Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ces conflits sociaux qui pourraient sauver Macron ; La mauvaise alimentation pire que les écrans pour nos enfants ; L'Obs (sur)vend ses Dubaï Papers ? ; Yuka l'application pour savoir ce qu'il y a dans les produits alimentaires que vous achetez

Sans oublier : Alexandre Djouhri 70 fois à l'Elysée du temps de Sarkozy ? Les vins bio compatibles avec la "bouillie bordelaise" ?

Revue de presse des hebdos

Publié le

Macron condamné à l’impopularité ?

L'Express demande au politologue Jérôme Sainte-Marie si Emmanuel Macron est condamné à l'impopularité. Réponse : "Un retour des conflits sociaux pourrait remobiliser cet électorat en sa faveur. Le chef de l’Etat a déjà connu une remontée de popularité. Elle avait chuté à 40 % l’été dernier (sondage Ifop pour Le Journal du dimanche) pour remonter à 52 % en décembre 2017. C’est très rare : il y a eu une sorte de petit miracle macronien, Hollande, lui ne s’était jamais remis d’un premier été difficile.

Mais Emmanuel Macron a rechuté à 34 % (sondage JDD-Ifop publié le 26 août)."

En bref une bonne grève CGT à la SNCF, ou à Air France feraient du bien à la côte de popularité de Macron ?? En attendant La Une de Marianne reprend un reproche souvent entendu : la mise à contribution des retraités par Macron.

"La malnutrition est plus risquée pour le cerveau que les écrans"

Le neuroscientifique Stanislas Dehaene est à la Une de l'Express. Interrogé sur le danger des écrans pour les enfants. l'auteur du livre "Apprendre ! Les talents du cerveau, le défi des machines" répond de manière iconoclaste par rapport à ce que l'on entend d'habitude : "A mon avis, ce sujet ne fait pas partie des fondamentaux que sont la santé, la nutrition et l’enrichissement de son environnement. On ferait mieux de mettre en avant d’autres risques, comme la consommation d’alcool chez la femme enceinte. En France, 1 % des bébés in utero sont concernés, ce qui est à la fois considérable et tout à fait évitable. Même chose pour la nutrition : comment faire pour que les enfants issus de milieux défavorisés aient accès à une alimentation de qualité ?"
 
Dehaene ajoute : " Le « danger » des écrans – si danger il y a – est surtout lié à la gestion du temps. C’est le cas de ces adolescents qui n’arrivent pas à décrocher de leurs jeux vidéo. Aux parents d’exercer leur autorité pour interrompre un éventuel usage frénétique."
 

"Dubaï Papers" : un réseau international de fraude fiscale

Il y a maintenant une sorte de marque "machin papers" ? Après les Panama Papers, voici les Dubaï Papers de l’Obs. La déclinaison de ce nom anglo-saxon est-elle censée favoriser la crédibilité ou la mémorisation d'une enquête journalistique ? Bref, l'Obs a eu accès à "des milliers de documents inédits" sur un système de blanchiment offshore aux Emirats arabes unis (11 pages dans le journal) : "Au cœur de ce vaste système international d’évasion fiscale, un duo mondain uni depuis vingt ans. Leurs clients ? Des oligarques russes, des grandes fortunes, des aristocrates… et des patrons français".

Parmi les personnes soupçonnées, il y aurait un prince belge, Henri de Croy, et un ancien cadre d’Areva, Sébastien de Montessus, PDG du groupe La Mancha (mines d’or), propriété du magnat égyptien Naguib Sawiris. L'homme est mis en examen pour "abus de confiance", "corruption active d’agent public étranger" et "corruption passive" après une belle carrière chez Areva : il a été patron de la division Mines, avant qu'il ne soit soupçonné Sébastien de Montessus d’avoir bénéficié de rétrocommissions dans l'affaire UraMin, ce qui a conduit le conseil de surveillance à exiger son renvoi en décembre 2011. Selon l'Obs "En même temps qu’il agissait au nom du groupe français, le jeune manager multipliait les opérations financières opaques, d’une grande complexité, et maniait au passage des sommes extravagantes". 

Sarkozy, Djouhri et la Libye

Alexandre Djouhri  "Monsieur Alexandre", comme il aime à se faire appeler, "l’intermédiaire, arrêté à Londres et qui attend actuellement sa probable remise aux autorités françaises était un familier de Sarkozy, au point qu'il s’est rendu à l’Elysée plus de 70 fois entre 2007 et 2012 selon l'Obs  "A 14 reprises, il a indiqué aux agents de sécurité du Palais avoir rendez-vous avec Nicolas Sarkozy. Le premier de ces rendez-vous intervient le 6 juin 2007, soit moins d’un mois après l’élection de Nicolas Sarkozy. Qu’est venu faire Alexandre Djouhri au Palais ? Lors de ses auditions, l’ex-président de la République n’a bien entendu pas évoqué ces 14 rendez-vous dont les magistrats ignoraient encore l’existence."

