Jeudi 24 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Petit précis de style masculin

Ce sont le style, le confort et la qualité – et non la « mode » – qui doivent guider un gentleman dans la composition de sa garde-robe.

Atlantico chic

Publié le 3 février 2012 - Mis à jour le 4 février 2012
 

Un costume parfaitement coupé, une chemise impeccable et des souliers faits main envoient immédiatement à autrui un message d’assurance naturelle. Mais quelle que soit la réputation votre tailleur, quelle que soit la qualité de la coupe de votre complet et, plus encore, quel que soit le prix de vos vêtements, vous ne serez vraiment élégant que si vous prêtez attention à quelques détails très simples.

Car ce sont ces petits riens, ces minuscules détails et ces éléments subtils de style qui, au final, feront toute la différence.

L’idée n’est donc pas de posséder la plus grande garde-robe du monde et encore moins de chercher à l’obtenir. Il s’agit en revanche de choisir les bons vêtements, ceux qui seront susceptibles de « relayer » vos inspirations personnelles et vos goûts. L’objectif est simple : atteindre une élégance décontractée teintée d’un raffinement simple et d’un brin de nonchalance.

Tout d’abord commençons par ce que j’appelle la zone en « V ». Cette zone en « V » est constituée du col et des revers de la veste, du col de la chemise et de la cravate. Ce « V » dont le but et la fonction sont d’attirer l’attention d’autrui vers votre visage, est indiscutablement la zone la plus importante à maîtriser, mais aussi la plus dangereuse à manier. Car une erreur dans cette zone sera, de très loin, la plus visible et la plus dommageable pour votre allure.

Commençons par la chemise. Soyez simple. Le bleu et le blanc sont toujours de bons choix, en uni ou avec des petites rayures ou de petits carreaux. Évitez les excès : les cols trop « théâtraux », les surpiqures voyantes et autres boutonnières – trop – contrastées sont de mauvais choix. Optez plutôt pour la douceur et la simplicité, et surtout laissez la qualité parler d’elle même…

Évitez les motifs jacquards et trop voyants. En termes de matières, optez pour des cotons de bonne qualité (twill, double retors) et surtout veillez à ce que l’épaisseur de votre chemise soit suffisante afin que la pilosité de votre torse de soit en aucun cas visible par transparence. Les jolis boutons sont toujours en perle de nacre.

Ensuite la cravate. C’est un accessoire important, car il est plus symbolique qu’utile. Les bonnes cravates sont faites main et jamais à la machine.

Là encore, évitez les excès : ne choisissez jamais une cravate dont la largeur est supérieure à 9 cm et inférieure à 7 cm. 8 cm est un juste milieu qui vous donnera satisfaction à coup sûr.

Le motif ne sera ni trop complexe (avec trop de couleurs), ni trop voyant, ni trop brillant. Toutefois les cravates satinées en bleu navy, en gris ou en violet fonctionnent très bien le soir, lorsque votre tenue sera plus formelle. La règle la plus simple à retenir est celle consistant à privilégier les couleurs douces pour le matin, les couleurs un peu plus soutenues pour l’après-midi et les couleurs plus profondes pour le soir.

Il n’existe à mon sens que deux nœuds de cravate à considérer : le nœud simple (four-in-hand) et le demi Windsor. Ce dernier peut être pratique si la cravate est longue ou si le col de la chemise nécessite un nœud plus volumineux.

 


Hugo Jacomet

Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.

Voir la bio en entier

Fermer