Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Valls et Clemenceau, les maudits de la gauche ; Boris et Nadjat Vallaud-Belkacem, le couple béni du PS ? La France insoumise se divise sur l'islamisme ; Ismael Emelien le mystérieux trentenaire-clé de Macron ; Wauquiez rêve l'écologie de droite

Sans oublier les vrais anti-Macron ou l'affaire Weinstein.

Revue de presse des hebdos

Publié le - Mis à jour le 20 Octobre 2017

Malgré leur différence de génération DSK et Marcon auraient de nombreux points de communs.

Les orphelins de DSK ont trouvé en Macron un honorable produit de substitution estime l'Express qui compare les deux hommes : "Deux intelligences, deux cultures différentes. Strauss-Kahn est un universitaire, auteur d’une thèse, il a fait de la recherche, a rêvé, un temps, du Nobel d’économie. Emmanuel Macron est plutôt versé en littérature et philosophie. L’économie, il l’apprend à l’ENA, puis à l’Inspection des finances, et parfait son éducation au sein de la commission Attali, dont il est rapporteur général adjoint (2007-2008)."

Et le magazine croit déceler une vision commune : "sans négliger ce qui distingue les deux hommes, on peut définir ce qui les réunit : regarder le réel tel qu’il est, réconcilier la France avec la mondialisation, mettre l’engagement européen au coeur de tout, accepter sans complexes l’économie de marché."
 
Et croit pouvoir ajouter d’autres ressemblances : "un goût commun pour les nouvelles technologies, les Meccano industriels, la négociation.
« Ils ont la même capacité d’argumenter pour remporter l’affaire, estime Jean Pisani-Ferry. La même façon d’aborder les sujets : ils démontent les rouages, prennent le pouvoir par la maîtrise technique. Ils ne sont pas dans cette posture des politiques qui se mettent en surplomb du concret."
 
Emelien le conseil spécial de Macron
 
"A 19 ans, Ismaël Emelien a interrompu ses études pour suivre Dominique Strauss-Kahn" écrivait l'Express en octobre 2016. Plus récemment, l'Obs détaillait, lorsqu'il a été nommé en mai 2017 "10 choses à savoir sur Ismaël Emelien, l'intrigant stratège de Macron". Le même Obs s'intéresse à nouveau à Emelien, cette fois sur 6 pages, avec un portrait fouillé : "A 30 ans" le "conseiller spécial du président, officie dans l'ombre". pas vraiment dans l'ombre si l'on en juge par de précédents articles qui lui ont déjà été consacrés (voir, par exemple Le Monde du 6 août 2017 : "Emmanuel Macron, Alexis Kohler, Ismaël Emelien : ce trio qui dirige la France").
 
Emelien remarque l'Obs occupe, à 30 ans, une fonction prestigieuse s'il en est, autrefois dévolue à Henri Guaino sous Sarkozy, ou Jacques Attali du temps de Mitterrand. Mais Attali avait 37 ans et Guaino, 50". Il a en tout cas refusé de rencontrer l'Obs par SMS "Je ne suis pas du tout à l'aise avec ces exercices de portrait et je préférerai donc que vous renonciez. Je ne souhaite de toute façon pas m'exprimer car mon métier consiste à conseiller, et non pas à avoir une existence ou une expression publique".
 
Wauquiez écologiste
 
Après une série de photos champêtres, y compris avec son cheval dans Paris Match la semaine dernière,  belle double page avec Laurent Wauquiez, en photo sur un tracteur, suivie par trois pages d'entretien. Comme Mélenchon, Wauquiez, s'est, lui aussi mis à l'écologie : "Il faut promouvoir les voitures propres à hydrogène, comme je le fais dans ma région, faire émerger des Tesla françaises" (ces dernières sont électriques).
 
Pour Wauquiez "L'écologie de droite c'est à la fois l'innovation et le sens de la permanence, la permanence de nos terroirs, de nos appellations contrôlées. Il faut défendre nos agriculteurs, car on ne construira pas le développement durable sur la ruine de notre agriculture. L'écologie c'est à la fois le salers du Cantal et les centres de recherche sur les nouvelles énergies à Grenoble." Il aime donc ce fromage au lait cru de vache à pâte pressée produit dans le département du Cantal.
 
On comprend pourquoi Wauquiez a posé avec son cheval dans Match : "Je prône la politique des grandes chevauchées, celle des caractères affirmés et du verbe haut, celle des charges qui se mènent sabre au clair. pas celle des âmes mortes et soumises." Il préfère donc Murat à Gogol.
 
Valls aime Clemenceau
 
Invité des plateaux radio et télé, Manuel Valls continue à exister de différentes manières, malgré sa solitude au sein des macronistes. Cette fois il déclare, sur deux pages, sa flamme à Georges Clemenceau à l'occasion de la sortie du dictionnaire qui lui est consacré par la collection Bouquins.
 
