Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Clim contre l’humanité : le cercle des polaires disparus

Plus il fait chaud à cause de la clim, plus on en s’en équipe. L’économie circulaire en mode cercle vicieux.

Suicide au gaz (à effet de serre)

Publié le
Clim contre l’humanité : le cercle des polaires disparus

 Crédit NICOLAS ASFOURI / AFP

J’ai pas mal tergiversé (la question me faisait franchement suer), mais le réchauffement climatique partiellement causé par la généralisation de la cliim m’a imposé d’en faire installer une. Prévoyant, j’ai choisi un système puissant, capable d’absorber l’augmentation marginale de chaleur planétaire qu’il génère lui-même depuis sa mise en service.

Il y a d’ailleurs quelque chose de magnifiquement humain dans cette logique — la même qui pousse un pays à s’équiper d’une bombe atomique pour éviter d’être annihilé par celle du voisin, doublant du même coup les probabilités de destruction mutuelle.

On se demande comment l’espèce s’est débrouillée pour perdurer aussi longtemps. Au bout du bout, ça rendrait presque optimiste...  

Mais bon, c’est mon quatrième été caniculaire à Marseille (à Paris, je me contentais d’un ventilateur premier prix de chez Darty et mon appart était « traversant », comme disent les agents immobiliers) et j’ai fini par jeter l’éponge. Et lorsque, en 2050, le nord de la France jouira de températures méridionales et le sud d’une météo sub-saharienne, je pourrai revendre mes nouvelles pénates beaucoup plus cher, m’a assuré le spécialiste du froid en perçant de gros trous dans mes murs. La clim, c’est le « eau et gaz à tous les étages » du XXIe siècle.

Enfin, du moins si l’on sait encore produire de l’électricité d’ici là, la chaleur extrême, en faisant baisser le niveau des fleuves, forçant désormais EDF à mettre ses centrales nucléaires au chômage technique. La maison brûle, et je remets un peu d’huile sur le feu, quoi… On comprend que ça puisse jeter un froid.

D’un autre côté, je suis resté assez parigot pour ne pas reprendre de voiture à Marseille et je circule  à vélo le long de la Corniche. Un vélo fabriqué en Chine dans une usine alimentée au charbon et acheminé jusqu’en Europe sur un cargo polluant davantage que plusieurs centaines de milliers de 4X4 diesel, d’accord, mais mon empreinte carbone ne devrait pas en être trop aggravée pour autant d’après mes calculs. Si j’évite au moins un voyage EasyJet dans l’année, voire un envoi de pièce jointe trop lourde dans un email, l’effet clim pourrait même être carrément annulé.

C’est sûr, avec ces forêts suédoises qui crament comme la première garrigue grecque venue et ces insulaires du Pacifique qui s’enfoncent sous les eaux, je transpire bien encore un peu en pensant aux générations futures, mais j’attrape alors ma télécommande pour augmenter la fraîcheur et le malaise se dissipe vers 20 degrés.

Du cercle polaire au cercle vicieux, ça reste de la géométrie. Et même de l’économie circulaire, qui est écologique.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Le gorille - 05/08/2018 - 10:10 - Signaler un abus Pour refroidir Marseille...

    Il suffit de pomper au fond de la Méditerranée ! L'eau y est très froide. Bon ! Une fois qu'elle a refroidi Marseille, l'eau est restituée... chaude à sa mer, mais en surface... pratique en cas de Mistral : on n'y est plus saisi après un bain de soleil. Je retourne à mon hamac.

  • Par tananarive - 05/08/2018 - 11:55 - Signaler un abus Aide aux construction neuves.

    Une construction neuve est taxée à 20%, vous ne pouvez faire les aménagements nécessaires pour faire des économies d'énergie. La bonne solution est une isolation par l'extérieur, quelques murs en béton pour créer une inertie thermique, un chauffage basse température avec des sols carrelés, une pompe à chaleur eau eau sur sondes géothermiques descendant entre 80 et 100 mètres de profondeur, et un boitier natural cooling avec échangeur qui fait circuler l'eau des sondes dans le plancher en été. Consommation deux circulateurs de moins de 100 Watts pour être entre 25 et 26°C par 34 à 36 ° extérieur. Il faudrait que l'état accepte de perdre tout de suite ce qu'il perd deux ans après et on éviterait les bricolages pour avoir la baisse de TVA.

  • Par Le gorille - 06/08/2018 - 01:05 - Signaler un abus Aux antipodes

    Comme vous y allez ! Les solutions techniques, vous savez, ce sont les gens du métier qui les proposent ! Je n'en relèverai qu'une, un tantinet utopique : la sonde géothermique entre 80 et 100 m de profondeur. J'habite une maison en bord de mer et en hauteur sur une montagne : j'vous dis pas la roche ! Et puis pour peu qu'on dépasse les 100 m, si on ne trouve rien de géothermique (ce qui est hautement prévisible), le sondage plongerait dans la mer, donc dans de l'eau salée. Pas terrible ! * * * * * * * * * * * * * * * * * Accessoirement, mon commentaire humoristique qui répondait à l'humour de l'article, ben, c'est le système SWAC qui existe bel et bien, et fonctionne très bien ! Bon je me vois mal l'installer pour climatiser ma maison pendant les canicules (ça ne chauffe pas en hiver !), mais ce serait techniquement envisageable. Le coût lui, je ne l'envisage pas ! Il faut chercher l'eau à 1000 m de profondeur dans la mer. C'est bon pour les tropiques.

  • Par tananarive - 06/08/2018 - 08:24 - Signaler un abus La géothermie est partout.

    Les sondes géothermique récupèrent les calories du sol ou rejettent des calories dans le sol, la température du sol est d'environ 15°C. Il n'y a pas de pompage d'eau et la roche n'est pas un problème pour les foreuses. La pompe à chaleur consomme 2 KW heure et en restitue environ 10. http://www.afpg.asso.fr/nos-3-filieres/geothermie-assistee-par-pompe-a-chaleur/pac-individuelles/les-types-de-capteurs/sonde-geothermique-verticale/

  • Par tananarive - 06/08/2018 - 08:25 - Signaler un abus Un autre site.

    http://www.geothermie-perspectives.fr/article/pompe-chaleur-echangeurs-verticaux

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€