Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"La patte du Front national" dans les manifestations policières : nouvelle trouvaille rhétorique du magicien Cambadélis

On le savait très doué : que ce soit l’héritage de son long passé trotskiste ou de son ascendance grecque, pays où naquit l’art oratoire, tout le monde s’accorde à reconnaître à J.C. Cambadélis une maestria rhétorique plutôt rare dans la classe politique.

Rhétorico-laser

Publié le
"La patte du Front national" dans les manifestations policières : nouvelle trouvaille rhétorique du magicien Cambadélis

Selon J.-C.. Cambadélis, le FN mène une double stratégie "de banalisation et d’excitation". Véritable sophisme qui est au cœur de tout raisonnement complotiste : "plus ça a l’air normal, plus c’est suspect"! Crédit GUILLAUME SOUVANT / AFP

Il n’a ainsi pas son égal dans le maniement de la litote et de l’euphémisme : dire moins pour suggérer plus, comme lorsqu’il se déclare "pour le moins surpris" devant les manifestations policières … Atténuer l’effet désastreux de certains propos, comme lorsqu’il concède, dans la tempête d’Un président ne devrait pas dire ça, que François Hollande "ne s’était pas facilité les choses" pour une nouvelle candidature. Davantage, son usage de la langue est si subtil que l’on ne distingue plus très bien chez lui entre litote et euphémisme : lorsqu’il donne l’impression de vouloir minimiser, n’est-il pas en fait en train de charger la barque ?

 

Il est également un roi de l’expression imagée : ses prises de position sont un véritable festival de formules assassines : la démission de Macron ? Une "kinder surprise" ; les candidats de la droite ? "Les quatre Dalton" ! La dispersion de la gauche ? une "chasse aux Pokémon" ! François Hollande, lui-même, avait jadis eu droit à "un pervers pépère".

Doté d’une réelle culture littéraire et historique, il a aussi le sens de l’analogie parlante : le goût de la revanche chez Nicolas Sarkozy lui rappelle ainsi, non pas notre Montecristo national, mais Mathias Sandorf, héros romanesque austro-HONGROIS… Quant à Emmanuel Macron, objet de toute sa sollicitude, "il s’imaginait en Sully, il ne faudrait pas qu’il finisse en Brutus".

Il est vrai que J.-C. Cambadélis se laisse aussi aller aux facilités rhétoriques de la gauche et notamment de son aptitude infinie au déni de réalité. Il illustre ainsi parfaitement le "négationnisme économique" dénoncé par Pierre Cahuc et André Zylberberg, lorsqu’il affirme fin août 2016, que "la croissance redémarre et que le chômage baisse" et se félicite que la gauche ait "redressé le pays".

Il est tout aussi classiquement dans la bien-pensance lorsqu’il pratique l’asymétrie systématique entre extrême droite et extrême gauche : manifestations des policiers ? Manoeuvre de l’extrême droite évidemment ! Mais pas un mot sur la présence, avérée celle-là, de l’extrême gauche à Notre-Dame des Landes et dans la jungle de Calais. Il est vrai que les anciens "camarades", ou du moins leurs héritiers, n’y sont pas rares.

Tout comme le refus de la moindre responsabilité politique, fait emblématique de ce quinquennat, à travers l’accusation permanente du bilan de la droite pour expliquer les difficultés actuelles, après plus de quatre ans de pouvoir, de… la gauche.

Plus "cambadélisienne" car renvoyant à son habitus trotskiste et à son propre passé d’agitateur, le "complotisme" qui impute les ennuis de son camp et les problèmes du pays aux "manœuvres" de l’adversaire. L’on retrouve chez lui le fonctionnement parfait du grand mythe du "complot", tel que l’avait analysé Raoul Girardet dans son remarquable livre sur les "Mythes et mythologies politiques". Ainsi de la colère policière qui ne peut s’expliquer que par "la patte du FN", car, selon J.-C.. Cambadélis, le FN mène une double stratégie "de banalisation et d’excitation". Véritable sophisme qui est au cœur de tout raisonnement complotiste : "plus ça a l’air normal, plus c’est suspect"! Et qui est à la base de toutes les dérives totalitaires mais qui ne semble gêner personne, dès lors qu’il vise le FN ou même la droite classique.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par trotro75 - 24/10/2016 - 12:35 - Signaler un abus Cambadelis, le nul...