Valls écrit "Dans sa biographie de Clemenceau, Michel Winock a plaidé pour que soit enfin levée la malédiction qui plane sur cet 'homme de gauche maudit par la gauche' ". Valls pense-t-il à sa propre situation actuelle ?
 
Macron boude Borloo
 
Borloo avait refusé de rejoindre Macron pendant la campagne. Du coup malgré les compliments de Borloo dans le Journal du Dimanche, entre les deux tours de l'élection présidentielle, "l'ex-maire de Valenciennes n'est toujours pas reçu à l'Elysée" selon Le Point.
 
Le livre de Philippot
 
L'ex-vice président du Front National  prépare un livre qui va sortir au premier trimestre 2018 "Il n'y aura pas de réglement de comptes" jure Philippot cité par l'Obs
 
Vallaud-Belkacem et Vallaud
 
Paris Match s'intéresse au couple politique  Boris Vallaud et Najat Vallaud-Belkacem qui  "tracent leur route ensemble... mais pas forcément au même pas. Longtemps, madame a semblé avoir une longueur d'avance : porte-parole de la campagne de François Hollande en 2012 puis du gouvernement, elle a dirigé deux ministères. Elle est désormais dépourvue de mandat." Ceci alors que "pendant ce temps, monsieur campait en coulisses, retiré mais pas inactif. Secrétaire général de la préfecture des Landes, directeur de cabinet d'Arnaud Montebourg, alors ministre du redressement productif, Boris Vallaud est nommé en 2014 secrétaire général adjoint de l'Elysée pour remplacer un certain Emmanuel Macron. Actuellement député des Landes, il est l'une des nouvelles têtes d'un PS décimé."
 
Affaire Weinstein
 
"La chute de l'ogre" : une douzaine de pages et la Une de Paris Match avec une photo de Weinstein avec Marion Cotillard serrée de près par le magnat hollywoodien accusé d'agression sexuelle par de nombreuses actrices. Selon Match : "Pour ce fils d’un bijoutier du Queens, tout commence en France, en 1989. Il distribue le « petit » film « Sexe, mensonges & vidéo », de Steven Soderbergh, qui décroche la Palme d’or à Cannes. Miramax Films, la société de production qu’il a créée en 1979 avec son frère Bob, devient indispensable pour les réalisateurs de films indépendants."
 
Voir aussi la Une de l'Obs et un dossier de 13 pages : "Silence on viole" avec les témoignages de Mélanie, d'Isabelle Laurent, de Reda Kateb, et du chauffeur de Weinstein à Cannes de 2008 à 2013. Plus le regard de la psychiatre Muriel Salmona
 
Par contre "le cas Asia Argento déchire l'Italie" note Le Point : "Elle est l'une des premières comédiennes à avoir osé dénoncer Harvey Weinstein, ouvrant ainsi la voie à des dizaines d'autres actrices qui ont décidé de révéler les pressions ou les viols du producteur américain. Dans son témoignage, recueilli par Ronan Farrow pour le New Yorker , la comédienne sait que son histoire est « compliquée » et que la crédibilité de son accusation sera remise en cause. Elle n'avait pas tort. Asia Argento est aujourd'hui accusée dans son pays d'être autant une prostituée qu'une victime."
 
Le Point s'intéresse au "Hollywood Cauchemar" sur 6 pages et cite Michel Pastoureau, historien médiéviste, auteur du livre "Le cochon" qui explique "Dans l'Antiquité, Weinstein aurait été qualifié de chien ou de loup". En bandeau de Une de Marianne "Harcèlement, Les femmes contre-attaquent" avec une photo de Weinstein.
 
Islamisme et France insoumise
 
"Enquête Quand l'islamisme déchire la France insoumise" titre aussi Marianne (qui fête ses 20 ans) en citant une lettre ouverte qui reproche à Mélenchon son attitude : "D'abord je t'ai vu refuser progressivement, d'employer le terme 'islamiste' pour parler des attentats en Occident" et ajoute "le refus de s'asseoir après une femme au poste de conduite d'un bus, ne serait qu'une manifestation de sexisme ordinaire."
 
Les anti-Macron
 
"Les vrais anti-Macron ... qui squattent tous les médias." titre Valeurs Actuelles : "Ils parlent identité, immigration, islam ... Zemmour, Finkielkraut, Onfray, cette opposition qu'il rêve de voir disparaître." >Le magazine précise : "Si le chef de l'État s'est choisi, à travers Jean-Luc Mélenchon, son opposition politique, il a plus à craindre de ceux qui, comme Alain Finkielkraut, Éric Zemmour ou Michel Onfray, contestent sa vision du monde et le mettent face à ses silences tragiques."
 
