Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Edouard Philippe : le ralliement à Macron était dans les tuyaux depuis longtemps ; Macron veut rénover l'Elysée ; Nutrition : les obsédés du manger sain se trompent souvent de régime

Et aussi : Christian Estrosi commémorera les attentats du 14 juillet au côté d'Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy en faux retraité de la politique et les évangélistes ont le vent en poupe...

Revue de presse des hebdos

Publié le - Mis à jour le 14 Juillet 2017

Avec  le portrait du chef étoilé Thierry Marx en couverture, l'Obs propose de "Mieux manger"; sans oublier l'actu française, le Point  propose un numéro "spécial New York". Le mag enthousiaste raconte que " les grands visionnaires se sont rassemblés pour construire la cité la plus moderne de la planète. Très loin de l'Amérique de Trump"..L'Express passe au crible " la nouvelle vie quotidienne à l'Elysée" sous Emmanuel Macron, et Valeurs Actuelles annonce "250.000  clandestins demain chez nous". Marianne consacre sa couverture aux "Brigitte", car " retracer l’histoire des Brigitte, c’est revisiter tout un pan de la culture française " et le journal  s'interroge : "  Brigitte Macron enflamme les esprits.

Et si son prénom y était pour quelque chose? ... il évoque tout un imaginaire, depuis la courageuse “Brigitte et le devoir joyeux”, en 1937, jusqu’aux suaves chanteuses du duo Brigitte en passant par l’incandescente Bardot.

Estrosi

Ce 14 juillet Nice commémore l'attentat qui a fait 86 morts sur la promenade des Anglais , en présence d' Emmanuel Macron, de François Hollande et de Nicolas Sarkozy..Match est à la rencontre des victimes et enquêté sur les changements que ce drame a entrainé dans leur existence . l'Obs s'intéresse à la métamorphose du maire de la Ville, Christian Estrosi , autrefois tenant de la droite dure, devenu un macronien très  constructif. le mag l'appelle le " repenti de la Cote" et rappelle que ces deux dernières années, l’élu a surtout dû encaisser deux traumatismes. D’abord, aux élections régionales de 2015. Dépêché par Sarkozy pour mener la liste en Paca, il est balayé au premier tour par Marion Maréchal-Le Pen, qui est à deux doigts de faire basculer la région dans le giron du FN. Il faudra la mobilisation de la gauche et des milieux culturels pour qu’Estrosi l’emporte au second tour. Il sait ce qu’il leur doit et ne l’a pas oublié. Ensuite, le soir du 14 juillet 2016, lorsque Mohamed Lahouaiej- Bouhlel tue 86 personnes au volant de son camion fou sur la promenade des Anglais." C’est quelque chose qui est à part dans ma vie," dit -il aujourd'hui...

Le mag affirme qu'il " a pris un sacré risque politique pour les prochaines élections municipales à Nice : celui de porter les couleurs de la droite modérée face à son grand rival Eric Ciotti ,incarnation de la droite dure. L’affiche fratricide de 2020 ? « Je n’exclus rien, lâche Ciotti, qui n’a pas digéré qu’Estrosi reçoive à l’hôtel de ville des ministres de Macron issus de LR, dont Gérald Darmanin, venus faire campagne contre lui aux législatives". l'Express qui parle de " divorce sur la Cote" , note que le Maire de Nice ne pardonne pas à Eric Ciotti son refus d'appeler à voter Macron lors du second tour face à Marine Le Pen et relève cette comparaison  d'un " proche des deux hommes : "Estrosi-Ciotti, c'est Chirac et Balladur en plus pathétique".... 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Vm - 14/07/2017 - 08:48 - Signaler un abus Black bloc

    Et si la police avait droit de répondre aux agressions selon les règles de la légitime défense ? Que se passerait il ? Il y aurait il autant de révolutionnaires biens contents de toucher allocations, chômage ou RSA, prêt à "tuer du flic"?

  • Par borissm - 14/07/2017 - 16:52 - Signaler un abus @Vm

    "Tirez dans les jambes !", conseillait de Gaulle en mai 68...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Anita Hausser

Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003). Elle a également réalisé les documentaires Femme députée, un homme comme les autres ? (2014) et Bruno Le Maire, l'Affranchi (2015). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€