Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 21 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Blanquer vice-president pour le Point, équilibriste pour Valeurs Actuelles ; Pécresse à l'offensive ; Les fins de mois difficiles de Florian Philippot ; Tu l'as vu ma gauche ? Tsipras recadre Mélenchon ; +10% l'effet Brigitte M. sur la presse people

Et aussi : les dangers du tribunal médiatique ; tandis que nos fonctionnaires seraient formidables

Revue de presse

Publié le

L'homme de la semaine c'est Jean-Michel Blanquer qui a droit à deux Unes. D'abord celle du Point qui n'hésite pas à le qualifier de "vide-président" et propose un "grand entretien avec l'homme clé du macronisme" qui a droit à 13 pages. Malgré toutes les Unes qui lui ont déja été consacrées, le ministre serait "necore peu connu des Français" selon Brice Teinturier, directeur général délégué d'Ipsos France, mais il aurait "un atout : in n'est détésté par personne." Bref ce serait "un ministre de plus en plus en capital pour l'opinion".

Le ministre explique dans l'interview la philosophie du nouveau bac : "L'idée est que, en préparant le bac, un élève préparera ce qui le fera réussir par la suite. Par exemple, il est important pour tous les élèves d'avoir une expression écrite et orale en français bien plus consolidée qu'aujourd'hui. Les élèves passeront les quatre épreuves écrites au retour des vacances de printemps, et ils pourront se concentrer ensuite sur l'épreuve de philosophie et le nouveau grand oral. Tous les élèves du lycée, de la seconde à la terminale, travailleront ainsi jusqu'à la fin de l'année."

L'autre Une consacrée au ministre de l’Éducation, c'est celle de Valeurs Actuelles qui l'avait déja mis à l'honneur cet été. Tout commence par un constat étonnant venant de Valeurs quand il concerne un menbre d'un gouvernement auquel l'hebdo est opposé : "Après neuf mois de mandat, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, fait l’unanimité." Mais il y a quand même une petite réserve : " Si dans les mots la démonstration est convaincante, rien ne dit pour l’instant que la situation de l’école s’en soit trouvée améliorée."

Dans un dossier d'une douzaine de pages, le magazine s'interroge sur la recette Blanquer : "Être le ministre le plus populaire du gouvernement n’est pas de tout repos. Plaire à droite sans vraiment déplaire à gauche est un exercice d’équilibriste qui, comme tous les exploits, pose question. Comment fait-il ? Que cache cette unanimité ?"

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ex abrupto - 15/02/2018 - 16:02 - Signaler un abus Le clavier ...

    ...du rédacteur a des rêves d'indépendance....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gilles Klein

Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995.

Débuts à Libération une demi-douzaine d’années, puis balade sur le globe, photojournaliste pour l’agence Sipa Press. Ensuite, responsable de la rubrique Multimedia de ELLE, avant d’écrire sur les médias à Arrêt sur Images et de collaborer avec Atlantico. Par ailleurs fut blogueur, Le Phare depuis 2005. Est utilisateur quotidien de Twitter depuis 2007.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€