Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 30 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bientôt des "jeunesses mélenchonniennes" en patrouille dans nos rues ?

Ménard voulait faire patrouiller des vieux, Mélenchon préférerait voir de jeunes paramilitaires arpenter les rues et les gares.

Vieux pots, mauvaise soupe

Publié le
Bientôt des "jeunesses mélenchonniennes" en patrouille dans nos rues ?

Le concept rappelle furieusement les pratiques peu ragoûtantes d'un certain nombre de régimes, des "Pionniers" soviétiques aux "chantiers de la jeunesse française" vichystes en passant par les "Hitlerjugend" allemandes et autres. Crédit wikipédia

On me fait souvent le procès de ne pas être juste en comparant le Front de gauche et le FN, qui n'auraient en commun que ce goût pour la partie haute du visage comme métaphore politique.

Il devient pourtant de plus en plus difficile de les distinguer, que ce soit sur le plan de leur vision générale de ce que devrait être la France (sortie de l'Europe, de l'euro et de l'OTAN ; renforcement de l'étatisme ; corporatisme ; anti-libéralisme...), de leur troublante bacharo-russophilie ou encore du style musclé de leurs tribuns respectifs.

 

Je découvre d'ailleurs que Mélenchon, agacé par la présence des militaires de Vigipirate dans les rues, préférerait voir patrouiller de jeunes paramilitaires en uniformes. Je ne suis pas du genre à jouer du point Godwin à la légère, mais le concept rappelle furieusement les pratiques peu ragoûtantes d'un certain nombre de régimes passés et présents, des "Pionniers" soviétiques aux "chantiers de la jeunesse française" vichystes en passant par les "Hitlerjugend" allemandes et autres "Pasdarans" iraniens.

 

Loin de moi l'idée que l'ex-député PS devenu super-frondeur ait réellement eu ces références en tête en proposant un truc pareil, même s'il sait bien, à chaque fois qu'il profère une énormité, qu'elle sera le moyen de faire le buzz et de protester contre les "caricatures" qui seront faites de lui dans les médias, mais il est difficile d'éviter la mise en parallèle.

 

D'autant plus qu'on était tombé, et à juste titre, sur Robert Ménard lorsqu'il s'était mis en tête de faire à peu près la même chose à Béziers mais avec des vieux. Je ne sais pas si les bidasses qui se promènent gare de Lyon ou sur les Champs-Élysées sont vraiment utiles à la lutte contre le terrorisme puisqu'on dit qu'ils servent surtout à nous rassurer par leur simple présence, mais je dirais que s'ils y parviennent, c'est toujours ça de pris.

 

A contrario, les patrouilles issues de la"jeunesse française" préconisées par JLM me rendraient extrêmement mal à l'aise et je vois mal en quoi elles seraient plus efficaces que les vrais professionnels d'une armée républicaine en cas de problème... Mais bon, les frontistes de droite et de gauche ont toujours été très forts en coups de mentons.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par AgentDevlin - 02/03/2016 - 10:01 - Signaler un abus Exemple du Venezuela

    Mélenchon s'inspire des milices para-militaires créées par Chavez qui sèment la terreur et assassinent les opposants politiques. Il est fou!

  • Par zouk - 02/03/2016 - 11:04 - Signaler un abus Patrouilles préconisées par Mélenchon

    Jeunes ou retraités volontaires, qu'importe, l'important est de libérer nos soldats de ces patrouilles épuisantes et stériles alors qu'ils manquent cruellement au Mali, en Centre Afrique, en Guyane....et autres lieux. Au surplus, comment peut-on croire que des parachutistes de la Légion, j'en ai rencontrés, ne seraient pas plus utiles sur un théatre d'opérations?

  • Par vangog - 02/03/2016 - 11:16 - Signaler un abus Existent déjà les "comités de vigilance", de triste mémoire...

    créés par la gauche pour "surveiller" le Front National, et la "ligue de l'enseignement", de mémoire encore plus triste, subventionnée par la réserve des parlementaires gauchistes, pour contrer le Front National, partout...vivement que cessent ces dérives fascistes (socialistes)! Non?

  • Par zouk - 02/03/2016 - 11:20 - Signaler un abus Patrouilles de volontaires en remplacement des soldats

    Les dangers dénoncés, Russie, Vénézuela, Allemagne hitlérienne.... dépendent des buts et de l'encadrement donnés à ces volontaires, ainsi que de la sévérité des sanctions en cas de débordement.

  • Par Deudeuche - 02/03/2016 - 19:17 - Signaler un abus Msieur Sérraf

    L'armée républicaine pour garder les rues ....de Paris et encore Paris. C'est bien pour un journaliste parisien; mais en ce qui concerne les Français, vivants hors de Paris centre (les autres 64 000 000), et bien non mais non, ce n'est pas la mission de l'armée (essentiellement de terre) de garder la rue; Pourquoi a t'on 100 000 policiers et 100 000 gendarmes?

  • Par de20 - 03/03/2016 - 07:57 - Signaler un abus Laval avait bien commencé

    Laval avait bien commencé chez communistes ou illusionnistes apparentés, lui aussi. Votre DRH desormais s appelera camarade politruk. Et dire que il y en a qui vote pour ça!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire, L'Aube, 2016 et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi, L'Aube, 2015.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€