noter ensuite sur le site... Je n'avais jamais franchi le pas en France, à la sauvette ou pour finir dans un endroit sordide et se faire raquetter. Chacun y trouve son compte ! J'étais sceptique quand on en parlait il y a 20 ans, maintenant je suis pour. .
  • Ils nous expliquent que la suppression du jour de carence des fonctionnaires est la cause de l'augmentation de l'absentéisme de 2013. Je vais vous en apprendre une bonne, cette suppression s'applique depuis le 1er janvier 2014... En 2013, la journée de carence était pleinement appliquée. Je peux en attester puisque j'ai été 3 fois absent pour 1 ou 2 jours et ça m'a coûté 80€ à chaque fois. Ce que je trouve d'autant plus injuste car c'est en travaillant que je choppe des cochonneries : j'enseigne en maternelle et je me fais éternuer au visage à longueur d'hiver. J'ai droit à toutes les épidémies chaque année... Alors se faire sanctionner financièrement pour des absences dues au travail, c'est la double peine. .
  • J'ai été un des derniers à le faire (classe 98/08) et je n'ai vu aucun brassage. Comme face à l'impôt, je n'ai vu que la classe moyenne faire son devoir sans pouvoir faire autrement. Les fils à papa se faisaient pistonner pour se faire exempter ou pistonner dans les planques et les zozos de banlieue se faisaient réformer au bout de 2 semaines après avoir lassé les instructeurs par leur insoumission....
Ces informations sont publiques et seront visibles du grand public.

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercez en vous adressant à contact@atlantico.fr. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.

Fermer