Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 01 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Jean-François Copé, le retour ! ; Alain Juppé se bat pour une identité française "heureuse" ; Christiane Taubira et Emmanuel Macron : dans l'opposition?

Cette semaine, c’est au tour de Jean-François Copé de rentrer à nouveau dans la danse politique. Pour cela, il sort son livre, "Le Sursaut français", et il a choisi « Valeurs actuelles » pour revenir en Une des médias. Le magazine lui offre ainsi sa couverture : « Copé brise le silence ». Après le scandale et le brouhaha de l’affaire Bygmalion, dans cet entretien exclusif, il livre ses confidences sur le « retour de l’enfer ». Une « chance de retour » pour Copé ? Dans « Challenges » il en est aussi rapidement question cette semaine : « Copé, qui prépare son retour, est remonté contre l’ex-président (Sarkozy) qui se défausse sur lui dans l’affaire Bygmalion. Pour le duo Charon-Hortefeux, sa meilleure chance de retour est pourtant… Sarkozy : Copé s’est déjà vu promettre un poste gouvernemental après la victoire de 2017 » y lit-on.

Revue de presse des hebdos

Publié le

« L’identité de la France » ? « Heureuse » pour Alain Juppé, « malheureuse » pour Alain Finkielkraut

Pour l’heure, le chouchou de l’opinion, à droite, est encore Alain Juppé.

« Le favori de la présidentielle et le philosophe star ont deux visions de l’identité de la France » et pour les exprimer, « Le Point » les a réunis.

Ils ont quatre ans d’écart, « deux styles différents, classiques, sérieux, en rien poussiéreux » introduit le magazine qui les décrit comme « deux hommes libres, Juppé du fait de ses bons sondages et de son expérience, et Finkielkraut par nature ».

Ainsi « librement » chacun apporte sa vision… sur leur posture d’abord :

Alain Juppé : « vous êtes, Alain Finkielkraut, dans le radicalisme de l’inexpérience. Je suis dans le volontarisme du politique »

Alain Finkielkraut : « je crains qu’Alain Juppé ne cède à la tentation de l’angélisme. Avec son dernier livre, il met pied à terre et prends les problèmes à bras le corps. Je m’en réjouis ».

Sur l’identité…

… « Malheureuse », (et en plus, mal défendue) pour Alain Finkielkraut : « Des Français sont cloués au pilori médiatique parce qu’ils réclament le droit à la continuité historique. C’est cela l’identité malheureuse.  J’ajoute que c’est un malheur supplémentaire que de voir la défense de ce droit préemptée par un parti démagogique, hargneux et irresponsable ». …

… « Heureuse » pour Alain Juppé : « Lorsque je parle d’identité heureuse, ce n’est pas un constat (…) Mon expérience me met donc à l’abri de l’angélisme ou d’une vision Bisounours de la situation ». Il poursuit plus loin : « on peut retrouver le goût de vivre ensemble, le respect mutuel, la modération, je veux en convaincre les français. Je ne veux pas gagner l’élection présidentielle par défaut, je veux provoquer un élan et une adhésion autour d’un art de vivre nouveau. C’es ce que j’appelle l’identité heureuse ».

Sur la diversité :

Vue par Alain Juppé : « Ma vision de la société française repose sur l’acceptation d’une certaine diversité. La France est diverse, elle l’a toujours été et elle l’est aujourd’hui ».

Vue par Alain Finkielkraut : « Je ne plaide évidemment pas pour le rejet de l’autre, mais encore faut-il s’entendre sur la définition que l’on donne de l’hospitalité ».

Et en ce qui concerne « la peur » ?

Point de vue du politique Juppé : « je n’ai pas peur. Je n’ai pas le droit d’avoir peur ». Mais aussi « cette peur française je ne la nie pas, je l’intègre dans ma réflexion. Je veux juste la surmonter. On va y parvenir et pour cela, l’éducation est un élément central ».

Ressenti du philosophe Finkielkraut : « oui j’ai peur (…) Il y a un ennemi, l’islamisme radical. Il ne va pas nous laisser tranquilles. Nous avons peur car nous savons que nous sommes au début de quelque chose ».

