Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 10 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Rébellion bleue marine : focus sur la progression du vote FN chez la police et les militaires

Agressions dans des quartiers dits sensibles, sollicitations inhérentes à un Etat d'urgence qui s'éternise, manifestation dans les rues de Paris... Les représentants des forces de l'ordre sont aujourd'hui à cran. Une situation qui pourrait potentiellement avoir des conséquences... dans les urnes, eu égard à la proximité politique de ce corps de métier.

Politico-Scanner

Publié le
Rébellion bleue marine : focus sur la progression du vote FN chez la police et les militaires

Alors que l'exaspération des représentants des forces de l'ordre semble avoir monté d'un cran ces derniers jours suite aux agressions dont certains policiers ont été victimes, donnant lieu notamment à une manifestation de ces derniers à Paris, Atlantico republie aujourd'hui une enquête de l'institut IFOP parue en juillet 2014 sur les proximités politiques et électorales des policiers et militaires. Une étude qui révèle, entre autres, l'importance croissante du vote FN dans cette catégorie de la population.

 
 

Contrairement à leur collègues policiers ou CRS, les gendarmes n’ont pas le droit de se syndiquer. L’expression de ce corps ou de ses représentants dans le débat public est donc rarissime (on se souvient encore dans les casernes et les brigades du mouvement de protestation de 2001-2002). Mais si ces membres de la "Grande Muette" ne donnent quasiment jamais de la voix publiquement, ils participent néanmoins comme tout citoyen aux consultations électorales. La question qui se pose alors est de savoir si ces électeurs en uniforme ont un comportement électoral similaire à celui de la moyenne des Français ou s’ils présentent de fortes singularités et si oui lesquelles ?

Pour répondre à ces interrogations, le recours aux classiques enquêtes d’opinion n’est pas adapté car la population gendarmique est trop peu nombreuse pour que l’on puisse l’isoler dans des échantillons nationaux représentatifs. De la même façon, comparer en milieu rural les résultats électoraux des communes dotées d’une brigade de gendarmerie avec ceux des communes qui en sont dépourvues n’a guère de sens car les quelques voix des gendarmes et de leurs familles seront diluées dans un corps électoral beaucoup trop large.

Pour pallier cette difficulté, nous avons concentré notre analyse en milieu urbain sur les bureaux de vote abritant dans leur périmètre une caserne de la gendarmerie mobile. Comptant généralement un à deux escadrons (plus parfois un état-major ou des unités de soutien logistique), ces casernes concentrent en un même lieu des effectifs importants, de l’ordre de 180 à 500 personnes, car contrairement aux militaires ou aux CRS, les gendarmes mobiles résident avec leurs familles dans les locaux de la caserne. Cette concentration en un même lieu d’effectifs gendarmiques importants (les gendarmes et leurs familles pouvant représenter entre 15% et 100% du corps électoral de ces bureaux de vote) offre une possibilité unique de pouvoir évaluer la réalité de ce vote, dont les caractéristiques sont, nous allons le voir, très particulières.

1) La présence d’une caserne de gendarmerie mobile influe très nettement sur les résultats électoraux du bureau de vote concerné

Les bureaux de vote auxquels sont rattachés les gendarmes mobiles et leurs familles, se distinguent très clairement de leur environnement urbain. En effet, tous les bureaux abritant une caserne de la gendarmerie mobile affichent un vote pour Marine Le Pen à la présidentielle très nettement supérieur à la moyenne de leur ville (ou arrondissement pour Paris et Lyon). Dans tous les cas étudiés dans cette présente analyse (à l’exception d’Amiens) le bureau où se trouve la caserne est même le bureau de la ville qui accorde le plus fort vote à Marine Le  Pen. Ce constat assez impressionnant se vérifie (comme le montre le tableau suivant) dans tous les types d’environnement et quel que soit le contexte sociologique et politique.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 19/10/2016 - 10:44 - Signaler un abus C'est cette ta...ouze de Cazeneuve qui va hurler!

    Et pourtant, pour juguler ce vote démocratique, les gauchistes ont tout fait pour introduire des "sympathisants" des banlieues et des femmes ( plus naïves) dans la hiérarchie de la police et de l'armée. Mais rien n'y fait!

