Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 06 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Autopsie d'un système à bout de souffle : pourquoi le niveau des retraites va baisser significativement

Injuste, intenable, et perclus de privilèges exorbitants, le système de retraite français est à bout de souffle.

Revue d'analyses financières

Publié le
Autopsie d'un système à bout de souffle : pourquoi le niveau des retraites va baisser significativement

Notre système de retraite par répartition est en faillite, mais il est aussi opaque et fonctionne comme un système "à la Madoff". On promet des retraites qu’on ne pourra pas honorer. C’est un système injuste et intenable pour les raisons suivantes : 

Nous sommes partis pour au moins dix ans de croissance molle. Il faut se préparer à la répression financière de l’Etat,  c’est-à-dire la captation par l’Etat de l’épargne des ménages et des retraités.

Les caisses de retraite ne pourront pas servir les retraites promises

Les taux négatifs continuent a provoquer des comportements atypiques.

Un fonds de pension canadien vient d’émettre de la dette à 100%, car il espère la racheter progressivement dans le marché à 95% ! Dans un monde logique, dans lequel nous ne sommes plus depuis des années, cela revient à considérer que la dette est devenue un actif  comme un autre. Rappelons que pour une banque centrale, pratiquer des taux négatifs revient à estimer que le futur est plus certains que le présent. En effet, tout le monde a appris que le taux d’intérêt était la rémunération que l’on accordait à celui qui prêtait pour le compenser des incertitudes de l’avenir…

Tous les fonds de pension sont en risque. Ils sont confrontés au problème qui consiste aujourd’hui à trouver des actifs qui leur procureront du rendement et leur permettront d’assurer le service des pensions qu’ils se sont engagés à verser aux retraités qui ont cotisé toute leur vie. Pour en trouver, ils ont tendance à prendre de plus en plus de risques puisque les obligations souveraines émises par les états sont devenues des actifs extrêmement risqués. On connaît malheureusement la fin du film…

Les caisses de retraite du secteur privé en France  fonctionnent  le selon le principe de la répartition. Elles sont confrontées au même problème. Les taux zéro dévastent la rentabilité de leur portefeuille. Réglementairement, elles ne peuvent pour la grande majorité de leurs placements n’acheter que des obligations souveraines, censées être l’actif sans risque. Ce phénomène  se cumule avec l’évolution démographique qui dégrade en permanence le rapport cotisant/retraité. Il n’y a vraiment que Marisol Touraine ministre des affaires sociales et de la santé, pour considérer que le régime des retraites est sauvé.

Les caisses de retraite du secteur public sont alimentées par le budget de l’Etat et ne font donc l’objet d’aucune provision digne de ce nom. L’Etat va continuer à verser près de 40Md€ par an pour financer les retraites des fonctionnaires, soit pratiquement la moitié des recettes de l’impôt sur le revenu ou pas loin du budget du ministère de la défense. Les cotisations ne financent qu’une pension sur quatre contre plus de huit sur dix dans le privé. Pour l’Ircantec, le système de retraite des fonctionnaires le taux de cotisation est de 5,63% contre 9,50% pour l’ Agirc-Arrco, les salariés du privé.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par DESVESSIESPOURDESLANTERNES - 18/10/2016 - 16:29 - Signaler un abus limitons les retraites a 3000€ / mois

    1/ Puisque c'est un régime par répartition et non par capitalisation (aucune raison que le général gagne plus que l'adjudant : en retraite ils sont totalement égaux ) . 2/ Retraite obligatoire a 63 ans :ça éviterai de voir des quasi-séniles s'incruster -sans bosser- dans les emplois les plus juteux 3/ interdiction de cumuler retraite et fonctions électives. Avec le benef :on baisse les prélèvements obligatoires pour booster l'emploi . Mais bien sûr : personne n'est d'accord c'est trop simple !

  • Par 2bout - 18/10/2016 - 16:41 - Signaler un abus Une retraite limitée à 3000 Euros,

    toutes retraites par répartition cumulées, et proportionnelle aux annuités cotisées, car la Justice passe par ce principe d'égalité. Si l'on applique cette proportionnalité, l'âge de départ n'est plus le facteur déterminant du calcul.

  • Par toupoilu - 18/10/2016 - 17:39 - Signaler un abus Assez d'accord avec la proposition de 2bout et de Desvessies...

