Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 25 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ultra-droite : Tariq Ramadan président ?

Tariq Ramadan veut devenir français et s'impliquer politiquement. Mais n'avons-nous pas déjà suffisamment d'extrémistes de droite ultra-conservateurs en magasin ?

Au secours !

Publié le
Ultra-droite : Tariq Ramadan président ?

Je soupçonne vaguement Tariq Ramadan, un type qui n'a pas beaucoup d'estime pour la France, qu'il voit comme un pays gangréné par l'islamophobie et empêtré pour l'éternité dans ses névroses post-coloniales, de demander la nationalité française dans le seul but de protester contre le risque d'en être déchu comme binational.

 

Ce serait pourtant du mauvais esprit de ma part en même temps qu'un mauvais calcul de la sienne, puisqu'on s'achemine désormais vers une grotesque "déchéance pour tous" et qu'un naturalisé récent peut déjà se voir retirer son passeport pour accointance avec un mouvement terroriste.

 

On pourrait même, à vrai dire, lui savoir gré, quand tant de Français allergiques aux impôts tentent de devenir suisses, de vouloir faire le chemin inverse.

 

Ce désir soudain d'appartenance à un ensemble national si méprisable ne peut donc être que motivé par la volonté de contribuer à sa transformation en une communauté plus "éclairée", à la manière de ces trotskistes qui faisaient, jadis, de "l'entrisme" dans les partis de la gauche modérée histoire d'accélerer l'avènement du Grand Soir.

 

Une fois français, en effet, Ramadan ne serait plus contraint par son statut d'observateur extérieur et pourrait légitimement intervenir dans le débat politique, voire se présenter à une élection. Et pourquoi pas, après tout, puisque c'est la prérogative de tout citoyen. On est tout de même fondé à se demander pour quelle version du Grand Soir il militerait alors, et en quoi sa présence dans un conseil municipal, au Parlement ou même à l'Elysée, contribuerait pratiquement au "vivre ensemble" et à l'émergence du "nouveau nous" qu'il assure appeler de ses vœux.

 

Ferait-il progresser la cause des femmes ? Sans évoquer à nouveau sa désormais célèbre proposition de moratoire sur la lapidation, sa façon d'opposer "féminisme occidental" à un "féminisme musulman" où l'on porte le voile pour ne pas tenter les hommes, n'exerce que des activités "conformes à sa nature" et n'avorte qu'en cas de danger de mort permet d'en douter...

 

Améliorerait-il la condition des homosexuels ? Pas davantage. Il n'interdirait pas totalement les relations entre personnes du même sexe, semble-t-il, mais chercherait surtout à préserver les enfants innocents de ces "comportements anormaux".

 

Consoliderait-il la liberté d'expression, fondement de la démocratie républicaine à laquelle il veut désormais appartenir ? Vraisemblablement pas, les morts de Charlie-Hebdo, n'étant jamais, selon lui, qu'une bande de racistes gagnant de l'argent en s'en prenant aux "marginalisés de la société".

 

S'attaquerait-il au complotisme mortifère qui mine la confiance d'une population dans ses institutions ? Non et re-non. A l'antisémitisme qui déchire les banlieues ? Encore moins. Défendrait-il bec et ongles la laïcité dans son acception la plus consensuelle ? Difficile à croire.

 

Ah, et réglerait-il au moins les questions du chômage et du retour de la croissance ? Là-dessus, je réserve ma position, sa seule contribution au débat économique étant, à ma connaissance, mais je n'ai pas cherché bien longtemps je l'avoue, d'autres font mieux que moi son exégèse, un baratin lénifiant et passe-partout sur l'importance de l'éthique dans le monde de l'entreprise.

 

Un Tariq Ramadan naturalisé et impliqué politiquement, dont on se demande s'il organiserait une troisième primaire avec l'imam de Brest et l'état-major de l'UOIF (les débats sur LCP seraient assez croquignolets) ou déciderait plutôt de se confronter à Christine Boutin, Ludovine de la Rochère et Marine Le Pen par souci de cohérence idéologique, viendrait en tout cas compléter une collection d'extrémistes de droite ultra-conservateurs et rétrogrades qui n'a guère besoin de l'être.

 

Bah, ça serait peut-être le meilleur moyen d'amener Libé ("un intellectuel religieux ou un clerc séculier, à la manière d'Emmanuel Mounier"), Médiapart ("un intellectuel respectable") ou les chasseurs professionnels de néo-réacs à redescendre sur terre. Ou pas, évidemment.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 07/02/2016 - 10:12 - Signaler un abus Cher Hugues

    peur du sociétal façon Tariq. Pourquoi, il est si Bobo compatible!

  • Par Lafayette 68 - 07/02/2016 - 10:39 - Signaler un abus Bof

    Je confirme : bof !

  • Par Ganesha - 07/02/2016 - 10:47 - Signaler un abus Ramadan obligatoire pour tous, Tariq Président !

    La candidature de mr. Ramadan sera une première étape ! En tout cas, cela provoquera des débats télévisés passionnants !

  • Par Gordion - 07/02/2016 - 11:22 - Signaler un abus Cohn_Bendit et Ramadan...

    ... Bon résumé de ce que la France est devenue.

  • Par Alain Briens - 07/02/2016 - 11:55 - Signaler un abus Ah, Ramadan est "un extrémiste de droite" ?

