Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Malaise sur Canal" : comment la réaction "gênée" à un dérapage islamiste en dit long sur le mal rhétorique français

Najat Vallaud-Belkacem est restée à la même table que l’homme-qui-refuse-de-serrer-la-main-aux-femmes. La championne des "ABCD de l’égalité" semblait avoir oublié le B.-A.BA de l’égalité. Bref, comme on l’a dit justement, une "catastrophe symbolique".

Rhétorico-laser

Publié le - Mis à jour le 2 Février 2016
"Malaise sur Canal" : comment la réaction "gênée" à un dérapage islamiste en dit long sur le mal rhétorique français

L’édition du Supplément de Canal+ du 24 janvier dernier a provoqué une polémique à rebondissements tout au long de la semaine passée - qui n’en a pourtant pas manqué, de démission ministérielle à grand spectacle en "Déchéance, épisode 10" ! Mise en cause de Najat Vallaud-Belkacem pour sa réaction "minimale" face aux déclarations inquiétantes du président d’une ONG humanitaire musulmane ; pertinence de donner une telle tribune à de tels personnages ; réactions légitimes de nombreux enseignants, interloqués de voir leur propre ministre éviter le débat, alors même qu’elle leur demande de faire face à des élèves contestataires voire négationnistes.

Celle qui promeut une mixité sans compromis est restée à la même table que l’homme-qui-refuse-de-serrer-la-main-aux-femmes. La championne des "ABCD de l’égalité" semblait avoir oublié le B.-A.BA de l’égalité.  Bref, comme on l’a dit justement, une "catastrophe symbolique".

Mais voilà : à l’excès de « réserve » de la ministre, mais aussi de l’animateur Ali Baddou, n’opposons pas l’excès d’indignation, même si on les a vus, l’un et l’autre, plus "percutants" voire incendiaires, avec d’autres interlocuteurs. Que celui qui n’a jamais été pris en défaut à la télé leur jette la première pierre ! Parler de "complaisance" et appeler à la "démission", c’est aller trop loin : les journalistes ont bien posé des questions gênantes et la ministre était bien atterrée par les réponses.

C’est en fait la gestion post-incident qui s’est révélée la plus déroutante. D'interview en réponse à l’Assemblée, la ministre a tenté de se justifier en niant l’évidence ("j’ai condamné ces propos"), en renvoyant la faute sur Canal+ (qui le lui a bien rendu) et en déclarant préférer contre "les ennemis de la République", le "combat" au "débat". Mais, en démocratie, le combat s’oppose-t-il au débat ? Contredire un adversaire est-ce lui "servir la soupe" ? Réponses faibles et de plus contradictoires : invoquer dans le même mouvement, "l’unité nationale" contre les "polémiques artificielles" et l’inaction de la droite contre l’islamisme radical laisse rêveur…Et si l’on refuse le débat, on quitte le plateau : ce qu’aurait apprécié l’opinion, y compris de gauche. Quant au Supplément de Canal, longuement revenu sur l’affaire une semaine après, pas la moindre remise en question d’une émission marquée par la pauvreté de l’investigation et l’ambiguïté des commentaires. Et le sort atroce de la minorité musulmane de Birmanie, qui se trouvait à l’arrière-plan du débat, aurait peut-être mérité d’être au cœur du débat.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par sna-hyper - 01/02/2016 - 11:24 - Signaler un abus mou ou pas mou

    On va finir par regretter le "casse toi pauv con".

  • Par Ganesha - 01/02/2016 - 12:06 - Signaler un abus François Hollande est un ''fou criminel''

    Najat VB est une musulmane sunnite et, dans son for intérieur, elle comprend parfaitement et elle approuve le fait que les populations de musulmans sunnites de Syrie et d'Irak veuillent créer un état séparé et ainsi échapper à la domination des chiites et des alaouites (Bachar el Assad et le gouvernement irakien). C'est la position de Michel Onfray, c'est du simple bon sens ! Et cela finira, inéluctablement, par se réaliser ! Certes, tout le monde, y compris Najat, désapprouve les excès de Daesh, mais elle considère que les bombardements aériens de la ''Coalition'', qui tuent, en tant que ''victimes collatérales'', de nombreux civils innocents, y compris des femmes et des enfants, sont tout aussi condamnables et ils ne font que renforcer l’extrémisme de l’État Islamique. François Hollande est un ''fou criminel'' qui jette de l’huile sur le feu ! Laissons ces peuples vivre leur indépendance. Le général de Gaulle, qui était un militaire, a su reconnaître que la guerre en Algérie était perdue. En 1962, après leur avoir donné l'indépendance, les attentats en France, aussi bien du FLN que de l'OAS, ont rapidement disparu !

  • Par Mike Desmots - 01/02/2016 - 12:58 - Signaler un abus Ben... c'est clair ...! c'est une victoire de la laïcité ...! >

    > instrumentalisée ..par la gauche islamique....!