    Plus efficace que de repousser l'age à 70 ans effectif (entrée dans le travail cotisant à 28 en moyenne + 42), alors que le chomage est à 10%.

  • Par zouk - 18/10/2016 - 18:23 - Signaler un abus Régimes de retraite

    Un racket organisé par l'Etat au seul bénéfice des multiples "régimes spéciaux", un exemple éclatant en est l'entrée de syndicalistes des régimes spéciaux au conseil d'administration de la CNAV afin de mieux la piller. Incapable de la moindre réforme, l'Etat achète la collaboration des syndicats. Qui nous débarrassera de cette engeance? Pour avoir pillé les fonds de retraite de son entreprise, Robert Maxwell a eu l'honnêteté de se suicider. Pensez vous qu'aucun dirigeant PS ou syndicaliste reconnaitra jamais ses malhonnêtetés?

  • Par Lafayette 68 - 18/10/2016 - 18:49 - Signaler un abus entrée dans la vie active trop tardive

    Les jeunes s'ennuient dans nos établissements scolaires PERDENT LEUR TEMPS .Ex : en 70 on était instit. avec son bac et une formation d'un an et c'était performant . Education nationale : stop aux rêves stupides et stop ensuite au bac plus x stupide pour 75% des formations

  • Par vacciné - 18/10/2016 - 19:58 - Signaler un abus oui d'accord

    d'accord avec des vessies et des lanternes : limité à 3000 par mois , et cotisations les mêmes pour tous pendant la vie active ( en euros , bien sur , pas en pourcentage du salaire ) pas de raison que le general cotise le triple du trouffion pour au bout du compte avoir le même retraite seulement ...

  • Par fanfoué - 18/10/2016 - 20:45 - Signaler un abus @ monsieur Netter

    Si les agents d'EDF, de la SNCF et d'autres structures ont des retraites honteusement disproportionnées par rapport à leurs homologues du privé, tous les fonctionnaires ne partent pas en retraite à taux plein à l'âge de 50 ans et avec 30 ans de cotisation !!! Après 23 ans dans le privé, je suis devenu employé municipal je partirais en retraite à taux plein à 60 ans sans avantage spécifique, au terme d'une carrière commencée à 15,5 ans avec 178 trimestres cotisés, soit 44,5 années de travail sans un seul jour de chômage.

  • Par vangog - 18/10/2016 - 22:28 - Signaler un abus Inégalité foncière du gauchisme...

    Au sens large, car les gouvernements "de droite", moins égalitaristes que la gauche, mais plus égalitaires, n'ont jamais eu le courage de corriger l'inégalité des régimes spéciaux. Ceux qui ont le plus gros pouvoir de blocage et de nuisance ont obtenu le maximum des politiciens UMPS archaïques...400000 a 500000 euros supplementaires par individu privilégié du système gauchiste (cinq à dix années de retraite supplémentaire, sans compter l'accessoire...). la lâcheté politique gauchiste ( au sens large) est génératrice de profondes inégalités, mais aussi de sa propre perte: bien mal acquis...

  • Par assougoudrel - 19/10/2016 - 04:42 - Signaler un abus @ DESVESSIESPOURDESLANTERNES

    Un Sous-officier supérieur (Adjudant - Adjudant-chef), quand il a toutes ses annuités (même si ils les dépassent) touche 80% maxi de son salaire de base (sont compris les échelons, l'ancienneté). Un Général touche 100% du grade en-dessus. Soi-disant qu'il peut être rappelé à n'importe quel moment (prétexte qui date de la guerre froide). Il y a une vingtaine d'années, rien qu'à Versailles, il y avait environ 200. En France, il y a plus de généraux que dans tout le restant du monde. Pour qu'ils restent "tranquilles", ils ont des privilèges incroyables. Ils gagnent leurs étoiles au conseil des ministres et sont proches du pouvoir en place. Quand un militaire a une pension d'invalidité, tant qu'il est en activité, c'est au taux du soldat. Quand il part à la retraite, c'est au taux du grade. Le soldat qui a perdu un œil, percevra 6 fois moins de pension qu'un général qui bénéficie déjà de sa retraite et de pas mal de privilèges. On parlait de revoir ça un peu plus "justement" et on a vu la lettre d'une femme de Général qui pleurait pour que ça n'ait pas lieu, car si son mari venait à décéder, elle risquerait de se retrouver dans le besoin. On peut y écrire un livre la-dessus.

