Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Him too : Stéphane Plaza a été harcelé sexuellement; DALS : guerre dans le jury; Bill & Hillary Clinton ne s’adressent plus la parole, Victoria Beckham soupçonne David de ne pas respecter la sienne; Laetitia Hallyday s’inquiète pour Johnny

Et aussi : Patrick Bruel heureux à Los Angeles, et, en attendant de nouvelles révélations, toujours l'affaire Weinstein qui secoue la planète cinéma.

Revue de presse people

Publié le

C 'est "La chute d'un satyre" pour Gala, "La révolte des actrices" en couverture de Paris-Match ; le mag est plus précis en pages intérieures avec " La chute de l'ogre"... L'hebdomadaire du "poids des mots et du choc des photos" a mis le paquet (photos et enquête) pour évoquer l'affaire qui fait la une de l'actualité depuis des jours. Un petit scoop en ouverture des douze pages consacrées à l'affaire, un cliché flou, celui du "dernier dîner au restaurant avant son entrée en clinique pour sa cure de désintoxication sexuelle". On distingue Harvey Weinstein attablé avec... un homme. Sur la couverture, l'ex-producteur le plus puissant tient de près Marion Cotillard.

La photo date de 2013 ; elle a été prise au festival de Cannes ; Weinstein tout sourire, tient également l'actrice par les épaules en couverture de Public (Weinstein avait produit "La Môme" pour lequel elle avait reçu un Oscar). En pages intérieures le mag aligne les photos de Weinstein en compagnie de Miranda Kerr, Nicole Kidman, Kate Hudson, Léa Seydoux." Des faveurs refusées semblent mettre l'homme en rage", écrit Match qui reproduit la tribune de Marion Cotillard évoquant "les prédateurs" rencontrés dans sa carrière.

Rebelote en couverture de Closer avec l'actrice italienne Asia Argentino (qui l'accuse de viol) en petit format. Voici, comme Match, reprend les témoignages des actrices françaises qui "brisent le silence". Dans ce grand déballage il est souvent question du Festival de Cannes, terrain de chasse de l'ex-producteur. D'après Le Point, son délégué général, Thierry Frémaux redoute que cette affaire porte préjudice à la manifestation, et il se montre "très agacé en privé par la pression médiatique sur la "tolérance" du Festival de Cannes vis-à-vis des agissements de Weinstein". Thierry Frémaux "estime légitimement n'être responsable que de ce qui se passe à l'intérieur du Palais, pas du reste de la Croisette". Cependant, "dans une note interne transmise à ses collaborateurs", il a, selon le Point, redoublé d'insistance pour que tout le monde fasse preuve d'une conduite exemplaire, "attentionnée" et "à l'écoute" envers "les invités et le personnel pendant le festival". Aucazou...

La proposition faite à Stéphane Plaza

"Les femmes ne sont pas les seules victimes du harcèlement sexuel", écrit Closer qui cite l'exemple de Staphane Plaza. L'animateur-agent immobilier et comédien à ses heures a fait une révélation qui n'est pas passée inaperçue dans l'émission Les Grosses Têtes sur RTL. "Pour obtenir un rôle, on m'avait proposé de faire une petite gâterie, parce que tous les comédiens agissent comme ça pour tourner dans un film. Mais on peut aussi dire non". Ce qu'il a fait. Plaza n'a pas révélé le nom ni le sexe de l'auteur de la proposition. Dans Public, Anaïs Maquiné-Denecker, qui a travaillé "journaliste, casteuse, puis productrice", à la télé, raconte qu'"animateurs et producteurs profitent de leur statut et font miroiter des postes à responsabilités aux jeunes recrues. C'est un système de cour... J'ai aussi vu une célèbre productrice se taper ses assistants, à qui elle promettait des promotions".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Pharamond - 21/10/2017 - 16:32 - Signaler un abus Nouvel hashtag

    C'est vrai. On parle du harcèlement des femmes,c'est bien mais quid des hommes? On devrait créer un hashtag:"dénonce-ta-truie"

  • Par Ganesha - 22/10/2017 - 09:58 - Signaler un abus Marion plus persuasive et consentante qu'Audrey ?

    Ce que prouvent de façon incontestable les couvertures de Public et de Closer, c'est qu'au moment où a été prise la photo du ''gros porc'' serrant dans ses bras la sublime Marion Cotillard, elle ne l'a pas giflé ! A partir de là, on peut imaginer que cette jeune femme a su se montrer plus ''persuasive'' et ''consentante'' que les autres candidates qui étaient en lice dans la course pour obtenir le rôle dans ''La Môme'', dont Audrey Tautou. C'est donc elle qui, en plus d'un énorme paquet de dollars, a obtenu la statuette en or de l'Oscar ! https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Marion_Cotillard

  • Par Ganesha - 22/10/2017 - 13:20 - Signaler un abus Wikipédia

    Ce paragraphe dans Wikipédia raconte la lutte acharnée qui a opposé les producteurs et soutiens des deux jeunes femmes. La bataille fût-elle purement ''platonique'' ? Se déroula-t-elle exclusivement dans des réunions publiques, ou aussi dans la discrétion de chambres d'hôtel ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Anita Hausser

Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003). Elle a également réalisé les documentaires Femme députée, un homme comme les autres ? (2014) et Bruno Le Maire, l'Affranchi (2015). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€