Macron au pied du mur

"Impopularité, isolement, réformes enlisées : un an après son élection, le président vit la fin de son état de grâce. À l’heure où les Français peinent à voir les résultats de sa politique," estime Valeurs Actuelles dans un dossier d'un douzaine de pages  annoncé à la Une "Les historiens du macronisme dateront sans doute le premier tournant du quinquenat aux alentours de la période juillet- septembre 2018. Des mois de secousses, d’hésitations, où s’est fissurée la coque d’un navire que certains croyaient insubmersible."

Hulot : la surprise de l’exécutif

L'Elysée n'aurait rien vu venir, avant la démission de Nicolas Hulot selon l'Express : "Un membre du gouvernement proche d’Emmanuel Macron qui avait croisé Nicolas Hulot à la sortie de la réunion avec les chasseurs, le 27 août, à l’Elysée, a immédiatement alerté, en début de soirée, Alexis Kohler de la mauvaise humeur du ministre d’Etat. Le secrétaire général de la présidence de la République s’est voulu rassurant : « Je viens de l’avoir au téléphone, tout va bien. » Le lendemain, Hulot démissionne".
 

Macron est-il "luthérien" ?

La déclaration de Macron au Danemark ("Ce peuple luthérien, qui a vécu les transformations de ces dernières années, n'est pas exactement le Gaulois réfractaire au changement ! " continue d'être commentée. Cette fois par Le Point qui demande sur quatre pages " Macron est-il luthérien ?". 

Pour l'hebdo "le président français a soufflé sur les braises du vieux lieu commun qui oppose les pays protestants et les pays catholiques dans leur relation au travail, à l'argent,, mais aussi à l'initiative et au risque, puisqu'il vantait au passage la flexisécurité danoise".

Migrants, le jour où l'Europe a basculé

Il y a trois ans, le 4 septembre 2015, qui a bousculé la vie politique allemande et européenne. Angela Merkel ouvrait ses frontières aux réfugiés. Le Point revient sur cet épisode dans une enquête de six pages.

 

Pesticides néonicotinoïdes et abeilles

"La fin des néonicotinoïdes ne sauvera pas les abeilles" prévient l'Express, tout en rappelant que leur interdiction n'est pas une initiative du gouvernement Macron : "Pour le gouvernement, c’est l’occasion de tenter de redorer son blason écolo : les néonicotinoïdes, ces pesticides accusés de contribuer à la surmortalité des abeilles, ne seront plus vendus en France à partir du 1er septembre. Cette interdiction ne doit pourtant pas grand-chose à Emmanuel Macron, mais découle de la loi sur la biodiversité de 2016 portée par Ségolène Royal. Sauf que des dérogations seront toujours possibles, au cas par cas."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Vincennes - 06/09/2018 - 17:07 - Signaler un abus A quoi joue Monsieur KLEIN ? que vient encore faire SARKO

    dans les "emmerdes" de Macron ? Je rappelle donc à M.KLEIN un article que j'avais lu sur : "Alexandre Djouhri a eu le temps de fêter son anniversaire le 18/2 avec une brochette d'amis célèbres invités et qui avait fait le déplacement depuis PARIS"!!!! (et bizarrement SARKO n'y était pas MAIS, par contre DE VILLEPIN). Après une panne sur l'Eurostar, ils étaient tous restés en rade plusieurs heures à Calais et ont fini par renoncer et rentrer au bercail". Occupez vous donc de MACRON et laissez SARKO tranquille SVP. Vous lui avez fait assez de mal comme ça !!

  • Par Vincennes - 06/09/2018 - 17:12 - Signaler un abus Pour votre GOUVERNE, M.Klein, MACRON est au même niveau

    qu'HOLLANDE à cette même époque soit 31%. Par contre, je remarque que vous oubliez de dire que SARKO à la même époque était à 41% (bizarre cette omission)!!!! M;KLEIN pourrait, également, faire la PROMO de VALEURS ACTUELLES : " AU SECOURS…...HOLLANDE revient"!!!!! ça commence à bien faire

  • Par A M A - 14/09/2018 - 17:12 - Signaler un abus Ce son des problèmes de

    Ce son des problèmes de nourriture qui furent la cause essentielle du déclenchement de la Révolution en 1789. Il est bon de se rappeler que la "bouffe" conditionne les mouvements populaires… Alors la "malbouffe" peut-être aussi.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gilles Klein

Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995.

Débuts à Libération une demi-douzaine d’années, puis balade sur le globe, photojournaliste pour l’agence Sipa Press. Ensuite, responsable de la rubrique Multimedia de ELLE, avant d’écrire sur les médias à Arrêt sur Images et de collaborer avec Atlantico. Par ailleurs fut blogueur, Le Phare depuis 2005. Est utilisateur quotidien de Twitter depuis 2007.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€