  • Par Jeffouille91 - 19/10/2016 - 11:07 - Signaler un abus Encore un effort .......

    quelques profs de plus à l'hosto , et l'Education National votera FN

  • Par Deneziere - 19/10/2016 - 11:41 - Signaler un abus "CRS SS !" - Cet article a un fond malsain

    D'abord le titre : nulle part le contenu ne montre une "progression" du vote FN dans les forces de l'ordre. Ensuite une phrase au début qui qualifie le vote FN de "particulier". Et en quoi s'il vous plait ? Et enfin, la raison d'être. Cela sert à quoi en pratique d'afficher ce genre de résultat si ce n'est de jeter sur la police ce que la presse voudrait être une opprobre. Au final, on leur entame encore plus la légitimité de leur action quotidienne, on leur pourrit encore plus la vie, la délinquance progresse et nous le payons tous à un moment ou à un autre.

  • Par langue de pivert - 19/10/2016 - 12:40 - Signaler un abus Les bleus marine ? ☺

    Le P.S. n'en doutons pas a fait la même analyse ! C'est même une partie du problème ! Les forces de l'ordre (et l'armée) ne faisant pas partie de son fond de commerce électoral ils sont méprisés, négligés, abandonnés. L'exécutif les exploite jusqu'au trognon mais ne bougera jamais le petit doigt pour eux ! Hollande ne doit même plus se rappeler où il a envoyé "nos garçons" en Afrique ! Et Cazeneuve ? Que des policiers se fassent cramer ou égorger qu'est ce qu'il en a à foutre ? Rien ! Ils pensent au FN les forces de l'ordre...mais le FN pense-t-il à eux ? On ne sait pas ! Entre 2 élections le FN c'est le grand muet !

  • Par Texas - 19/10/2016 - 13:15 - Signaler un abus Ganesha , Ganesha...

    En matière de conformisme social , vous vous êtes plantés de Parti , puisque Marine Le Pen envisage de redonner ses lettres de Noblesse aux devoirs régaliens de l' Etat ( je ne vais pas la blâmer ) . Le moment est choisi pour restituer votre carte de Frontiste pour rejoindre les Rappeurs de la grande Borne et leurs cocktails Molotov anti-conformistes ou retourner chez Nathalie Arthaud et Lutte Ouvrière , vos premiers amours . Gageons que ni les uns ni les autres ne vous rendront plus intelligent .

  • Par Deneziere - 19/10/2016 - 14:00 - Signaler un abus Réponse à la question de Ganesha

    Je ne sais pas pour les autres, mais moi, personnellement, je suis milliardaire.

  • Par zouk - 19/10/2016 - 14:57 - Signaler un abus Police

    Puissent-ile voter massivement contre le PS, Hollande, Cazeneuve et autres pantins, sans tomber dans l'illusion du FN, il y a des solutions meilleures, Fillon, Poisson, Ph. de Villiers....

  • Par Anouman - 19/10/2016 - 15:27 - Signaler un abus Mobile

    Je sais bien que les petits ruisseaux font les grandes rivière mais il y aurait apparemment 13000 gendarmes mobiles. Ce n'est pas avec ça qu'on gagne une élection.

  • Par zouk - 20/10/2016 - 11:37 - Signaler un abus Police et FN

    Pourquoi 7 pages de charabia pour une éventualité que seul voit Cambadélis? Encore un effort d'imagination et nous trouverons une majorité de type soviétique pour le FN, voilà qui devrait alors réellement dégouter le trotskiste qu'il fut avant de préférer les ors de la République, PS bien sûr.

  • Par bd - 02/11/2016 - 14:08 - Signaler un abus Plus de narcissique manipulateur à la présidence!

    Ce message est plutôt destiné aux Sarkozystes & LePenistes. 
Sarkozy n'est pas Donald Trump mais on en est pas loin. 
Il a bon nombre de caractéristiques d'un narcissique... et en neuropsychiatrie, les narcissiques sont classés dans la même catégorie que les sociopathes et les psychopathes. 
Pourquoi lui donner une seconde chance alors qu'il a échoué lors de son précédent mandat et que l'offre politique est pléthorique? L'empathie est un meilleur critère pour un politique et le charisme est malheureusement une qualité bien différente de l'empathie. 
Le charisme de Nicolas Sarkozy cache bien son déficit d'empathie. 
Ne vous fiez donc pas au charisme d'un politicien pour effectuer votre choix. 
Il serait salutaire de débusquer et de neutraliser les narcissiques en politique.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Ifop

L'Ifop est un institut de sondages d'opinion et d'études marketing.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€