  • Par Aldel - 01/02/2016 - 14:35 - Signaler un abus Le problème n'est pas là.

    Désolé de ne pas être totalement d'accord avec ce qui est dit de l'affaire. Je tombe d'accord avec ce qu'écrit Christophe de Vogd, mais ce n'est pas là l'essentiel : l'important ce n'est pas ce qui a été dit ou fait après l'événement, mais ce qui n'a pas été fait : personne n'a porté plainte pour incitation à la haine. Comme le dit M. de Vogd, il faut reconnaître que la ministre de l'éducation n'était probablement pas préparée à devoir réagir à de tels propos, et que son silence peut s'expliquer par sa sidération. Mais le plus sidérant dans l'affaire c'est que l'on a accusé la ministre de ne pas avoir réagi, comme si la faute lui revenait. Non, la faute revient à celui qui a tenu des propos inacceptables; il y a eu plus d'une personne condamnée pour bien moins que cela. Donc, pas besoin d'excuse de la ministre de l'Education, mais besoin d'action des pouvoirs publiques pour montrer que l'on ne peut pas tenir en France de tels propos sans être condamné !!

  • Par zouk - 01/02/2016 - 15:31 - Signaler un abus Canal +, Mme Vallaut Belkacem ....

    Chut! Soyons gêné ou indigné, mais en silence, accusations de racisme, intolérance, islamophobie et autres obligent. Et j'en suis d'accord: je suis profondément indigné de n'avoir constaté aucune contestation, ni, encore moins, de condamnation.

  • Par julepa - 01/02/2016 - 15:32 - Signaler un abus l'explication

    Il est évident que NVB a été nommée minsitre à cause de son physique, et notamment de son sourire. Dans certaines cultures comme la nôtre, on dit parfois "Sois belle et tais-toi." Elle a dû le prendre au pied de la lettre, et voilà, elle s'est tue…

  • Par matleg - 01/02/2016 - 16:02 - Signaler un abus Une jolie fleur dans une peau de vache

    Comment peut-on sérieusement se revendiquer de culture musulmane et marteler à longueur de journées le principe d'égalité entre les hommes et les femmes ? A un moment donné il faut choisir. Sauf si bien sûr on se trouve dans le marketing politique pur, où le mensonge et la dissimulation sont la règle.

  • Par Liberte5 - 01/02/2016 - 17:24 - Signaler un abus NVB confrontée à la réalité islamiste..

    n'a pas les éléments de langage, car ce n'est pas là son ennemi principal. Non, l'ennemi ce sont les patriotes et pour cela elle à tous les éléments de langage. Le présentateur de canal+ aussi.L'islamisme ce n'est pas leur combat prioritaire. Il n'y a pas lieu de se torturer les méninges ni de faire appel à des spécialistes de la rhétorique.

  • Par Liberte1776 - 01/02/2016 - 19:40 - Signaler un abus Inversons les roles un instant...

    Si, a la place du musulman bigot, négationniste et reac Ali Baddou, on avait mis un catho integriste, tout le monde, Ministre, animateur, invites, se serait déchaine sur cette personne. Imaginez un instant qu un paroissien de St Nicolas du Chardonnet refuse de serrer la main a une femme, et refuse de condamner les pedophiles. Vous voyez la bronca ? Mais face a Ali Baddou, juste un silence gene de la part de tout le monde. Soumission... Révoltant. Je veux voir de la part des medias et des politiques la meme combativité qu ils ont face au FN ou au catholicisme dit "radical", alors qu il est pourtant gentillet face a cet obscurantisme musulman.

  • Par Paul Emiste - 01/02/2016 - 19:42 - Signaler un abus 93%...

    ... des musulmans ont votés socialos. Voila c´est tout, n´allez pas chercher plus loin, ça s´arrête lá.

  • Par 2bout - 01/02/2016 - 20:03 - Signaler un abus Cette semaine, c'était l'ordre juste ! Royale !

    Une pétition … et la Justice devient plus juste, au sens moyen-âgeux du terme.

  • Par lepaysan - 02/02/2016 - 05:49 - Signaler un abus Le naturel reviens au galop

    Exactement la même attitude (au détail près, cette manière de baisser les yeux de manière gênée) que j'avais remarqué chez les femmes lorsque je travaillais dans des pays arabes, Maroc, Egypte, Golfe, (Enfin, dans le golfe, des femmes arabes, on en voit même pas)

  • Par winnie - 02/02/2016 - 07:50 - Signaler un abus Pourquoi s'est elle tue ?

    Tout simplement en vertu du proverbe: qui ne dit mot consent. Et le présentateur aussi. On a bien compris que ce gouvernement et plus prompt a attaquer les patriotes en les traitant de racistes et maintenant, nouveau délit, d'islamophobe que de réprimer les fondamentalistes musulmans qui ne respectent pas nos loi es et nos moeurs. Et autre raison, c'est que ce gouvernement n'a comme ont dit vulgairement : que de la gueulle ! Et pas de .......!

