Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sophie Marceau : Cyril veut la reconquérir mais c'est un grand niet; Photos (pas?) volées : les Macron s'embrassent langoureusement à Lisbonne; Melania aux fourneaux, Ivanka Trump : "la first lady c'est moi"; Crêpage de chignons à la cour de Belgique

Et aussi : la grande réconciliation entre Ayem et Vincent Miclet. Michel Polnareff, tiré d'affaires, Karine Lemarchand à la recherche de l'âme sœur.

Revue de presse people

Publié le

Beaucoup de bikinis, quelques "tablettes de chocolat" dans vos magazines pour rendre compte des joyeuses (on l'imagine),vacances des people au soleil pendant les Fêtes de fin d'année. C'est une baigneuse souriante et très en forme(s) qui est en couverture de Public. Celui-ci annonce un scoop, la réconciliation entre Ayem et Vincent Miclet, le père de leur petit Ayvin. Toutes les conditions matérielles ont été réunies pour que cette réconciliation se passe le mieux du monde. Jugez plutôt : "après avoir célébré Noël en amoureux à Marrakech, les parents du petit Ayvin, 7 mois, ont pris un jet privé, direction Saint-Barth'.

Vincent a loué une somptueuse villa les pieds dans l'eau, à 8000 euros par jour (salaires du personnel non compris )... Chaque soir le couple s'est offert de longs dîners en tête à tête, savourant des mets d'exception", écrit Public, manifestement bien informé. Le mag rappelle qu'en novembre dernier Vincent Miclet lui avait accordé une interview dans laquelle il accusait sa belle-mère Farida, trop "présente" (il fallait comprendre envahissante), d'être à l'origine de leur rupture. L'homme d'affaires souhaitait aussi qu'Ayem quitte l'animation du Mad Mag. Cela semble chose faite, ce qui permet à Public d'anticiper que "son temps libre retrouvé sera également mis à profit pour retrouver sa ligne"....

Sophie Marceau Cyril Lignac : terminé

Voici a pisté Sophie Marceau partie skier seule avec ses enfants à Chamonix, "pile là où elle avait passé un séjour de rêve avec Cyril Lignac l'an dernier... Un mois et demi après leur rupture, même si elle affiche une petite mine et une silhouette presque maigrelette, elle veut pourtant aller de l'avant", écrit le mag qui croit savoir "qu'il se murmure que Cyril aurait tenté de recoller les morceaux et qu'elle l'aurait renvoyé à ses fourneaux. Quand c'est fini, Sophie n'y revient pas ", affirme Voici qui est allé étayer ses affirmations dans de précédentes interviews de la star, comme celle accordée au magazine Marie-Claire :"je suis radicale. Avec certains ça a été terminé du jour au lendemain". Cyril Lignac ne les avait sans doute pas lues...

Un château et de gros rhumes royaux

En attendant son retour ou un nouveau bulletin de la santé de la souveraine britannique, Point de Vue, comme pour minimiser le cas Elisabeth, dresse la liste de toutes les personnalités du Gotha qui ont, elles aussi, été "privées de messe de Noël pour raison de santé" : la reine Silvia de Suède et la reine Sonja de Norvège, ainsi que le grand duc Jean de Luxembourg, qui vient d'avoir 96 ans et est atteint d'une bronchite. Quant à la reine Paola de Belgique, elle est victime "d'une fracture vertébrale " et son "état nécessitera plusieurs mois de rééducation". De quoi la laisser en dehors des querelles qui agitent la famille royale, en l'occurrence ses enfants ? Gala s'en fait l'écho. L'affaire est d'importance puisqu'il s'agit de déterminer qui du prince Laurent, le frère du Roi Philippe, ou de la princesse Astrid, la soeur du souverain, occupera le "ravissant château du Stuyvenberg, refuge de la Reine Fabiola" (décédée en 2014), château qui "par son élégance et son harmonie, constitue l'un des fleurons du domaine royal de Laeken", écrit le mag. En fait la princesse Astrid ne souhaiterait pas l'occuper personnellement, mais "voudrait y installer son fils aîné, le prince Amédéo époux de le Lili de Rosboch von Wolkenstein, parents d'une petite Anna-Astrid née au printemps dernier", et, précise le mag, "un voisinage immédiat avec son fils la comblerait". Mais le prince Laurent, qualifié de "prince rebelle", souvent présenté comme le mal aimé de la famille, aurait lui aussi des vues sur la résidence. C'est une députée nationale flamande "ouvertement républicaine dont une grande partie des activités consiste à chercher des poux sur la tête des membres de la famille royale", qui a rendu publique cette "négociation", qui s'apparente plutôt à un bras de fer. Histoire de jeter un peu d'huile sur le feu, Gala note que "le Prince Laurent et la défunte Fabiola ne s'appréciaient guère". En tout état de cause, c'est la Donation Royale, qui gère le patrimoine de la famille, qui doit attribuer le château à l'un ou l'autre prince, en accord avec la dynastie". Un accord apparemment difficile à trouver .

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Anita Hausser

Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003). Elle a également réalisé les documentaires Femme députée, un homme comme les autres ? (2014) et Bruno Le Maire, l'Affranchi (2015). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€