Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vanessa Paradis, Anne Sinclair, même combat : “ ça ne vous regarde pas ”!

Elles sont en une de “ Be ” et de “ Elle ”, tiennent enfin l’occasion de taire les rumeurs, de faire le point, mais ne le font pas. Pourquoi ? Ah, ah…

Revue de presse people

Publié le

Depuis samedi dernier, ça s’est pas arrangé, dites donc, cette rumeur sur Vanessa P. et Johnny D. Ca se serait même, limite, accentué… A tort ou à raison ? Grave question. Laissons de côté le fait que “ ça ne nous regarde pas ”. Tout le monde, de toute façon, ne parle que de ça, les très sérieux “ Nouvel Obs ” et “ Express ” compris, qui, jeudi, annonçaient sur leurs sites que Johnny roucoulerait avec Eva Greene. Info ? Intox ? En découvrant la jolie Paradis en couverture de “ Be ”, on s’est pris à rêver : et si la réponse était là ?

 

Vanessa, bouche cousue

Raté !

On a eu beau balayer, ratisser l’interview de Vanessa dans “ Be ” : rien, nichts, nada. Une chose, quand même, peut-être : la chanteuse, à l’affiche de “ Café de Flore ” (dans les salles mercredi prochain) a commencé sa promo. Et quand y’a promo, y’a forcément pas de bobo, juste une règle : silencio. A l’heure où la petite Frenchie que le monde entier nous envie entame ce que “ Grazia ” appelle “ son année ”, y’a intérêt à ce que ça roule, tout doux et sans à-coup. Le magazine nous l’annonce : en 2012, l’ex-Lolita figurera au générique de quatre films, pas moins, “ soit le quart d’une filmographie inaugurée en fanfare avec “ Noce blanche ”, il y a maintenant vingt-trois ans. A 39 ans, Vanessa Paradis aurait donc décidé de combler ce à quoi elle nous avait habitués : le manque ”. Et d’entretenir le mystère le plus longtemps possible ?

 

Vanessa entretient le mystère

Le mystère, justement, Vanessa, elle sait faire… “ Rare, discrète, dosant ses apparitions publiques au compte-gouttes, elle a tranquillement construit son mythe, presque malgré elle, poursuit “ Grazia ”. Et pourtant, à y regarder de plus près, celle qui incarne pour la génération biberonnée aux années 80 à la fois l’éternelle meilleure amie et l’idéal féminin sait ce qu’elle veut, et où elle va. On ne devient pas une icône en croisant les bras ”. Tiens donc ! Et comment a-t-elle fait ça ?

 

Vanessa, reine de la mise en scène

D’abord, nous dit “ Grazia ”, en appliquant “ l’adage “ mieux vaut faire envie que pitié ” ”, ce qui implique “ d’être heureux et de mépriser les rumeurs qui prétendraient le contraire ”. Okay… Ensuite, reprend l’hebdo, “ en prenant son temps. L’année dernière, elle confiait ainsi au “ Guardian ” : “ Ma mère m’a appris la patience. Elle m’a fait tout simplement comprendre que les situations difficiles se débloquent souvent d’elles-mêmes ”. Ah, vraiment ?… Last but not least, botte en touche le people, “ notre Kate Moss nationale a su fixer dans nos esprits des images fortes et inoubliables, de la Lolita incendiaire de “ Tandem ”, le clip réalisé par Jean-Baptiste Mondino, au petit oiseau insaisissable de la campagne Coco Chanel, signée Jean-Paul Goude. Cette fille, c’est évident, conclut le mag, maîtrise l’art de la mise en scène ”. “ Grazia ”, “ Grazia ”, chercherais-tu à nous faire passer un message ? Une chose est sûre — si tant est qu’on t’ait bien lu entre les lignes, “ Grazia ” bella — on risque d’en manger encore longtemps, de “ la rumeur ”.