    Je suis policier et voici mon analyse sur le sujet. Déjà, une petite parenthèse sur le fait que Mr CAMBADELIS a dit que notre mouvement était "hors la loi". Lorsque en même temps Mr CAZENEUVE traite ceux qui ont mis le feu à notre collègue de "Sauvageons", on peut se demander si les ministres ne mettent pas notre mouvement à égalité avec les agissements de criminels. Problème de sémantique... Sur le sujet du FN. Le problème n'est pas de savoir si tel policier est FN ou pas. Je ne le suis pas et je me suis retrouvé à côté de collègues à moi qui l'étaient, des amis qui ne sont pas venus en tant qu'électeurs du FN, mais en qualité de policiers fatigués. Notre mouvement est un ras le bol, c'est tout. S'est-on demandé si les manifestants ouvriers de Florange étaient FN ou pas ? Peu importe, ils manifestaient pour le maintien de leur emploi... C'est tout. Ainsi, CAMBADELIS a effectivement bel et bien montré sa nullitude, une nouvelle fois. L'envoi d'un fasciste par le FN à PARIS est une réalité que nos collègues parisiens doivent traiter sur place : l'éjecter de la manif.

  • Par vangog - 24/10/2016 - 13:39 - Signaler un abus @trotro75 Votre post est net et précis!

    je suis très sensible (en tant que FN) à ce que vous écrivez à propos de la mise à égalité, par la gauche, des voyous et des forces de l'ordre dans le discours des politiques qui nous gouvernent. Ce parallèle plus qu' hasardeux est intolérable à tous les Français lucides, quelles que soient leurs convictions politiques, et il est propre à la gauche française (l'influence des Bourdieuseries et Foucalderies?...). La gauche est incapable de comprendre (gauche la plus bête du monde?...) qu'elle creuse sa propre tombe, en ne s'émancipant pas de cet enseignement archaïque...tant pis pour elle!

  • Par assougoudrel - 24/10/2016 - 14:02 - Signaler un abus Avec le PS, c'est toujours de

    la faute des autres, alors que cela fera bientôt cinq ans qu'il est aux manettes. C'est même de la faute des journalistes qui ont déformé les propos du gros nain dans sons livre. A présent c'est le FN. Le pays va mal, très mal et c'est de la faute de Sarkozy. J'appelle ça de la mauvaise fois d'enfants gâtés et mal élevés, sauf que les enfants sont des innocents. Ce sont ni plus ni moins que des sales cons, qui n'ont pas de couilles au cul et ils montrent l'immensité de leur incompétence. Un ramassis de moins que rien qui ne savent faire qu'une chose correctement, c'est faire honte aux français tous les jours.

  • Par Fran6 - 24/10/2016 - 15:21 - Signaler un abus un repris

    de justice qui donne des leçons de savoir vivre, génial!

  • Par Leucate - 24/10/2016 - 15:57 - Signaler un abus Le FN ne fait rien et n'a rien à faire

    On dit que la parole est d'agent et le silence est d'or. Le FN va bien évidemment faire campagne pour les présidentielles et les législatives mais pour le moment, ce sont les partis dits "de gouvernement" qui font campagne pour lui en ouvrant les yeux des électeurs indécis. Cambadélis dans sa catégorie mérite largement que le FN lui décerne une "flamme d'honneur" pour ses loyaux services pour la promotion du Front national. @trotro75 - j'ai posté trois contributions qui se suivent dans le fil de Bilger "'jusqu'où l'Etat pourra-t'il éprouver les nerfs des forces de l'ordre" Ce sont celles d'un "ancien". J'aimerais avoir votre opinion.

  • Par sphynx17 - 24/10/2016 - 16:08 - Signaler un abus Ceci porte un nom:

    .. fuir ses responsabilités, contrairement à ce que l'exécutif rabâche au quotidien; avec un culot sidéral. Ces comportements relèvent du bac à sable.

  • Par abracadarixelle - 24/10/2016 - 16:36 - Signaler un abus Pour un socialiste...

    le désordre est un état normal ; donc le corps chargé de remettre ou sauvegarder l'ordre est par définition mauvais. Et quel est le réflexe naturel d'un socialiste pour disqualifier l'adversaire : lui accoler l'étiquette FN , l'injure finale ; habituellement on y accole les adjectifs : nauséabond, moisi....sans oublier le " ventre fécond" qui le produit.

  • Par J'accuse - 24/10/2016 - 16:41 - Signaler un abus Les yeux dans les yeux, je vous le dis ...

