Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’affaire Benalla, une histoire française

Des Gaulois peuvent-ils vraiment se doter d’une classe politique de Vikings ?

Chassez le naturel

Publié le
L’affaire Benalla, une histoire française

 Crédit PHILIPPE HUGUEN / AFP

Finalement, cette histoire Benalla est surtout très française. Il y a vingt-cinq romans classiques et des dizaines de scandales politiques qui la racontent. Un Rastignac un peu racaille réussit à s'infiltrer dans les milieux du pouvoir, d'abord au PS et auprès de la quasi-totalité des éléphants, puis chez Macron, accumule les passe-droit et les faveurs exorbitantes, ça lui monte à la tête, il commence à faire des conneries, ça finit par être remarqué, et il faut tout un psychodrame avant que l'on décide de couper la branche pourrie — sans doute parce qu’on pensait pouvoir discrètement ajouter de la magouille à la magouille pour s’épargner cet effort même si ça ne marche jamais.

Le reste de la classe politique, toutes formations confondues, vraiment toutes, trimbalant pourtant des casseroles parfaitement comparables, fait mine d’être éberlué, multiplie les effets de manche à la télé ; le « grand public », qui chante tout de même « tous pourri » depuis des décennies, surjoue à son tour son indignation (la même que lorsqu’on lui annonce qu’il faudra désormais rouler moins vite) ; quelques lampistes sont écartés (ou confortablement recasés)…

Ça ne veut pas dire que ça n’est pas lamentable, surtout sous un président qui promettait d’en finir avec les trucs sordides (et est-ce qu’ils ne le promettent pas tous ?) mais échappe-t-on à sa culture ? Pour avoir une classe politique scandinave, il faudrait que nous soyons aussi des Vikings. Mais bon, même noirs et champions du monde, nous sommes juste des Gaulois (comme disait Obama). Ça n’est pas fromage OU dessert, c’est 80 km/h sur les nationales ET la fin des affaires tordues, en quelque sorte...

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Doulou - 22/07/2018 - 10:07 - Signaler un abus Le brouillard des mots

    En somme cet articulet, c'est Rien de nouveau sous le soleil, circulez y a rien à voir. Et parlons d'autre chose!

  • Par assougoudrel - 22/07/2018 - 10:09 - Signaler un abus Drôle de couleurs

    Jaune cocu et rose fifille. Qui est le cocu de l'histoire et qui est le baisé?

  • Par J'accuse - 22/07/2018 - 10:13 - Signaler un abus La branche qui cache la forêt

    Ce n'est pas une "affaire Benalla", mais celle d'un système, pas seulement politique, où les gens de pouvoir, ainsi que ceux qui les côtoient, se sentent au-dessus des lois et protègent leurs pairs qui les violent. La caste des politiciens voudrait faire croire qu'il s'agit d'une exception, alors que c'est la règle. Ce n'est pas une branche (une brindille) qui est pourrie, mais toute la forêt.

  • Par GP13 - 22/07/2018 - 10:16 - Signaler un abus Et la démocratie ?

    Tout à fait d'accord. En substituant la république à la royauté, c'est une vraie démocratie parlementaire qui a été oubliée. Notre président est une sorte de monarque élu, concentrant la réalité de tous les pouvoirs et disposant comme ses illustres prédécesseurs de ses mignons, de ses fous, et de l'opacité des cabinets secrets. Ce système dégénère, quelle bonne nouvelle !

  • Par venise - 22/07/2018 - 10:44 - Signaler un abus appeler Lacan

    et dites lui de nous faire un diagnostic de personnalité sur tous ces politiques des sommets aux chambres, sans oublier les états majors en sous sol, effectivement rien ne change depuis des décennies, chaque gousse d'ail voulant faire une tête dans cette cours au roi et en plus le roi a un petit probléme qui va passer avec l'âge, pour le moment il nous fait sa crise d'ado et les collectionne, sous couvert de cette armée de fonctionnaires qui son planqués et se marrent en attendant le bruit que ça va faire mais si on est assez cons pour tout balancer parce que Mélenchon and co jubilent à nous de voir

  • Par pale rider - 22/07/2018 - 12:30 - Signaler un abus Il paraît qu il n y existe pas de culture

    Française mais qu il y a des cultures en France (dixit notre président, formidable, passons) parmi ces cultures nous avons celle de la nomenklatura bien ancrée celle là .

  • Par vangog - 22/07/2018 - 12:50 - Signaler un abus "Qui s'ra elle ce soir?"

    Telle est la question que tous les Français se posent...

  • Par Max 60 - 22/07/2018 - 14:15 - Signaler un abus Tandem divin

    On peut dire ce qu'on veut, n'empêche que l'alliance du roi de l'Olympe et du fils du dieu des Mecquois c'était bien pensé...

  • Par Citoyen-libre - 22/07/2018 - 15:07 - Signaler un abus Mais il a raison

    Tous les idiots qui découvrent l'eau chaude un beau matin ont l'air ahurie. La vérité, vraie révélée, nous dérange. Nous ne nous habituons jamais au quotidien, à la magouille, aux mensonges, à la perversité d'Etat. Alors qu'en réalité, nous savons bien, que ça toujours été, sous tous les régimes et toutes les républiques ou royautés. Et le pire de pire, c'est que dans la même situation nous en ferions tout autant et peut-être pire. On a oublié le coiffeur et le cireur de pompe de Hollande, et le Falcon d'Estrosi à 100000 euros. Le problème de la presse, c'est qu'elle se veut factuelle. On prend un fait, et on le dissèque, on tire le fil, on presse le citron jusqu'au bout. Il en sort toujours quelque chose à vendre. Le second degré (sauf Zemmour) ne l'intéresse pas. Et c'est pour ça qu'elle a du boulot, depuis des siècles. Mais concrètement, ce genre de feuilleton de l'été alimente les discussions à la machine à café et amuse les commentateurs d'Atlantico,, alors qu'au fond, chacun dans sa chaumière, n'en n'a strictement rien à foutre du Ben Allah sauce Macron. Ca ne change la vie de personne.

  • Par mymi - 22/07/2018 - 15:49 - Signaler un abus Citoyen libre

    "ça ne change la vie de personne !!!", Pas d'accord car si l'histoire relève du fait divers, elle permet surtout à nombre de français d'ouvrir les yeux sur les turpitudes de micron et j'ai encore la naïveté de croire que cela pourrait changer nos vies si enfin un certain nombre de français sortaient de leur aveuglement etdu lavage de cerveau subit depuis un an pour enfin voter correctement !!!!

  • Par mymi - 22/07/2018 - 15:49 - Signaler un abus Citoyen libre

    "ça ne change la vie de personne !!!", Pas d'accord car si l'histoire relève du fait divers, elle permet surtout à nombre de français d'ouvrir les yeux sur les turpitudes de micron et j'ai encore la naïveté de croire que cela pourrait changer nos vies si enfin un certain nombre de français sortaient de leur aveuglement etdu lavage de cerveau subit depuis un an pour enfin voter correctement !!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€