 

Anne Sinclair dans “ Elle ”

Quel message exact Anne Sinclair a-t-elle voulu faire passer dans “ Elle ” ? Lecture faite des huit pages d’entretien — oui, huit ! —, le mystère reste entier (bis repetita). Après cinq pages de tournage autour du pot sur le lancement du “ Huff Po ” (prévu lundi prochain), “ Elle ”, enfin, se lance, et ose aborder l’affaire DSK. “ Le moment (de parler) est-il arrivé ? ”, demande timidement le mag au bout de dix lignes de circonvolutions. —“ Je comprends qu’en tant que journaliste vous ayez des questions à me poser sur ce sujet précis, répond Anne Sinclair, mais je suis désolée pour vous : ce n’est pas aujourd’hui que j’y répondrai. Un jour, peut-être, je parlerai des événements qui se sont passés, mais si j’ai envie, quand j’aurai envie et comme j’en aurai envie. En attendant, j’estime que personne n’a à m’intimer l’ordre de parler ” ”. C’est curieux : on dirait qu’une porte a claqué.

 

Anne Sinclair et les femmes

Fin de la discussion ? Padtafait. “ Elle ” revient à la charge : “ Est-ce que vous comprenez que certaines femmes aient pu être décontenancées, voire déçues, par votre soutien inconditionnel à votre mari ? ” —“ Que des femmes se soient senties déçues par moi, je suis navrée de le dire mais c’est leur problème ! ” Et vlan, encore une porte ! Y’a un courant d’air, ou quoi ?

Bravement, le mag remonte à l’assaut : “ Et le fait que vous seriez une victime consentante, qui renverrait les femmes à une conception archaïque du couple, parce que asymétrique, inégalitaire… ” —“ Qu’est-ce que vous en savez ? La dimension asymétrique du couple, c’est au moins autant quand l’homme gagne deux fois plus que la femme, quand l’homme est violent et que la femme en souffre, quand l’homme s’en va et laisse la femme dépourvue de moyens, un couple peut-être asymétrique de mille façons ”. Fait frisquet, décidément…

 

“ Ca ne vous regarde pas ! ”

—“ Mais peut-on être féministe et dans un soutien inconditionnel à son mari quoi qu’il fasse ”, ose encore le journal. —“ Je vous ai déjà répondu, réplique Anne Sinclair. Le soutien inconditionnel, ça n’existe pas. On soutient si on a décidé de soutenir. Personne ne sait ce qui se passe dans l’intimité des couples, et je dénie à quiconque le droit de juger du mien. Je me sens libre de mes jugements, de mes actions, je décide de ma vie en toute indépendance. Je ne suis ni une sainte ni une victime, je suis une femme libre ! (…) Personne n’a besoin d’en savoir plus. J’ai 63 ans et je vais retravailler, et ça, c’est une vraie joie. Point final ”. —“ Etes-vous toujours amoureuse ? ” —“ Ca-ne-vous-re-gar-de-pas ! ” Wow ! La porte, là, c’est dans la gueule qu’on l’a prise. Ca nous apprendra à vouloir savoir des choses hors promo — pas d’un film, cette fois, mais du “ Huff Po ”.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par marco06 - 21/01/2012 - 14:21 - Signaler un abus SINCLAIR

    On se fout de ce qu'elle pense, dit ou fait... C'est une femme avide et arrogante, elle n'aime que le fric et le pouvoir : c'est bien de gauche tout ça! Comme son mari... Mais comment s'appelle t-il déjà?

  • Par porticcio - 21/01/2012 - 19:06 - Signaler un abus Qu’elle se taise La Sinclair !

    Elle a beau dire, elle a beau faire, une femme consentante avec un compagnon qu’on peut qualifier au minimum de gros porc, est bien peu crédible en Blanche-Neige ou en Cendrillon mais beaucoup plus en grosse tru …ffe.

  • Par Tonton Colas - 21/01/2012 - 20:16 - Signaler un abus C'est quoi, ce truc ?

    Et voilà t'il pas que la Madame Sinclair décide de se faire interviouver ( ou qu'elle daigne accepter d'être interviouvée ) puis qu'elle envoie la journaliste au bain .et monte sur ses grands chevaux.. Quel cirque ! Quand on sait que la Madame sévissait sur les télés et nous offrait sa petite soupe, on se dit qu'elle ne nous manque pas. Mais alors pas du tout !