  • Par Olivier K. - 02/02/2016 - 09:29 - Signaler un abus Le PB: les journalistes

    A force de d'entendre des journalistes détourner les propos pour exciter les cons, plus personne ne veut se risquer a parler sérieusement.

  • Par vangog - 02/02/2016 - 09:57 - Signaler un abus La soumission commence...

    et celles qui l'appliquent le mieux sont les femmes méditerranéennes, qui l'ont reçu dans leurs gènes...soumission vis à vis de l'islamisme...hystérie vis à vis du patriotisme...pour équilibrer!

  • Par Benino - 02/02/2016 - 10:04 - Signaler un abus Sidérée ou docile ?

    Notre impertinente était probablement subjuguée par le vilain barbu venu insulter notre héritage civilisationel si correct et si bien pensant. Ne nous y trompons pas, le Ali Baddou représente la quintessence même de la culture islamique. Quand nous aurons été soumis, avec l'aide de la jolie ministre et du sournois hollandais l'heure des comptes sonnera pour les traîtres...

  • Par Jean-Benoist - 02/02/2016 - 10:11 - Signaler un abus Elle n'a pas sa place

    au gouvernement et on n'entend pas les féministes Curieux n'est-ce-pas?? Invasion et soumission dans notre pays rampent

  • Par matin de mai 2 - 02/02/2016 - 11:29 - Signaler un abus On finit par avoir ce que l'on merite.

    Peut de coupables et beaucoup de complices.

  • Par zouk - 02/02/2016 - 11:36 - Signaler un abus Dérapage islamiste en présence de notre Ministre de l'Education

    Je serais tenté d'écrire prostitution toujours, mais par respect pour la femme qu'est notre Ministre, je me bornerai à lâcheté au nom du "pas d"amalgame", et qu'en pensent les femmes et surtout les musulmanes? Mais elles ne pourront pas le dire.

  • Par Deudeuche - 02/02/2016 - 14:08 - Signaler un abus Bon convenons

    que tout cela est excellent. Du CQFD à l'état pur! Schadenfreude extrême!

  • Par jurgio - 02/02/2016 - 14:28 - Signaler un abus En dehors des diatribes de gauche, apprises par cœur,

    n'importe quel sujet non attendu par un gauchiste le réduit à quia. Oui, les islamistes ne sont pas des « enfants de chœur ! Il en est de même pour Hollande et confrères qui découvrent une fois élus la complexité économique ! Hollande, contraint aujourd'hui, de lécher les bottes de Raoul, naguère compissé par le même individu !. On a eu tort de conspuer le « casse-toi pauvre con ! » alors que nous en sommes réduits à crier : « Cassez-vous, pauvres cons ! »

  • Par Gré - 02/02/2016 - 17:49 - Signaler un abus Oumma

    Il y a peut-être, et sans doute, autre chose dans le silence de NVB : un musulman ne critique pas un autre musulman, Même devant l'évidence. C'est un principe. Et NVB est musulmane; peut-être, et sans doute, avant tout.

  • Par jualano - 03/02/2016 - 10:12 - Signaler un abus -...Dit c’est quand qu’on arrive ?...

    Ce débat n’est que la suite logique des programmes de télé diffusés au long des chaines, et destinés à fournir « les jeux » sur un territoire devenu la banlieue du monde arabo-africain. Pendant ce temps la classe politique se pense encore être Ministre ou Président, alors qu’elle est devenue administrateur de « zones ». Certes, le nombre d’activistes officiellement récences n’atteint que 1/1000. C’est loin encore le fond ?

  • Par foxlynn - 03/02/2016 - 10:39 - Signaler un abus les gauchos

    comprendront vite que Houllebecq et Finkelkraut et Zemmour ne sont pas des affreux jojos mais justes de visionnaires ... mais il sera trop tard !

  • Par Outre-Vosges - 03/02/2016 - 14:43 - Signaler un abus Parlons franchement

    On sent bien que NVB admire en secret ce si bon musulman logique avec lui-même et complètement fidèle à la pensée de Mahomet. Pratiquant la taqiya (le mensonge autorisé au profit de l’islam) elle voile sa pensée en regrettant de ne pas pouvoir voiler son visage.

  • Par genbea75018 - 04/02/2016 - 14:03 - Signaler un abus Najat Vallaud-Belkacem

    a eu une attitude (marquée par son atavisme !) indigne de la part d'une ministre de la République, incapable de prendre fait et cause pour notre République qui ne se soumet à aucune religion, pas même et surtout pas à l'islam, mais aux lois de cette République.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe de Voogd

Christophe de Voogd est historien spécialiste des Pays-Bas (Histoire des Pays-Bas des origines à nos jours chez Fayard). Il enseigne l'histoire des idées politiques et la rhétorique politique à Sciences-Po. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€