Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 31 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Contre-productif ? "Un forcené aux motivations floues et aux propos confus" : petite analyse de la "prudence" du discours médiatique sur l’attaque de Valence

Les commentaires suscités par l’attaque de militaires devant la mosquée de Valence ont de quoi laisser pantois. Ceux du Procureur d’abord, qui ne parle qu’au conditionnel.

Rhétorico-laser

Publié le
Contre-productif ? "Un forcené aux motivations floues et aux propos confus" : petite analyse de la "prudence" du discours médiatique sur l’attaque de Valence

La France sort juste d’une année d’actes de terrorisme multiples, dont les plus « réussis » ont tout de même fait 150 morts.  Crédit Reuters

Les commentaires suscités par l’attaque de militaires devant la mosquée de Valence ont de quoi laisser pantois. Ceux du Procureur d’abord, qui ne parle qu’au conditionnel (« l’homme aurait dit », « serait » etc.), minimise l’engagement idéologique de l’agresseur, (« musulman pratiquant mais non radical »), s’interroge sur son « équilibre psychique » et introduit une bien curieuse nuance (« d’origine tunisienne mais de nationalité française »). Pour finir par écarter la qualification de terrorisme et par inculper l’individu pour « tentative d’homicides sur dépositaires de l’autorité publique ».

Mais, après tout, la prudence est une vertu de la justice, qui pourra par la suite, selon la progression de l’enquête, revoir sa copie et son incrimination… Les précédents ne manquent pas !

En est-il pour autant de même des médias qui, sauf erreur, n’ont pas pour mission première de relayer sans distance et sans question la parole officielle ? Et qui éventuellement pourrait pousser la réflexion un peu plus loin et tenter quelque mise en perspective ? La France sort juste d’une année d’actes de terrorisme multiples, dont les plus « réussis » ont tout de même fait 150 morts. Voilà qui devrait inciter à davantage d’effort éditorial. A moins que justement le traumatisme des derniers mois ne soit tel que nos grands médias, comme ils aiment tant l’être, se sentent investis d’une mission sacrée : ne pas en rajouter, quitte à passer aussi vite que possible sur tout signe de retour de la menace. De grâce, est-ce trop demander que de s’interroger, avant de pouvoir, espérons-le, tourner la page ?

Certes, l’on n’en est plus aux premiers commentaires de l’affaire Merah et encore de l’attentat contre Charlie, quand la « piste de l’extrême droite » était évoquée à titre d’ « hypothèse » : qui s’en souvient encore? Mais tout de même : la sobre qualification de l’agresseur pendant de longues heures (« l’homme »), avant de laisser place à celle, providentielle, de « forcené » qui induit l’explication exclusivement psychologique de l’attaque, voilà qui laisse un peu rêveur. Tout comme les propos soit disant « confus » dudit « forcené » qui a bel et bien déclaré (pourquoi donc le conditionnel repris en chœur par les médias pour des témoignages attestés ?) qu’ « Allah est grand ». Rien de moins confus. Etrange déni qui rappelle là encore Charlie lorsque l’on entendait en direct les cris des frères Kouachi, « Allah o Akbar », que les journalistes affirmaient « ne pas comprendre ». Tout comme ces motivations soit disant « floues »d’un agresseur qui voulait, selon ses propres dires, « tuer des militaires parce que les militaires tuent des gens et qu’il voulait être tué par eux». Or lorsque l’on sait (ce que personne ne rappelle) que Daech a justement incité ses partisans à tuer des Français partout et par tous les moyens possibles et qu’il préconise le martyr de ses « combattants », il y a là, semble-t-il comme un « faisceau d’indices »… qui pourrait, (eh oui !), faire penser à un acte terroriste.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par bebert4 - 04/01/2016 - 11:18 - Signaler un abus RAS

    Ce n'est pas du terrorisme :il n'a pas dit "Omar a dit".

  • Par tinasp - 04/01/2016 - 12:11 - Signaler un abus PRESSE AUX ORDRES

    Dieu merci ,voilà déjà quelques années que la presse écrite,parlée,télévisée a perdu toute crédibilité en matière d'information tant elle a le doigt sur la couture du pantalon face au donneur d'ordres socialiste; mais la vraie info est disponible sur la toile et je crois bien que ,malgré les énormes subventions reçues pour obéir nous devons prévoir la disparition de quelques titres de quotidiens

  • Par zouk - 04/01/2016 - 12:27 - Signaler un abus "Forcené de Valence"

    De l'art de pousser la poussière sous le tapis.... il ne faut pas troubler les esprits repus des récentes agapes: dormez, braves gens. Que faire de la propagande djihadiste trouvée sur son ordinateur? Rien, dormez vous dis-je!