Aéroport de Nantes
 
Quatre pages de reportage dans Marianne sur le projet de transfert de l'aéroport de nantes. "L'Etat doit prendre une décision et vite ! Mais dans ce dossier explosif, Emmanuel Macron cherche plutôt à gagner du temps". Pour Bruno Retailleau la médiation en cours "est une farce".
 
Blanchiment à New York
 
Dans le dossier que l'Express consacre à New York sur une trentaine de pages (sans surprise) un article sur les acheteurs étrangers d'appartements qui bénéficient ainsi de placements discrets et opaques : « En comparaison avec la Suisse, où le secret bancaire n’est plus garanti à 100 %, l’immobilier américain propose une solution intéressante... » explique un observateur. "Si, à la suite du 11 Septembre, le Patriot Act exige que la provenance de l’argent investi aux Etats-Unis soit traçable, la législation prévoit une exception pour le secteur immobilier. Dès lors que le risque de financement du terrorisme est écarté, les investissements peuvent donc passer par des sociétés-écrans".
 
Du coup : "Sans surprise, l’argent douteux en provenance de Chine, de Russie, du Qatar, d’Arabie saoudite, du Brésil ou encore du Venezuela s’est engouffré – en toute légalité – dans ce vide juridique. Pour le plus grand bonheur des promoteurs immobiliers de New York, mais aussi de Miami, de Los Angeles et des villes de taille moyenne. Conscient du problème, le département du Trésor estime que 30 % des appartements de luxe sont aujourd’hui financés par de l’argent suspect." En août dernier, le gouvernement Trump a annoncé des mesures visant à mettre fin à ce vide juridique : à suivre.
 
Les faux avis d'utilisateurs
 
L'Express souligne que "selon un rapport de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), 35 % des avis et commentaires d’utilisateurs sur les sites Internet sont des faux. En particulier dans l’hôtellerie, les organismes de formation et les services entre particuliers, où les vendeurs se font volontiers passer pour des consommateurs."
 
Le Point et le sucre
 
"Santé La vérité sur le sucre" Le Point annonce la couleur à la Une, mais ne veut pas inquiéter en ajoutant, en bas à droite de la Une  "Comment se faire plaisir malgré tout ..." Ouf nous voilà rassurés.  A l'intérieur l'accroche de la première des 16 pages du dossier est claire et nette : "Ennemi public n°1 Des médecins l'apellent 'l'autre poudre blanche' Enquête sur les ravages d'une alimentation trop sucrée".
 
L'Oréal l'africaine
 
"Et l'Oréal devint une marque africaine... " constate Le Point qui précise le "marché des produits de beauté sur le continent africain dépasse déjà les 13 milliards d'euros de chiffre d'affaires.". Mais pour le reste les chiffres concernent la zone Afrique-Moyen-Orient : un marché où l'Oréal est en deuxième position derrière Unilever. Et cette même zone ne représente pour l'instant que 3,1% de ses ventes. L'Oréal marque africaine ? Nous sommes donc encore loin du compte. Du coup on se demande pourquoi Le Point a choisit ce titre pour ses cinq pages. 
 
Distributeur de petits récits
 
La start-up française Short édition propose des distributeurs de lecture. Selon l'Express, ils sont installés dans des lieux publics – halls de gare ou aéroports, salles d’attente d’hôpitaux... et même cours de collège". Et ne disposent pas d’écran : "Trois boutons permettent de sélectionner son histoire en fonction du temps que l’on peut y consacrer : une, trois ou cinq minutes. Totalement gratuite, la nouvelle s’imprime ensuite sur une fine bande de papier comme un long ticket de caisse."
 
145 bornes auraient été commercialisées, dont 20 à l’étranger. On les trouve dans 40 gares (dont Montparnasse, à Paris), des aéroports (comme Saint-Exupéry, à Lyon), à l’hôpital Gustave-Roussy de Villejuif, au musée d’Orsay, au centre commercial parisien Italie 2, au ministère des Affaires étrangères, ou encore aux Galeries Lafayette de Lyon Part-Dieu. A vous de les dénicher pour vous faire une opinion. Et il y en aurait même une à San Francisco : "le réalisateur Francis Ford Coppola en a même installé une dans son restaurant le Cafe Zoetrope."  Le tout aboutit naturellement au versement de droits aux auteurs des textes diffusés. Une belle histoire va-t-elle durer ?
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gilles Klein

Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995.

Débuts à Libération une demi-douzaine d’années, puis balade sur le globe, photojournaliste pour l’agence Sipa Press. Ensuite, responsable de la rubrique Multimedia de ELLE, avant d’écrire sur les médias à Arrêt sur Images et de collaborer avec Atlantico. Par ailleurs fut blogueur, Le Phare depuis 2005. Est utilisateur quotidien de Twitter depuis 2007.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€