  • Par Atlante13 - 22/01/2012 - 00:35 - Signaler un abus Ce qui se passe dans son

    Ce qui se passe dans son "couple", franchement, il vaut mieux qu'on ne le sache pas! Par contre, c'est bien cette personne qui a déclaré aux caméras du monde entier < on s'aime comme au premier jour> Alors mme SINCLAIR, un peu de décence, et arrêtez de nous prendre pour des débiles, personne ne vous oblige à parader devant les journalistes.

  • Par le Gône - 22/01/2012 - 11:10 - Signaler un abus Pauvre Vanessa...

    Etre sur les même couvertures que la "cocue" c'est vraiment pire que tout. Vanessa P a un vrai talent, mais la grosse Rosenberg c'est quoi son talent? ..le journalisme,me faites pas rire son emission etait une vaste connerie pommadeuse..et puis 14 pages dans Elle ca represente quoi..le degré 9 de la bobottitude..ah c'est nien une socialo engraissée au caviar et au jus de truffe..beurkk

  • Par Part Time Blogger - 22/01/2012 - 11:22 - Signaler un abus Un bel exercice !

    Anne Sinclair réalise là un parfait exercice de styl. Un cas d'école à étudier et qu'on à déjà analysé : http://www.vansteenberghe.fr/node/39

  • Par le Gône - 22/01/2012 - 12:24 - Signaler un abus @Part Time Blogger

    la conclusion de "votre" lien est "Saint clair viens de remettre DSK sur la scène politique Francaise.."c'est franchement a mourir de rire..ce sont deux bobos qui n'interessent les gens que par leurs frasques..bedonnantes et vicieuses.....des tartuffes de la place des Vosges..vous prenez vraiment les Francais pour ce qu'ils ne sont pas mais vous par contre vous l'ête bien...mais alors a fond."con"

  • Par LeditGaga - 22/01/2012 - 13:02 - Signaler un abus D'accord avec...

    D'accord avec TOUS les intervenants : si Lambert n'a rien de plus intéressant à nous conter ici, alors qu'on vire Lambert ! On s'en fout et contrefout des frasques du couple maudit et ce n'est certes pas la grosse truffe du pervers des Sofitel qui va remonter le niveau des débats ! "Putain" il y a d'autres torchons pour relater ce genre de fadaises...qu'on respecte un peu le lecteur ! Diantre !

  • Par PASCONTENT - 23/01/2012 - 10:48 - Signaler un abus pour Vanessa

    on peut-être OK ,ces choses ne font que la concerner et qu'on lui fiche la paix. ,Mais en ce qui concerne cette sans pudeur de Sainte Claire qui n'a qu'une idée en tête : blanchir et remettre en piste son douteux mari , qu'elle se taise ou accepte qu'on se paie sa tête car elle parait plus pitre que Sainte.

  • Par Thierry5635 - 23/01/2012 - 13:09 - Signaler un abus Ne confondons pas l'estimable Vanessa Paradis...

    avec une Sin(pas)clair à la moralité aussi sulfureuse que celle de son infernal conjoint. Souhaitons du bonheur à Vanessa et Johnny (qui n'a en tout cas agressé sexuellement personne, lui) et méfions-nous de l'ambition maladive de l'ex présentatrice milliardaire de TF1, prête à tout pour redevenir femme de ministre. Sin(pas)clair aussi est en promo, pour refaire de DSK un homme important.

  • Par New - 23/01/2012 - 16:10 - Signaler un abus Qu'Anne Sinclair reste à la retraite

    Elle dit avoir 63 ans. Et bien qu'en bonne socialiste elle reste à la retraite. Personne n'a envie de revoir cette femme détestable, complice d'on gros pervers libidineux et agresseur sexuel. Le socialisme français dans toute sa splendeur. Son retour n'aura qu'un mérite à 3 mois des élections : rappeller aux Français qu'il y a moins d'un an le PS aller avoir DSK comme candidat!...

  • Par Lorenza - 26/01/2012 - 10:36 - Signaler un abus Merci Barbara !

    J'ai beaucoup apprécié votre article, cela m'a permis d'avoir un condensé des nouvelles des "people" sans avoir à lire de vrais articles (ce que je n'aurais de toute façon pas fait...). Et bravo pour votre humour !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€