Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Céline Dion & Pepe, Katy Perry & Robert Pattinson : alerte aux vrais faux couples ?; Mathilde Seigner, Kate Moss, Vladimir Poutine : la bataille des seins nus; Sophie Marceau, le blues ; Cathy Guetta, le mystère

Mais aussi Katy Perry qui se rapproche de Robert Pattinson, Claire Chazal qui brise les tabous et Jean-Claude Van Damme au secours de la planète.

Revue de presse people

Publié le

J'ai besoin d'amour-ouourrr (et non, c'est même pas dans ce paragraphe là qu'on va vous parler de Jenifer).

Après Shiloh et ses états d'âme, Claire Chazal et ses confessions. L'ex star du JT est pieds nus elle aussi, pas franchement triste ni sauvageonne mais quand même un peu mélancolique. Pour son grand rendez-vous annuel avec Paris Match, elle sautille telle une naïade au-dessus des flots sur un banc de sable au large du Cap-Ferret. Cela dit, pour être précis, les pieds nus et la sautille, c'est en pages intérieures. En Une, Claire porte un short, une chemise et des chaussures d'hommes sans lacets. Selon le magazine, elle révèle "ce qu'elle n'a jamais dit".

Un véritable exercice de compétition après des décennies de confessions estivales à Match...! Que peut-il bien lui rester à dire de totalement nouveau ? Se fait-elle appeler John elle aussi (d'où le look bricoleur de cabane à huîtres de la photo de couverture) ?

N'allez pas vous imaginer des confessions sur des liaisons secrètes avec ses invités du 20h ni sur le fait qu'inspirée par Bruno Masure qui présentait son JT en veste-caleçon, elle aurait présenté le sien en veste de tailleur-string-savates. Non, il ne se passe rien dans la vie de Claire mais ça n'est pas une raison pour ne pas en parler. Ça tombe bien, elle est en vacances avec Marc-Olivier Fogiel qui en profite pour la faire s'épancher.

On apprend pêle-mêle, qu'avec Arnaud, son ex et jeune compagnon "Il y a bien sûr eu des obstacles. Des problèmes liés à des rémunérations  et des statuts sociaux différents par exemple. Mais aussi des façons de vivre des préoccupations liées à la maturité, l'expérience, qui ne sont pas forcément les mêmes" ou encore qu'elle n'a pas eu envie de famille : "j'ai voulu un enfant, mon enfant, un être unique qui me correspondait, me prolongeait, qui a satisfait un instinct maternel. Pas un instinct de famille". Paradoxalement, pourtant Claire confie aussi qu'elle, qui a "voulu cette liberté" pour elle-même, serait "rassurée qu'il [François, son fils donc] construise  une vie de famille".

Nous on a noté un autre paradoxe. Question de Marc-O : "Tu disais pourtant que ta popularité était usurpée en comparaison avec celle d'un artiste…" Réponse "ils laissent une œuvre derrière eux. D'ou mon rêve d'écrire qui s'est réalisé. Même si je ne suis pas sûre qu'il s'agisse d'une œuvre impérissable". Mais alors pourquoi accepter ces unes quasi bi-annuelles de Match si cette popularité est usurpée...?

Parce que Claire a besoin d'amour. Pas de celui d'un compagnon au quotidien puisqu'elle a choisi "sa solitude, son célibat, le refus de la contrainte".  C'est du notre, d'amour, qu'elle veut. "Une de mes craintes était de ne plus avoir le regard des autres sur moi, de perdre cette popularité qui me fait chaud au cœur". Et ouf [ça, c'est de nous], "j'ai constaté que ce regard n'a pas changé, je ne sais pas si cela durera".

On t'aiiiiiime Claire !  Et oui, on te soutient dans ta rébellion quand tu mènes le combat pour briser les tabous : "je ne cherche pas frénétiquement à être en couple (...). Je refuse ce diktat, je ne veux pas céder à une forme de convention sociale et sentimentale qui voudrait que la femme soit forcément seule quand elle n'est pas mariée, alors que l'homme qui ne l'est pas est libre". Go for it, girl !