  • Par Jean-Benoist - 04/01/2016 - 13:19 - Signaler un abus pas d'amalgame

    Le procureur est aux ordres Idem pour la presse présidentielle

  • Par Picquigny - 04/01/2016 - 14:04 - Signaler un abus Un terroriste à l'insu de son plein gré

    « Par ma foi, je commis un acte terroriste sans que je n’en fusse rien et je vous suis le plus obligé du monde de m'avoir appris cela »

  • Par trotro75 - 04/01/2016 - 14:34 - Signaler un abus Difficulté d'établir une incrimination

    Il faut lire l'article 421-1 en entier "Constituent des actes de terrorisme, lorsqu'elles sont intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l'ordre public par l'intimidation ou la terreur, les infractions....". Je pense que c'est plus la notion de "...en relation avec ..." qui pose un problème aux magistrats que la notion "d'individuelle ou collective". Évidemment une nouvelle qualification peut être faite à tout moment et un basculement en terrorisme reste possible. Je comprends tout à fait que les faits exposés et le choix des magistrats aient pu choquer, mais les magistrats savent ce qu'ils font. Par ailleurs l'article 111-4 du code pénal dispose : "La loi pénale est d'interprétation stricte" ne laissant pas la possibilité aux magistrats de faire ce qu'ils veulent. C'est aussi ce qui garantie une démocratie (Merci les lumières et BECCARIA sur ce point). On ne peut pas reprocher grand chose aux magistrats. Au mieux, les mécontents peuvent demander que la loi pénale et la constitution soient changées... et revenir sur le principe de la légalité (ce contre quoi je suis).

  • Par 2bout - 04/01/2016 - 14:59 - Signaler un abus Ma pensée du jour à moi que j'ai aussi.

    Parce que j'avais bien aimé les conseils diététiques de Sarkozy nous rappelant combien la consommation de 5 fruits et légumes par jour était bénéfique pour la santé, en commençant par la salade et la rhubarbe, je voulais indiquer à mon tour que l'insécurité, parce qu'elle génère le déséquilibre, favorise la création.

  • Par pasdesp - 04/01/2016 - 15:20 - Signaler un abus Dieu est grand est non allah

    Dieu est grand est non allah akbar l'islamisme doit etre en cours d'integration. Un prefet dans la ridicule bien pensance

  • Par Texas - 04/01/2016 - 17:57 - Signaler un abus @ trotro 75

    Donc si nous suivons votre raisonnement , le doute subsiste dans l' esprit des Magistrats , sur la " relation " entre l' entreprise individuelle du " forcené " et les actes de terrorisme ayant pour but de troubler gravement l' ordre public ? . A moins de condamner le véhicule dont on ignore si il est " connu des services ".....j' ai un peu de mal à trouver d' autres responsabilités .

  • Par la pie - 04/01/2016 - 18:59 - Signaler un abus Makaniche... comme ils disent à Toulouse ...

    Si c'est le même qui cherche les motifs de cette attaque à la voiture bélier .qui cherche la croissance de notre l'économie ...on est foutu ...

  • Par trotro75 - 04/01/2016 - 19:12 - Signaler un abus @Texas

    Je ne sais pas vraiment où se situe le doute des magistrats. J'ai cru comprendre, d'après ce que les médias ont dit, que la relation avec l'entreprise collective n'était pas démontrée (à ce stade de l'enquête) et pour d'autres raisons qu'ils ne retiennent pas la fait de l'entreprise individuelle (sachant que l'une ou l'autre doit avoir pour but de troubler gravement...). Donc l'infraction n'étant en relation ni avec l'une, ni avec l'autre, reste dans le domaine du droit commun (puisque la suite de l'article 421-1 ne fait que lister les infractions de droit commun pouvant devenir terroriste si la relation est démontrée). J'imagine que les seules paroles de l'homme, pourtant claires, n'ont pas suffit pour retenir une entreprise individuelle, notamment parce qu'il n'est pas connu pour intégrisme (d'après les médias) et parce qu'il semble avoir des soucis psy... L'article est très bien écrit et effectivement on peut comprendre que les Français ne comprennent pas pourquoi la notion de terrorisme n'est pas retenue... C'est très technique et ça mérite des explications plus claires de la part des médias.

  • Par la pie - 04/01/2016 - 19:44 - Signaler un abus a Picquigny - 04/01/2016 - 14:04 -

    .... susse rien ... Sinon vous m'avez fait bien rigoler ...

  • Par la pie - 04/01/2016 - 19:47 - Signaler un abus proc presse ploucs ....

    le doute , toujours le doute ...( Boubouroche pas mort )

  • Par Djib - 04/01/2016 - 20:10 - Signaler un abus Remplacez le "forcené" issu de la diversité

    par un "forcené" proférant des propos d'extrême droite (celui que les médias attendent comme le messie, rappelez vous le tweet rageur d'un pisse copie de l'Obs apprenant l'identité de Merah: "putain je suis dégoûté, c'est pas un nazi"), et là les mêmes convoqueront au tribunal de la bien pensance les réacs qui ont "armé son bras", dénonceront la droite "décomplexée" (à noter que personne ne demande à la gauche d'être complexée) forcément complice, et sonneront le tocsin pour nous prévenir du "retour de la bête immonde au ventre toujours fécond".

  • Par la pie - 05/01/2016 - 05:26 - Signaler un abus inculpation juste

    L' inculpation juste : "" Conduite dangereuse "" ???

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€