Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 19 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Un contraceptif masculin prometteur abandonné pour '"effets secondaires'' indigne les réseaux sociaux

Pourquoi chaque tentative de faire partager la responsabilité des contraceptifs hormonaux aux hommes se termine-t-elle par pas grand chose, demandent les femmes, assez exaspérées, sur les réseaux sociaux du monde entier.

Revue de blogs

Publié le
Un contraceptif masculin prometteur abandonné pour '"effets secondaires'' indigne les réseaux sociaux

Depuis les années 50 et le docteur Pincus, inventeur de la pillule contraceptive, les choses n'avancent toujours pas. L'OMS ne s'attendait donc certainement pas à ce que son très sérieux et illisibile rapport sur un enième essai clinique d'injections contraceptives hormonales pour hommes provoque une déferlante d'exaspération.

Un rapport si positif. Après un an de test, les 360 testeurs étaient très satisfaits, prêts à recevoir une injection tous les deux mois. Sauf 20, qui ont connu quelques effets secondaires : dépression, acnée, et même "augmentation de la libido''. L'essai a été ébandonné.

Ces choses-là ne se passent plus comme avant, dans la résignation. La presse, puis les blogs, puis les Facebookeuses, accusent très sérieusement laboratoires et autorités scientifiques de biais grave. Anna Rodhes, une chroniqueuse anglaise, a explosé dans un billet pour The Independent déjà partagé 288 000 fois à ce jour sur Facebook et Twitter: "Oui, les mecs, les contraceptifs ont des effets secondaires. Et il est temps pour vous de l'accepter" : Elle fulmine : "Quand il s'agit de contraception, la recherche médicale est clairement biaisée, au bénéfice des hommes. Les femmes peuvent encaisser des épisodes dépressifs et de l'acnée au nom de la cause, qui est d'éviter une grossesse non désirée, mais on ne peut attendre de la part des hommes qu'ils tolèrent ce genre de gênes".  

Côté français, une résignation goguenarde règne ''LMagwitte "non, il n'y a pas de contraceptif masculin parce qu'on veut bien que les femmes souffrent mais pas les hommes. Pas pareil".

La question de la contraception hormonale supportée uniquement par les femmes revient régulièrement sur Madmoizelle, depuis des années, et le nouvel épisode de la saga ne fait que confirmer l'expérience des lectrices. Glace : ''La manière dont on a sciemment ignoré les effets indésirables de la pilule sur les femmes, ça me rappelle un peu la manière dont on leur a fait croire que souffrir le martyre pendant les règles était normal, voire mérité. Paye ta schnek en effet.''

Maud : "Je pourrais trouver normal qu'une contraception masculine qui a pour effets secondaires l'acné ou/et une baisse de libido soit un frein à la commercialisation si le même effet chez les personnes assignées femmes n'étaient pas ignoré. Ca reste des effets secondaires bien connus mais bizarrement, ça passe très bien pour la contraception destinée aux personnes assignées femmes."

Mais on progresse, car certains estiment que les laboratoires pharmaceutiques et les autorités de tutelles n'ont pas fait leur révolution, et que c'est une occasion à saisir (devant les tribunaux?) pour les obliger à repenser les risques de la pillule féminine existante.

Alex : ''Je dirais que si nous essayons de limiter l'émotion autour de ce sujet, ce que nous avons, c'est une question en suspens sur des médicaments qui étaient considérés comme OK pour la consommation de masse en 1962 mais qui ne sont plus acceptables aujourd'hui. Oublions ce à quoi le test médical était destiné, et les lois extremement contraignantes d'aujourd'hui autour des mises sur le marché de médicaments(...). Au lieu de nous bagarrer sur les résultats du test, on pourrait considérer des investissements et de la recherche sur la pillule pour femme, pour l'amélirorer. Pour moi, le débat est plus sur la pression a exercer sur les labos pharmaceutiques et pour pousser à l'inocuité des pillules existantes que sur les effets secondaires par sexe"

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 01/11/2016 - 10:37 - Signaler un abus Une décision qui donne des boutons

    On met et on laisse sur le marché (et on rembourse) des médicaments qui n'ont aucun effet thérapeutique prouvé, ont des effets secondaires redoutables, quelquefois mortels, et on rejette un traitement contraceptif parce qu'il peut donner de l'acné aux hommes... C'est sûr que les femmes ont de quoi avoir les boules.

  • Par 100-dents-33 - 01/11/2016 - 12:06 - Signaler un abus Et la vasectomie ?

    Il y a la vasectomie, tombée dans l'oubli..Bien sûr, il faut réfléchir, car c'est irréversible; mais quel pied! Au moins, l'homme prend en charge la contraception, une belle preuve d'amour pour sa compagne, non ?

  • Par jojo318610 - 01/11/2016 - 14:25 - Signaler un abus On devrait

    le donner aux hommes de certaines populations qui font des gosses à tour de bras sans avoir les moyens de les élever. Ah, mais c'est vrai, il y a cette foutue religion machiste qui commande!

  • Par Karg se - 01/11/2016 - 16:34 - Signaler un abus Epoque et acceptabilité

    Aujourd'hui on écarte certains médicaments sous prétexte d'effets secondaires qui auraient été toléré quelques décennies plus tôt..

  • Par mado83@free.fr - 01/11/2016 - 17:31 - Signaler un abus la vasectomie

    opération ultra rapide, sans douleurs qui se pratique couramment en Suisse, mais, il est bien plus facile de laisser toute la responsabilité de la contraception aux femmes, l'égoïsme masculin est sans limite.. tout à fait d'accord avec Jojo, comment juguler cette énorme population africaine, indienne qui explose sans limite.. au Yémen où des gamines de 11/12 ans sont enceintes..La surpopulation va devenir un problème majeur, mais qui en parle ??

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Claire Ulrich

Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et partagent la chose humaine pour s'apercevoir qu'ils ne sont pas si différents et qu'il y a donc un moyen de s'entendre.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€