  • Par edac44 - 19/10/2016 - 07:22 - Signaler un abus Et si on parlait chiffres ?

    Voir ici ==> http://bit.ly/2dpM3WX Maintenant vous savez qui en profite le plus et vous savez qui paie !... ben oui, ce ne sont pas les mêmes !... surprenant, non ???

  • Par Nap4 - 19/10/2016 - 11:08 - Signaler un abus Plafond à 3000 ?

    Houlala, les égalitaristes sont de sortie sur Atlantico. Désolé les gars, mais je veux me servir une retraite à la hauteur de ce que j'aurai cotisé tout au long de ma vie professionnelle qui cessera (avant ma vie tout court, j'espère) autour de 67 ans. Si le système obligatoire par répartition est condamné, il reste obligatoire et un est un sacré boulet. Et bien sûr, il faut capitaliser, à hauteur de ce qui n'a pas été ponctionné. Sinon, alors, il faudra rentrer en rébellion contre le système et en sortir, au risque de subir les foudres d'un Etat incompétent qui verrait s'enfuir ceux qui le nourrissent. Non 3000 très peu pour moi. Parce que demain, d'autres égalitaristes diront 2000, puis moins encore....

  • Par Stargate53 - 19/10/2016 - 11:14 - Signaler un abus Annoncer qui finance !

    Il serait temps de faire la lumière sur le scandale du financement des retraites des régimes spéciaux par les salariés du prive. Cela aurait le mérite de dénoncer une magouille politique et syndicale nommée compensation démographique qui met à la charge du privé des avantages sans en bénéficier ! Il serait temps d unifier les systèmes de retraite car il n y'a pas de raison qu il continue d exister des régimes particuliers : Égalité de traitement pour tous !

  • Par Stargate53 - 19/10/2016 - 11:17 - Signaler un abus Et 3000 euros au plus pour tous

    C est une bonne idée car les hauts revenus ont autres sources pour maintenir leur niveau de vie à la retraite

  • Par 2bout - 19/10/2016 - 11:38 - Signaler un abus @Nap4

    3000 Euros Maxi pour la répartition pour garantir un minimum décent pour tous. Ensuite, à chacun de souscrire si il le souhaite d'autres contrats individuels par capitalisation ou de compléter ses revenus avec du locatif.

  • Par DESVESSIESPOURDESLANTERNES - 19/10/2016 - 13:23 - Signaler un abus ....et d'après vous pourquoi cette proposition n'a aucune chance

    Certains intelligents font semblant de confondre répartition et capitalisation .On leur rappelle répartition :c'est percevoir de que ceux qui travaillent cotisent aujourd'hui . Ce faisant l'actuelle situation nourrit l'immobilisme et le statu-quo inégalitaire que toutes les zélites élus ou pas défendront bec et ongle Merci assougoudrel pour ton témoignage sur la grande muette ...car en plus de ne pas risquer sa peau ,le "général" a pu acquérir bien plus des biens mobiliers et immobiliers que le simple bidasse !!!! ... Ecrêter les retraites a 3000 € n'est que simple bon sens pour relancer la France

  • Par jurgio - 19/10/2016 - 14:53 - Signaler un abus Les réformes devraient être commencées par là !

    La limitation du montant de la pension de retraite est tellement logique qu'aucun gouvernement n'a osé la faire ! Surtout qu'il existe (heureusement !) les pensions complémentaires qui correspondent mieux aux gains d'une vie. Aujourd'hui, on s'achemine vers une cagnotte où tout le monde puiserait sans souci. On comprend l'engouement pour la « pénibilité » ! (et la défausse pour combler le coût pharamineux des retraites de fonctionnaires ! ) Une cotisation universelle obligatoire est une assurance pour un minimum vital, pas autre chose.

  • Par Alain Proviste - 19/10/2016 - 18:10 - Signaler un abus SYSTEME AHURISSANT

    Ce qui est caricaturalement injuste, c'est que certains passent un trentaine d'années à la retraite pour une durée de travail égale. Ça prouve d'une part que les postes de travail concernés ne sont pas si usants que ça et d'autre part il n'est pas nécessaire d'être prix Nobel pour comprendre que ce n'est pas tenable financièrement. Même une espérance de vie de 20-25 ans pour 40 ans de travail est déséquilibrée. Cette spécificité française était d'ailleurs le sujet d'un article d'Atlantico récemment. La mentalité "après moi le déluge" est bien répandue.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€