Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Brigitte Macron, l'atout "brise-glace" du Président, bientôt privée de sa liberté chèrement conquise? ; Laurent Wauquiez trouve le fils (le vrai) de son père politique sur sa route ; Emmanuel Macron : il avait tout prévu en secret depuis longtemps

Et aussi : Rabibochages chez Les Républicains ; Macron, "les années Rothschild"

Revue de presse des hebdos

Publié le

Avec Emmanuel Macron en couverture, seul ou avec son épouse Brigitte voire  en compagnie de François Hollande, les news magazines de cette semaine, qualifiés de  "numéros historiques", ont presque un  air de déjà-vu au premier abord, car plusieurs avaient salué l'arrivée en tête du premier tour de l'ancien ministre de l'Economie en lui consacrant leur couverture dès le lendemain du premier tour du scrutin présidentiel. Marine Le Pen et l'avenir du Front National n'ont droit qu'à la portion congrue.

 Dans les kiosques, on retrouve donc le nouveau président de la République, visage grave à la une de l'Express avec le titre "Le Kid" (-Kid étant la traduction littérale de jeune garçon) qui contraste avec le sérieux du visage du président de la République. Ici le mot "Kid" est lourd de sens et veut dire: "est ce que vous réalisez l'exploit du gamin?" Le nouvel élu esquisse un sourire à la Joconde sur la couverture sur fond tricolore de l'Obs ; il affiche un visage serein sur la photo sur fond noir de celle du Point, ou encore levant un  bras en signe de victoire, l'autre main prise dans celle de son épouse Brigitte qui l'embrasse en une de Paris Match. Emmanuel Macron est  concentré se tenant le menton à la Une de Marianne qui avertit: "Le plus dur est à venir";  tonalité similaire pour le titre de la  Une de Valeurs Actuelles qui a choisi la photo du nouveau Président de la République au côté de François Hollande à la cérémonie du 8 mai à de l'Arc de Triomphe, pour annoncer "Saison 2, Et pour Macron les ennuis commencent". Traduire : Macron, c'est Hollande bis .

Une inexpérience politique fascinante

Mais les "ennuis" ne sont-ils pas la rançon de la consécration électorale ? Car "Emmanuel Macron, ce jeune homme pressé a réussi un pari absolument phénoménal" s'extasie Marianne...pour qui, "au-delà de son âge, c'est "son inexpérience politique qui est fascinante. Le président l'a emporté, faisant fi des vieux appareils politiques. C'est le dépassement du clivage droite-gauche qui a servi de moteur a son aventure menée tambour battant" note le magazine qui insiste cependant sur le "pays fracturé et la défiance civique", mais qui pense que le succès d'Emmanuel Macron incarne comme une  dernière chance de sursaut". L'Express évoque un parcours " époustouflant" et rappelle que " pas plus tard qu'il y a un an, ils étaient nombreux encore, à parler du "petit Emmanuel". Chaque journal y va de son portrait plus ou moins flatteur du nouvel élu. C'est un  séducteur "doté d'une capacité de persuasion hors norme, il est toujours à l'écoute des gens" disent ceux (nombreux) qui sont tombés sous le charme. "Quand il a décidé de séduire une personnalité qui peut servir sa carrière, il ne s'économise pas et donne l'impression à son interlocuteur qu'il est la personne la plus importante du monde", note l'Obs citant le livre portrait d'Anne Fulda "Un jeune homme si parfait". Pour l'Express, si Emmanuel Macron est "chaleureux", il sait aussi se montrer "envahissant : dès qu'il occupe un poste, il tente d'en élargir les frontières. Le cas de la Grèce est révélateur: il est ministre de l'Economie et non  des Finances -poste occupé par Michel Sapin, mais s'implique dans la crise qui frappe ce pays en juin 2015.De manière positive aux yeux de Yanis Varoufakis, alors ministre des Finances (qui a signé une tribune dans le Monde le 3 mai). Mais intempestive pour Michel Sapin qui le lui fait violement savoir".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 12/05/2017 - 09:11 - Signaler un abus "Un sourire à la Joconde"?????

    Ah putain! Les journaleux ont morflé grave, durant ce quinquennat gauchiste! Voilà qu'ils voient la Joconde dans Macron...confondre une mauvaise lessive égalitariste recyclée avec un joyau éternel de notre culture francaise (qui n'existe pas pour le minet-à-bobos!)...fallait oser!

  • Par Anguerrand - 12/05/2017 - 15:46 - Signaler un abus Vous avez élu Macron President

    Vous aurez Brigitte Macron comme vraie presidente , cette vieille femme déguisée en Lolita de 65 ans. Ce sera plus dur dans 5 ans ! Le silicone ne fait pas de miracle.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Anita Hausser

Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003). Elle a également réalisé les documentaires Femme députée, un homme comme les autres ? (2014) et Bruno Le Maire, l'Affranchi (2015). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€