Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

De Paris à Marseille, ces étrangers qui viennent faire le ménage des Français

Après les Japonais qui balayent les Champs-Élysées, voici l'Anglais qui passe l'aspirateur sur la Canebière. Et les Français ? Ils comptent les points.

Cradoland

Publié le
De Paris à Marseille, ces étrangers qui viennent faire le ménage des Français

Trottoirs moquettés de crottes de chiens, caniveaux jonchés de mégots, dépôts sauvages de matelas crevés ou de cuvettes de WC ébréchées à tous les coins de rue, poubelles de rues qui débordent... Paris et Marseille, les deux villes entre lesquelles je fais le grand écart (non ça ne fait pas mal, c'est juste une question de souplesse et de TGV) ont en commun d'être les zones urbaines les plus crades et les plus mal entretenues du pays (je reviens tout juste de Nantes, ça m'a fait un choc : j'avais l'impression d'être à Lausanne).

 

A en croire les locaux, ce serait la faute de leurs édiles, qui ne feraient pas leur boulot. De l'avis de ces derniers, ce serait plutôt celle de leurs administrés, qui leur en donneraient trop.

 

De mon point de vue à moi – j'aime bien me situer au-dessus de la mêlée – les torts sont assez équitablement partagés : Parisiens et Marseillais prennent généralement le sens civique pour l'un des pouvoirs spéciaux de Superman, quand Hidalgo et Gaudin calquent les tournées des cantonniers sur la carte électorale. Du coup, Paris serait la troisième ville la plus sale d'Europe derrière Athènes et Rome ; et Marseille carrément hors-concours...

 

Mais on s'habitue à tout et les seuls que tout ça choque encore nous viennent généralement de loin ; de ces étranges contrées où l'on ne promène Médor qu'un sac en plastique à la main et où l'on attend d'avoir trouvé une poubelle vide avant de se débarrasser de sa canette de Coca Zéro.

 

L'an dernier dans la capitale, des commandos d'expats japonais s'étaient d'ailleurs constitués pour patrouiller les zones les plus atteintes un balai à la main. Et voici qu'un Anglais se mêle d'apprendre aux Marseillais à faire à peu près la même chose à l'ombre de la Bonne Mère, s'attirant les foudres des agents de la voirie qui perçoivent son opération "un déchet par jour" comme une critique de leur professionnalisme.

 

Dimanche dernier, sous sa houlette, j'ai justement descendu la Canebière jusqu'au Vieux-Port avec une quarantaine de volontaires, lui rendant un lustre qu'elle n'avait plus connu depuis longtemps (1,8 tonnes de saloperies collectées en quatre heures selon l'organisateur, sans doute moitié moins selon la police des poubelles), l'idée étant d'amener les écluseurs de pastis à étendre cette légendaire "fierté d'être marseillais" à autre chose qu'aux performances de l'OM.

 

Marchera ? Marchera pas ? L'histoire le dira. Mais des éboueurs africains aux femmes de ménage maghrébines, faire faire son ménage par des étrangers est une vieille habitude française. Certainement pas la plus reluisante.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par essentimo - 13/03/2016 - 08:02 - Signaler un abus Et nous nous

    permettons de donner des leçons au monde ! A hurler (mais pas de rires)

  • Par zouk - 13/03/2016 - 10:46 - Signaler un abus Saleté repoussante de nos villes.

    Il fut un temps, aux alentours de 1960, quand Londres était également ornée d'une moquette de crottes de chien. L'instauration d'une amende de £ 50.00 d'abord, ensuite portée à £ 100.00 a grandement résolu le problème et particulièrement dans les jardins publics. L'esprit citoyen des Britanniques est plus élevé que le nôtre? l'amende, significative, a sans doute contribué au changement.

  • Par calinou - 13/03/2016 - 19:01 - Signaler un abus C'est malheureusement vrai...

    Habitant à la campagne, je marche quotidiennement 2 heures par jour parfois le long des routes et je constate effaré la quantité de déchets dans les fossés. Ce ne sont certainement pas des gens de ma génération (+de 65) qui jettent ces ordures, ce sont bien évidemment nos enfants et petits enfants...Mais que leur apprend t-on à l'école ??? et que font les écolos ???

  • Par kaprate - 13/03/2016 - 20:44 - Signaler un abus vrai

    La région parisienne est par endroit une vraie poubelle. Et les végétaux sont abandonnés, broussailles accrochant sacs mac do et papiers gras. Les sorties d autoroutes et du périph vous projettent en Sicile par temps de grève des ordures. Incivilité, manque d hygiène, désamour voire détestation pour son lieu de vie... Mais ces immondices ne datent pas de 48h, j ai repéré les mêmes déchets depuis plusieurs semaines. Jamais enlevés, comme ci le DDE avait jeté l éponge... Désolée jusqu à la larme à l oeil, c est aussi pour cela que j ai quitté ce nouveau quart monde, ce zoo où les soigneurs ont été mangés, pour un lieu étranger encore préservé, propre et respecté par les habitants comme ils se respectent eux mêmes, où il ne viendrait à l idée de personne de jeter son cornet de frites par terre...

  • Par valencia77 - 13/03/2016 - 21:03 - Signaler un abus France

    Des gens du tiers monde africain. La Paz en Bolivie est plus prope.

  • Par vangog - 13/03/2016 - 22:08 - Signaler un abus Lorsque les patriotes auront rendu son pouvoir au peuple...

    Le civisme et les règles de base de la vie en communauté et de respect des autres seront enseignés dans les écoles. Ça nous changera du laxisme gauchiste!

  • Par ciorane - 14/03/2016 - 15:27 - Signaler un abus Crottes de chien

    Certains propriétaires commencent à ramasser les crottes mais laissent sur place les petits sacs qui les contiennent !! Certes l'odeur est moindre, mais en marchant par inadvertance dessus le valdingue est assuré. Maintenant il faut faire attention aux crottes ET aux petits sacs noirs (qui conservent bien l'humidité)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€