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par mymi - 14/01/2016 - 13:31 - Signaler un abus Juppé

    Comme d'hab sénile et en dehors de la réalité vécue par les français, et Lydia guirous, inconnue avant Sarko et qui maintenant craxhe dans la soupe. Je veux le retour de Sarko, mais il a un défaut : il choisit mal ses porte-parole : jolies toujours, intelligentes souvent mais dont la loyauté s'arrête à leurs ambitions comme à leurs "ego" démesurées (rama yade, guirous etc...)

  • Par Vincennes - 14/01/2016 - 15:01 - Signaler un abus Comme mymi.....c'est Sarko que je soutiendrai

    Pour le reste je constate que S.Freeman parle de VALEURS ACTUELLES, lorsqu'il est question du retour de Coppé. Par contre, RIEN sur "MEDIAS, MANIPULATION et MENSONGES et pourquoi on ne peut plus RIEN dire et comment l'ELYSEE fait main basse sur la presse "aux ordres" mais aussi ZEMMOUR,HOUELLEBECQ, ONFRAY tous victimes de la censure gouvernementale. Soutenons ce journal qui est dans l'œil du cyclone et mis sur écoutes par cette même clique (pratique la surveillance de masse pour soit disant surveiller les djihadistes!!!)

  • Par jurgio - 14/01/2016 - 18:09 - Signaler un abus Juppé le cynique

    L'identité sera toujours heureuse pour lui, c'est à dire dans le temps qu'il lui reste. Les politiques français pensent toujours sur la longueur de leur carrière, laissant les gros ennuis aux héritiers.

  • Par mymi - 14/01/2016 - 18:53 - Signaler un abus À vincennes

    Je viens de reconduire mon abonnement à Valeurs actuelles cette fois-ci pour 2 ans. Il reste le seul médias qui ose révéler les turpitudes de pépère et ses sbires. À ses risques et péril et c'est courageux (cf suppression des subventions, procès et condamnation d'yves de kerdrel pour des Unes dérangeante, traité de nauséabond par la sotte Najat..) Désormais je fais du prolesylitisme pour VA et convaincu quelques amis de s'y abonner .j'ajouterai qu'au-delà du fait politique, les articles de fond et culturels sont passionnants et bien' écrits

  • Par Vincennes - 15/01/2016 - 00:36 - Signaler un abus @Mimy......idem pour moi par le biais des parrainnages

    VALEURS ACTUELLES faisant ds propositions d'abonnements très intéressantes....... ce qui m'a permis qq cadeaux de fin d'année pour mieux faire connaitre cet hebdomadaire vis à vis duquel l'attitude de ce "Gvt de nazes" dixit Aubry est vraiment LAMENTABLE et INADMISSIBLE sans que cela ne choquent les médias, bien évidement.......à suivre

  • Par abracadarixelle - 15/01/2016 - 18:03 - Signaler un abus la peur ? !

    Mais qu'ils cessent, les uns et les autres, de parler de peur ! Visiblement, ils ignorent que le sentiment qui monte dans la population indigène est la colère, une grosse colère dirigée contre les politiques et contre leurs protégés (...) Pour ma part, j'espère que cette colère va éclater bientôt !

  • Par Vincennes - 16/01/2016 - 12:00 - Signaler un abus Concernant BYGMALION on peut lire que : "COPPE savoure le

    GLISSEMENT opéré par la PRESSE afin que : "l'affaire Coppé, glisse vers Sarko" pourquoi s'étonner, étant donné ctte MALVEILLANCE journalistique, qui plus est, à l'approche de la PRIMAIRE......et cla ne fait que commencer. Les noms ds Médias cités étant LE POINT/Libération (Joffrin grand copain d'Hollande) sans oublier l'Obs !! bizarre vous avez dit bizarre !!!!!

  • Par essentimo - 17/01/2016 - 08:17 - Signaler un abus Vous avez dit "angélisme"

    au sujet du vivre ensemble, le mot est faible en parlant de Juppé (et d'autres). On nous parle des innocents qui fuient leur pays et que l'on doit recevoir par humanité. Doit-on rappeler tous les jours qu'il y a eu 150 morts innocents français depuis le 1er janvier 2015 par les compatriotes des terroristes. Et arrêtons de parler d'idéologie de l'islam : ils tuent pour tuer.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Sandra Freeman

Sandra Freeman est journaliste et productrice.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€