Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 11 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

« Dérapage » antisémite : Gérard sera-t-il désormais moins filoché sur Twitter ?

Gérard Filoche, gros pourvoyeurs d’outrances sur les plateaux de télé et les réseaux sociaux, s'est surpassé ce week-end. Mais que faut-il en déduire ?

Nouveau détective

Publié le
« Dérapage » antisémite : Gérard sera-t-il désormais moins filoché sur Twitter ?

Petit quizz dominical : Gérard Filoche est-il A) un antisémite, B) un cynique prêt à tout pour continuer d’exister politiquement depuis sa retraite de l’inspection du Travail, C) un fin stratège convaincu que c’est en jouant les Jérémy Corbyn qu’il pourra prendre le contrôle d’un PS transformé en canard sans tête, ou D) juste un parfait imbécile ?

 

A priori, son tweet d’hier, pioché chez Soral & Co et montrant un Macron affublé d’un brassard nazi sur fond de drapeaux israélien et américain et manipulé par trois dangereux, hum, « sionistes » (dont un patron, un banquier et un intello cosmopolite) milite pour la réponse A.

 

Mais ça paraît trop facile. Si le bonhomme est coutumier des outrances, on ne lui connaissait pas, jusqu’à présent, ce travers spécifique. Lorsqu’il pourfendait les vils spéculateurs, il ne ressentait pas le besoin de les coiffer d’une kippa pour qu’on comprenne qu’il ne les aimait pas. Il les pourfendait oeucuméniquement et se contentait de cracher sur les tombes d’industriels en les traitant de « suceurs de sang ».

 

La réponse B alors ? Mais ça n’est pas satisfaisant non plus puisque, justement, il est l’un des principaux pourvoyeur de grotesqueries résosociales depuis des lustres, n’en est pas à son premier scandale, et s’est toujours montré parfaitement capable de susciter « likes » et « RT » indignés en rafale de manière plus conventionnelle.

 

Bon, l’option fin stratège ? Mais à l’inverse du Labour, qui fédère toutes les variétés de la gauche britannique, de ses franges radicalo-complotistes à ses marges blairo-libertariennes, les socialistes français ont rarement plongé dans un tel marigot. La chasse aux gros pifs qui mettent la France au service des sages de Sion, il y avait déjà pléthore d’officines sinistres pour ça...

 

Reste donc l’hypothèse de l’imbécillité pure et simple. Mais elle clashe tout de même avec le fait que, pour toutes ses éructations en roue libre, ce membre éminent du bureau politique du PS soit un type qui a des lettres et écrit des bouquins d’histoire sur la révolution russe et mai 68. Non, ça ne colle toujours pas.

 

Le quizz restera donc sans réponse. Peut-être le gros Gégé n’est-il rien de tout ça. Ou alors tout ça à la fois. Il y a des précédents après tout. De toute manière, les huiles de Solférino ont déjà demandé son licenciement pour faute grave et il n’est pas certain qu’il se trouve un article dans le code du Travail pour lui sauver la mise. Et sur Twitter, espérons au moins qu'il soit désormais moins filoché...

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par LOTHARINGIEN 31 - 19/11/2017 - 10:17 - Signaler un abus on verra peut être un peu

    on verra peut être un peu moins cet "inspecteur du travail" et ses leçons de morale sur tous les plateaux télé où les animateurs le considèrent comme un "bon client" ... enfin leurs yeux vont ils se déciller ?

  • Par kelenborn - 19/11/2017 - 10:27 - Signaler un abus ah?

    A: Serrafin devient-il drôle ? R: C'est bien qu'il fasse un effort mais faudrait qu'il se laisse pousser les cheveux; B : veut-il imiter Rayski?: R:peu probable que Rayski apprécie; C. Est-il malade pour avoir bouffé une salade aspergée de glyphosate? R: Non Jacquet a posé des panneaux partout à Atlantico pour avertir du danger D Veut-il faire rire 2bouts-la classe?R: mission impossible: donc ne sais pas non plus..... Peut être la réponse est-la mais j'en doute:http://kelenborn.e-monsite.com/pages/nouvelles-1/les-aventures-de-macroleon/bons-baisers-de-treblinka-par-filoche.html

  • Par borissm - 19/11/2017 - 10:36 - Signaler un abus C'est peut-être après une vraie ribouldingue

    que Filochard s'est retrouvé assez peu croquignolet ?

  • Par assougoudrel - 19/11/2017 - 11:03 - Signaler un abus Filoche, quand on a

    lâché un énorme pet puant à table, on ne peut plus revenir en arrière et essayer de le rentrer d'où il vient. Il ne reste qu'à être confus, chercher un "trou" pour se cacher et à se faire oublier.

  • Par POLITQ - 19/11/2017 - 12:07 - Signaler un abus COMME D'HAB: SERAF NE VA PAS AU BOUT...

    Filoche est juste un sale gros con de gauchiste : pléonasme.

  • Par vangog - 19/11/2017 - 13:06 - Signaler un abus Oui, la gauche a toujours eu des convictions antisémites...

    Filochard ne fait qu’exprimer une conviction très présente , depuis toujours, à gauche. Celle-ci est tiraillée entre sa défense des damnés de la terre, auto-proclamés ou vrais, et sa haine du capitalisme. Comme elle a fini par ériger ces convictions en dogmes intangibles, cela l’oblige à faire des contrepieds brutaux. Ainsi, la gauche choisissait-elle unanimement le socialiste Hitler en 1936, bien qu’il ait déjà écrit Mein Kampf, et le récusait-elle à la fin d’une collaboration chaotique avec les socialistes. Le contrepieds de Filochard fait partie des contresens qu’impose le dogme gauchiste, et était aussi malhabile: lorsqu’une grosse vache fait un contrepieds en courant au milieu de ses bouses, elle chute! Filochard est éclaboussé de merde...

  • Par KOUTOUBIA56 - 19/11/2017 - 22:19 - Signaler un abus un gros connard qui devrait

    un gros connard qui devrait aller vivre chez Maduro ou chez la tête de lard de la Corée du Nord. ce mec c'est de la pourriture

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€