Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 23 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le Point se pose la question de la détermination de Macron, Valeurs Actuelles lui en trouve trop ; Castaner, tuteur de la future majorité ; L'Express dézingue la patronne de France Télé ; Vénézuela, l'enfer mélenchoniste, Puy du Fou, l'eden villiériste

Et aussi : comment le Patron (Macron) va réformer le travail ; et les recettes pour changer de vie.

Revue de presse des hebdos

Publié le

En cette semaine d'entre deux tours des législatives, en attendant de faire la connaissance des futures (nouvelles) vedettes de l'Assemblée, la plupart de vos hebdos saluent le coup de maitre d'Emmanuel Macron qui a réussi son pari : obtenir la majorité absolue pour la République en Marche, et consacrent leur couverture au président de la République, avec des  tonalités  différentes. Valeurs Actuelles présente le chef de l'Etat en Napoléon 1er et cela donne :"Macron 1er les dangers des pleins pouvoirs, parti unique, pensée unique, jusqu'où ira l'autocrate?" L'Obs a choisi un portrait du chef de l’Etat, le visage fermé et le menton  volontaire, et l'appelle "le Patron, comment il va réformer le Travail".

Emmanuel Macron est pensif en couverture du Point. Le mag l'attend au tournant "Et maintenant, plus d'excuses", décrète le journal qui interroge "Macron peut-il se déballonner"? Fidèle à sa politique,  Paris Match a choisi une photo du  couple présidentiel  en ballade à vélo au Touquet pour sa couverture et titre: "Macron Après l'Elysée, l'Assemblée, Il fait naitre une nouvelle classe politique". Et du coup, il enterre la précédente ..."Ce big bang est un dynamitage méthodique et planifié. Un quasi sans faute des trois dernières semaines" écrit Match qui en fait le récit et qui rappelle que "déjà en aout 2015 à la Rochelle pendant l'Université de rentrée du Parti, Cambadélis répétait :"Macron veut tuer le PS".C'est fait, écrit le mag. Mais honnêtement, en 2015, qui écoutait Jean-Christophe Cambadélis, qui voyait en Emmanuel Macron élu en 2017? Match consacre également un long article à "la génération Hollande liquidée", car "seize des 31 ministres de François Hollande candidats aux législatives ont été éliminés au premier tour".

De Valeurs Actuelles à Challenges, les éditorialistes pointent le risque d'un système hyperprésidentiel. "Il n'est république plus prompte aux troubles que celle où l'équilibre des pouvoirs est rompu. Ni de plus fragile que celle qui écarte les corps intermédiaires, élus et médias en tête", tonne V.A. qui s'en prend à Emmanuel Macron suspecté de "dérive autocrate". Le mag fulmine, mais est obligé de reconnaitre qu'en  quelques jours, Emmanuel Macron fait la démonstration qu'il a revêtu les habits présidentiels mieux que ses prédécesseurs n'avaient su le faire. Un sans faute qui lui permet de lever les doutes que l'opinion pouvait avoir sur lui et que les sondeurs avaient intégré dans leurs calculs. Au président désespérément normal succédait Jupiter".Et de s'indigner de "l'indifférence dont les Français semblent frappés". Résultat, profitant de la "faiblesse des oppositions qui lui font face, le chef de l'Etat déroule en maitre tacticien son plan. Après avoir dépecé le PS lors de la présidentielle, voilà qu'il dévitalise la droite. La nomination  d'Edouard Philippe à Matignon, celle de Bruno Le Maire au ministère de l'Economie et de Gérald Darmanin aux Comptes Publics ont achevé de semer la zizanie chez les Républicains."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Vincennes - 15/06/2017 - 10:34 - Signaler un abus "l'Epress DEZINGUE ERNOTTE la patronne de France TV"..... lit on

    mais RIEN, dans l'article d'A.Hausser (pas très courageuse la dame), sur cette drôle de patronne (placée là par Hollande), qui ayant fait l'objet, avec son BRAS DROIT, d'une mention de censure.......a préféré le "sacrifier" pour garder ce semblant de "Cheftaine" d'un service public servile, comme elle!!!! sur lequel la pluralité des Journalistes n'est ABSOLUMENT pas représentée.....notre redevance ne servant qu'à ENTRETENIR tous les journaleux socialos "aux ordres" et grassement payés!!! écœurant de voir que les Consultants quotidiens de BFMTV, interviennent (qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche), comme SANARES.....JEUDY....BRBIER (qui lui est partout pour nous balancer, déjà, que Macron devrait faire 2 quinquennats pour faire tout ce qu'il doit faire!!!) Un peu de courage Mme HAUSSER car, en effet, vous auriez du "DEVELOPPER" le "bon" boulot fait par "ladite Patronne" d'une TV où, selon la mode actuelle, un BON DEGAGISME devient indispensable.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Anita Hausser

Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003). Elle a également réalisé les documentaires Femme députée, un homme comme les autres ? (2014) et Bruno Le Maire, l'Affranchi (2015). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€