Jeudi 24 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

COMPTE

Communauté Atlantico.fr
Pseudo : ヒナゲシ
Inscrit depuis le 31/08/2011
Ses derniers commentaires
  • Quant au qualificatif « rouge »… sauf à le devenir — de rire ! — à la lecture de toutes les idioties des uns & des autres, j'admets l'être, résolument, mais… dans un sens et un seul ( http://youtu.be/3nwbFjjrj0k ).   Plaisanteries mises à part, je constate qu'on attend toujours le début de l'ombre de l'indice d'une preuve que les agresseurs ont bien prononcé cette fantasque phrase qui leur est attribuée ; et sans le « croustillant » de laquelle ce fait divers n'aurait, bien sûr, pas suscité le moindre mot de la part de notre si probe & scrupuleux « journaliste »..
  • slv : « [ヒナゲシ] le rouge qui trouve qu'il faut relativiser les viols commis par des ressortissants extra communautaires »   Cette affirmation tient évidemment du pur délire, et témoigne à coup sûr de l'extrapolation galopante & de cette incapacité poignante à comprendre ce qu'on lit (ça vaut aussi — hélas — pour ce pauvre Varennes, que la nature n'a pas gâté… [non, non, les enfants, on ne se moque pas !]) qui semble, ici-même, faire des ravages (l'*école*, la lecture, l'explication de textes… tout cela vous rappelle-t-il quelque chose ? des souvenirs, même lointains ?). Car, si j'ai un avis sur la question du viol et des violeurs avérés, c'est : en taule ! Tous. Voyez, c'est simple… aucune finasserie..
  • Comme d'hab., on a droit — de la part de la bergerie aux ordres — à la liste des athées super-méchants : • Hitler, celui qui cite Jésus, « le Seigneur », « Dieu » à tous bouts de champs dans Mein Kampf… • Staline : bien formé par le séminaire cependant (une vocation contrariée…). • Et donc, Pol Pot… Lequel ? Celui qui fut instruit par les prêtres catholiques de l'École Miche à Phnom Penh ? (Il faut croire qu'il aura séché les cours de « respect de la dignité de la personne humaine », comme l'écrit sans rire ci-dessus le petit télégraphiste du Vatican…)   Au passage, l'ex-centralien qui nous saoule avec « la liberté de penser et la notion de progrès » apportées supposément par le christianisme, serait-il en mesure de nous citer juste deux ou trois noms de mathématiciens d'envergure dans la période qui va — disons — du Ier au XIVe siècle ? Parce que, avant la chape de plomb chrétienne, on n'a que l'embarras du choix : Pythagore, Euclide, Archimède, Eratosthène, Thalès, etc. À partir de la Renaissance, la science commence — bien lentement, certes — à tenir tête à la religion, et la pensée revit alors progressivement. Mais, au plus noir du gouffre obscurantiste, combien ?.
Ces informations sont publiques et seront visibles du grand public.

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercez en vous adressant à contact@atlantico.fr. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.

Fermer