Bref, l'interview de Marc O, on dit ok mais les légendes de Match... "Claire Chazal, un été en liberté" (elle sort de prison ?). "Côté dunes ou côté caméras. elle cultive l'harmonie". (...). "Au 20h, son sourire calmait les tempêtes de l'actualité. (...). "Elle a l'âge d'avoir des petits-enfants mais, comme Brigitte Macron, elle incarne la jeunesse. Vacances avec une femme du 21e siècle". Etc, etc... Plus sirupeux tu bouches les canalisations de l'immeuble.

Il faut dire que Paris Match est un peu gnan-gnan plan-plan cette semaine dans la plupart de ses commentaires. Même sa page consacrée aux vacances des deux petites infantes avec leurs parents, le Roi et la Reine d'Espagne est plus onctueuse que le reportage consacré au même sujet par Point de Vue. Dans Point de vue, on apprend au moins un peu des choses, entre autres que Sofia, la plus jeune est déjà plus grande que Leonor l'aînée. La cadette tiendrait de son père le géant Felipe, la future Reine de sa maman Leticia, altesse modèle miniature (halte aux mauvaises langues, ça n'en fait pas une bassesse pour autant).

"Si l'école est finie pour les deux jeunes filles, pas question de se reposer à la plage. (...) Elles ont visité le musée Can Prunera (...). Une sortie culturelle qui s'est achevée par un bain de foule dans les rues de palma de Majorque. Des vacances de rêves pour les princesses !". Et puis quoi encore! Pourquoi n'auraient-elles pas le droit d'aller s'amuser à la plage ou à la piscine les infantes ? Ou dans un Walibi ? Réveille-toi, Paris Match, la folie des grandeurs ne l'est peut-être pas mais le temps des duègnes, lui, est révolu.

Plan de relance de l'économie à Saint-Tropez

La folie des grandeurs. Un bon moyen d'arriver à Neymar. Cette semaine, il est à la fois en Une de Public "Filles, alcool, baston, il pète déjà les plombs" et de VSD "Les caprices du Dieu. Révélations sur son train de vie".

Toute la presse publie des photos du jeune prodige du PSG parti fêter son arrivée en France à Saint-Tropez.

Closer a fait ses calculs. Entre la location de l'une des plus belles villas de la Côte d'Azur, la maison Octopussy, les soirées en boîte avec mannequins inclues et la balade en yacht, les 4 jours de bringue auraient coûté 500 000€. "Une somme qui ne représente que 1% de son salaire...". Pourquoi se priver ?

Public rappelle que Neymar s'était confié à un journal brésilien sur ses activités nocturnes : "Je ne suis pas parfait. J'adore sortir avec mes amis, pourquoi ne devrais-je pas le faire ?". "Je suis très heureux et aussi très bourré avait en outre lâché le joueur le jour de son anniversaire le 5 février dernier".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Vincennes - 13/08/2017 - 16:59 - Signaler un abus Je veux croire que PARIS MATCH si prompt à nous "vendre"

    du "MACRON" à toutes les sauces (pour mieux distribuer son magazine), n'oubliera pas de nous renseigner quant à la facture que NOUS allons payer pour les 19 jours de vacances du couple Macron (et non 10 jours comme annoncé), dans cette magnifique bâtisse !!! car avec le culot qui les caractérise tous les deux, il faut s'attendre à tout. J'ai l entendu dire par des Journalistes, que "Madame gêne" voulait faire des travaux à la LANTERNE (pas assez spacieuse de son point de vue pour y recevoir TOUTE sa famille).!!!!! compte t'elle s'y installer ? est ce elle que nous avons élue ? ......Et, que fait Dosière, pourtant si prompt à "dénoncer" la moindre petite dépense de Sarko (se souvenir d'une soit disant salle de bains où il n'avait JAMAIS mis les doigts de pieds!!!!) mais très silencieux quant aux frais de bouche de son pote Hollande et rien sur Macron depuis 3 mois !!! ON NE NOUS DIT PAS TOUT

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€