    Comme Marion Maréchal Le Pen alors ? C'est sans doute pour cela qu'il était la tête d'affiche d'un meeting organisé par le parti de Clémentine Autin, personnalité de droite bien connue, et qu'il fait l'objet de l'indulgence si ce n'est du soutien de toute l'extrême gauche française en tant que représentant de la religion des damnés de la terre. Confusion mentale bien pratique quand le camp du bien veut se débarrasser de personnalités issues de son sein mais devenues un peu encombrantes...Ce procédé fut déjà utiliser pour recycler Khomeiny, rangé dans l'"ultra-droite religieuse" après avoir été soutenu et applaudi par tout ce que la France des années 70 pouvait compter de "penseurs" gauchistes. Un peu d'honnêteté intellectuelle (désolé pour l'accent circonflexe) vous siérait mieux Monsieur Serraf !

  • Par pc85 - 07/02/2016 - 12:06 - Signaler un abus ''Sacré'' tariq ramadan ...

    ... qui arrive là comme mars en carême !!!

  • Par Clodo31 - 07/02/2016 - 12:15 - Signaler un abus Méprisable

    est ce personnage (et le terme est faible). Sa principale qualité est de changer de langage en fonction de l'auditoire. Si ce sont des musulmans, il devient salafiste, si ce sont des bobos,cela devient un musulman modéré, voire un anti-islamiste.

  • Par vangog - 07/02/2016 - 12:22 - Signaler un abus Extrême-islamiste?

    C'est pourtant plus proche, idéologiquement, de l'extrême-gauche que de l'extrême-droite...seriez-vous tombé dans une marmite de pensée unique, quand vous étiez petit, Serraf?

  • Par abracadarixelle - 07/02/2016 - 13:23 - Signaler un abus Dehors

    Et à surveiller...Ce type au double langage applique la technique prônée par le Coran : tromper les mécréants pour les subvertir au mieux et les détruire au pire ( ou vice-versa)...

  • Par Borgowrio - 07/02/2016 - 14:10 - Signaler un abus Cheval de troie ou virus ?

    Zemmour qui connait bien le Coran , nous expliquait que celui ci autorise les fidèles " à prendre les habits des mécréants et leurs coutumes" pour mieux travailler à la conquête de l'Islam .Mr Ramadan en est l'archétype Je sais , on va dire que je suis "conspirationniste" .... En êtes vous bien sûr , garantissez vous que demain nous ne regretterons pas notre naiveté

  • Par LouisArmandCremet - 07/02/2016 - 14:49 - Signaler un abus Dommage...

    Dommage M Seraf, car j'apprécie souvent le ton de vos articles. Mais mettre au même niveau un islamiste notoire et la responsable d'un mouvement engagé pour la défense de la famille est faire un raccourci assez sommaire. J'ose espéré que cela est dû à un manque d'information.

  • Par Mike Desmots - 07/02/2016 - 15:42 - Signaler un abus Et moi, je veux devenir suisse si tout va bien c'est 10/12 ans !

    J'espère que dans l'autre sens ce n'est pas 4 /5 ans ...!

  • Par Deudeuche - 07/02/2016 - 17:44 - Signaler un abus le dilemme de la gauche

    c'est super les musulmans sauf que ça veut la peau des LGBT; pas comme les judéo-chrétiens qui ne veulent pas leur filer les gosses et leur souhaiteraient le vivre ensemble (quoique fréquentation optionnelle selon les choix de chacun, en dehors des lieux publiques) de tolérance dans leur PACS entre eux ou avec leur copains sociétalement branchés. Mais c'est clair la position de dame Ludovine est caca et insuportable et Tariq est presque un bon gars! Et il serait méchant car associé aux .....chrétiens (les mêmes massacrés chez les républiques islamiques, mais ça tout le monde s'en fout ou approuve sans oser le dire)

  • Par hmrmon - 07/02/2016 - 19:27 - Signaler un abus Tariq Ramadan.

    Tiens! Manque plus que lui sur la scène politique! Plus faux jeton que ça on meurt! Mais, s'il est si fier de sa civilisation arabo-islamique que fait-il planqué en Europe, comme tant d'autres, plutôt que d'aller mettre ses lumières au service de cette civilisation qui en aurait bien besoin pour la sortir du croupissement intellectuel, économique, scientifique, technologique dans lequel elle patauge depuis des siècles. Mais non, c'est tellement plus prometteur de s'activer, pour, à long terme, faire basculer l'Europe sous la coupe "civilisationnelle" de l'umma.

  • Par nat02 - 07/02/2016 - 20:09 - Signaler un abus eh bien moi

    si ce tristre sire devient français je demande à être dechu de ma nationalité française !

  • Par kaprate - 08/02/2016 - 01:48 - Signaler un abus Le référentiel a changé...

    Extrême droite Ramadan? Ha bon? Le référentiel a dû changer. D'ailleurs Castro et Rohani sont des amis des droits de l'Homme et de la démocratie... Qui vient de dire non?! Vous l'Opposant, assigné à résidence!

  • Par jurgio - 08/02/2016 - 11:18 - Signaler un abus Encore un avatar de l'islam qui avance, masqué ?

    À Tariq Ramadam, je préfère Patrick Carême.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire, L'Aube, 2016 et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi, L'Aube, 2015.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€