Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Anti-stups : excès de zèle et dérapages ; la femme qui a fait élire Trump ne s'appelle pas Melania ; la drôle de vie des agents qui surveillent les fichés "S"; Macron : l'argent rentre à flots - Montebourg : l'argent manque et pas que...

Et bien sûr le "sacre" de François Fillon, "la chienlit" à gauche entre François Hollande et Manuel Valls, la "nouvelle pensée" de Jean Luc Mélenchon dans L'Obs, et la mort de Fidel Castro, avec ce titre éloquent du Point : "Castro expire, Cuba respire".

Revue de presse des hebdos

Publié le

Le Point rend longuement hommage à son fondateur Claude Imbert. Pour sa couverture, le mag récidive : François Fillon est à nouveau en couverture avec ce titre " Fillon contre tous. Vos hebdos accordent une attention particulière à celui qui est considéré comme l'artisan de sa victoire, son directeur de campagne, Patrick Stefanini. L'ancien préfet, tour à tour qualifié d'"alchimiste", voire de" magicien", n'en est pas à sa première campagne victorieuse : on lui doit celle de Jacques Chirac en 1995 et plus récemment, de Valérie Pécresse aux régionales  en Ile-de-France.

L'Express raconte dans un écho que l'ancien maire du Havre, Antoine Rufenacht, qui avait dirigé la campagne de Jacques Chirac en 2002 "avec co-directeur de poids en la personne de Stefanini", lui a adressé le SMS suivant :" tu es un magicien. Je te réserve pour ma candidature en 2022" ! Boutade, puisque Rufenacht a 77 ans.

Vos mags rappellent aussi que Patrick Stefanini est un ami d'Alain Juppé aux côtés duquel il a travaillé à Matignon, et à l'UMP. Mais il était déjà auprès de François Fillon lorsqu'Alain Juppé s'est déclaré candidat à la primaire en 2014 : "Chacun des deux hommes se dira bien emmerdé" d'après l'Obs, mais il sera trop tard. Dimanche 20 novembre, à l'issue du premier tour de la primaire de la droite, Stefanini était partagé entre sa joie pour François et sa tristesse pour Alain "(L'Obs). La joie a vite pris le dessus !

Kellyane Conway, femme fatale

 Aux Etats-Unis, certains appellent également de Kellyane Conway, " Magic Kellyane". Pour les  médias américains, la directrice de campagne de Donald Trump (- la troisième ) est la révélation féminine de la présidentielle : elle est en tous cas " la première femme de l'histoire américaine à avoir mené une campagne victorieuse pour la Maison Blanche". L'Express qui consacre une portrait à cette "Femme fatale" âgée de cinquante ans, républicaine, patronne d'un Institut de sondages," dont les méthodes tranchent avec celles de ses prédécesseurs". Kellyane Conway était membre du conseil syndical d'une tour new-yorkaise appartenant à Donald Trump, et c'est ainsi qu'ils ont fait connaissance. Ils ont commencé à parler politique, et elle est entrée dans l'équipe du milliardaire auquel elle a "inculqué les bonnes manières".

Pendant la campagne, "au bruit médiatique négatif engendré par ses prédécesseurs, Kellyane oppose méthode, discipline, clarté des messages, courtoisie à l'égard des journalistes. Elle convainc Donald Trump de recourir à des téléprompteurs afin de lire des discours plutôt que de compter sur ses seuls talents d'improvisateur, source de dérapages. Elle le persuade de distiller une poignée de messages positifs en direction du public latino-américain échaudé par ses sorties sur les Mexicains, assimilés à des violeurs patentés. Et ça marche : le 8 novembre, un latino sur trois a voté Trump", relève le mag (ndlr :magique, non ? ) qui décrit la porte-parole comme " une figure clef de l'équipe de transition de Trump".

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Anita Hausser

Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003). Elle a également réalisé les documentaires "Femme députée, un homme comme les autres ?" (2014) et "Bruno Le Maire, l'Affranchi" (2015). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€