    Camba fait juste de la politique : toujours accuser les adversaires de ce qui va mal et s'attribuer les mérites de ce qui va bien; noircir le tableau quand il est dans l'opposition, et enjoliver la situation quand il est au pouvoir. Le tout enveloppé de formules imagées pour que ça frappe l'esprit et donne l'illusion de la réalité. Il ne se soucie jamais de vérités, uniquement de ce qui sert son camp, quitte à affirmer que le soleil brille alors qu'il pleut des cordes. Il n'est jamais démonté quand on le met face à ses mensonges, et s'en tire toujours par une pirouette, le sourire aux lèvres. Bravo l'artiste. C'est ce qu'on enseigne à Sciences-Po et à l'ENA, et nos dirigeants politiques sont les meilleurs du monde à ce jeu-là.

  • Par Anouman - 24/10/2016 - 17:33 - Signaler un abus Maestria

    J'ignore s'il fait preuve de maestria rhétorique mais chacune de ses interventions étant plus grotesque que la précédente je me demande s'il y a encore quelqu'un pour écouter ce qu'il a à dire. Ce n'est pas avec une vedette de ce genre que le PS va récupérer des électeurs.

  • Par brennec - 24/10/2016 - 17:59 - Signaler un abus Jules vernes

    mathias sandorf est certes un héros austro hongrois mais il a été naturalisé français par Jules Vernes

  • Par Deudeuche - 24/10/2016 - 17:59 - Signaler un abus Une intervention de plus qui donne une envie urgente de voter

    FN !

  • Par ocean5 - 24/10/2016 - 19:35 - Signaler un abus Ah bon !!!

    S'il était aussi fort le P.S ne serait pas à 13 %

  • Par ikaris - 24/10/2016 - 22:54 - Signaler un abus Dès qu'il parle ...

    le mensonge et la manipulation arrivent ! Diabolisation, relativisation, rempentance, culture de l'excuse ... avec lui tout est bon !

  • Par vangog - 24/10/2016 - 23:20 - Signaler un abus Je propose une re-migration en Grèce pour Camba-le-mafioso

    Aaaaaaaarggghh! La patte du Front-National! Encore...

  • Par cloette - 25/10/2016 - 08:49 - Signaler un abus Nous y sommes

    C'est là que les Athéniens s'atteignirent .

  • Par zouk - 25/10/2016 - 09:13 - Signaler un abus Cambadélis

    Toujours prêt à dire une énormité au mépris de toute vérité, pourvu que cela nourrisse ses discours partisans, PS gauchisants comme il se doit.

  • Par yaka - 25/10/2016 - 10:53 - Signaler un abus Camba délice (et encore) des mots / maux

    en dehors de ça et son outrecuidance méprisante l'animal n'existerait pas... mais qu'est-ce qui le fait exister si ce n'est les médias? Le PS est à bout de souffle, ils n'ont plus comme solution que d'agiter les épouvantails habituels... mais en dehors de ça... pas de solutions... La France est malade d'avoir un PS d'un autre temps et une Droite faible dans ses convictions.

  • Par pc85 - 25/10/2016 - 14:00 - Signaler un abus Je vais faire court :

    Cambadelis n'est rien.

  • Par Christophe de Voogd - 25/10/2016 - 14:37 - Signaler un abus Jules Verne

    @brennec merci de la remarque; ma formulation était ambiguë: je parlais des personnages pas de auteurs. Mais accordez- moi que notre Jules Verne national n'a pas de "s":-)

  • Par Texas - 25/10/2016 - 19:13 - Signaler un abus La diversion ...

    ...doit être enseignée dans le Petit Bréviaire du Parfait Socialiste traduit en 250 langues .

  • Par bd - 02/11/2016 - 12:45 - Signaler un abus Plus de narcissique manipulateur à la présidence!

    Beaucoup de Sarkozystes, ici. Ce message leur est destiné. 
Sarkozy n'est pas Donald Trump mais on en est pas loin. 
Il a bon nombre de caractéristiques d'un narcissique... et en neuropsychiatrie, les narcissiques sont classés dans la même catégorie que les sociopathes et les psychopathes. 
Pourquoi lui donner une seconde chance alors qu'il a échoué lors de son précédent mandat et que l'offre politique est pléthorique? L'empathie est un meilleur critère pour un politique et le charisme est malheureusement une qualité bien différente de l'empathie. 
Le charisme de Nicolas Sarkozy cache bien son déficit d'empathie. 
Ne vous fiez donc pas au charisme d'un politicien pour effectuer votre choix.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe de Voogd

Christophe de Voogd enseigne l'histoire des idées politiques et la rhétorique politique à Sciences Po. Il est également formateur accrédité en "political speechwriting" au secrétariat général du Conseil des ministres européens à Bruxelles.
 
Spécialiste des Pays-Bas, il est l'auteur de Histoire des Pays-Bas des origines à nos jours, chez Fayard. Il est aussi l'un des auteurs de l'ouvrage collectif, 50 matinales pour réveiller la France.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€