Dimanche 20 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.

  • Par thymthym711 - 26/01/2013 - 22:21 Essai de réponse à une question 2/3

    2/3 Du point de vue de l'enfant ? J'ai été enfant et n'ai pas oublié cet enfant que j'ai été. Je connais le point de vue de l'enfant que j'ai été. L'enfant que j'ai été préfère que ses parents soient ses vrais parents. L'enfant que j'ai été préfère être aimé de ses parents, préfère être aimé de ses frères et sœurs réels, préfère aimer ses parents et ses frères et sœurs. Bien sûr les accidents de la vie, décès, divorces peuvent conduire à d'autres situations dans lesquelles les humains font de leur mieux pour le bien des enfants mais ce n'est pas la même chose, ce n'est pas la situation idéale.
    L'argument qui consiste à dire que les homosexuels n'ont pas choisi de l'être ne résout rien. Je n'ai pas choisi d'être hétérosexuel. Je n'ai pas choisi d'être un homme. Etant un homme j'accepte de ne pas porter d'enfant. Imaginons que, au nom de l'égalité des droits, les hommes se mettent à revendiquer la mise en place de recherches scientifiques conduisant à la greffe d'utérus ou je ne sais quoi pour que nous puissions porter des enfants. D'ailleurs les femmes pourraient revendiquer la même chose pour ne pas être obligées de les porter. Ce que je dis là n'est pas dénué de sens.

Fermer