Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 25 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi les Roms pourraient bien être LE sujet politique de 2014

Tout indique que la question des Roms constituera un sujet incontournable dans cette double année électorale.

Politico Scanner avec Délits d’Opinion

Publié le
Pourquoi les Roms pourraient bien être LE sujet politique de 2014

86% des Français se déclarent opposés à l’installation de campements de Roms à côté de leur domicile.  Crédit Reuters

Ils seront les "guest stars" de l’année électorale. Issus de Roumanie, Hongrie, Slovaquie, Serbie ou Kosovo et recoupant donc des nationalités et des statuts administratifs différents, les Roms agitent déjà le landerneau politique. Cette semaine, Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate de l’UMP à Paris, s’emparait de la question de la sécurité. Dans sa ligne de mire notamment, les bandes de Roms, très visibles par les Parisiens et qui cristallisent les griefs des commerçants, touristes et habitants. Plus tôt dans l’été, c’était au tour du maire de Nice de dénoncer l’inertie du gouvernement face à l’accroissement du nombre de camps illégaux.

Les Roms, un sujet brulant depuis la sortie du président Sarkozy et son discours de Grenoble. C’était il y a trois ans. Une tornade médiatique, européenne, ecclésiastique même - l’Eglise catholique avait dénoncé la politique menée alors - s’était abattue sur l’exécutif.

Tout indique que la question des Roms constituera un sujet incontournable dans cette double année électorale. Poison des municipalités rurales comme urbaines, et symbole - ou bouc émissaire - d’une Europe qui ne parvient plus à maitriser ses flux, la question des Roms est une aubaine électorale. Décryptage avec 4 chiffres clés.

  1. 1. Un sujet de préoccupation qui transcende les clivages partisans

Pour les Français, la présence des Roms est un vrai sujet. Selon une étude Harris Interactive, 70 % d’entre eux se disent préoccupés par la question. 73% jugent également que ce thème devrait être important pour le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Parce qu’elle inquiète nos compatriotes, la question des Roms doit logiquement être inscrite, selon eux, à l’agenda politique. Et si la focalisation est massive chez les sympathisants du FN et de l’UMP, où le chiffre monte respectivement à 95% et 90%, presque un sympathisant PS sur deux  témoigne également de sa préoccupation.

  1. 2. L’illégalité au cœur de l’exaspération

Selon Harris Interactive, 86% des Français se déclarent opposés à l’installation à coté de leur domicile,de campements Roms dans un espace non prévu à cette fin. Le caractère sauvage de certains campements est ainsi clairement dénoncé par nos compatriotes, qui réclament des réponses musclées. Selon l’IFOP, pour faire respecter la loi contre les camps illégaux, les sondés sont partisans de la méthode forte. Ainsi, 80 % d’entre eux souhaitent un démantèlement des camps illégaux. Au cœur de la polémique déclenchée par le gouvernement Sarkozy durant l’été 2010, ce chiffre était tombé à 66%. Soucieux de marquer leur désapprobation à l’endroit du pouvoir, les sympathisants socialistes avaient à l’époque dénoncé à une large majorité le discours répressif du président. Ils sont aujourd’hui 70% à souhaiter la suppression des camps illégaux.

Le respect de la loi constitue donc une demande transpartisane, qui n’est pas sans nourrir quelques ambiguïtés. Car une partie de nos compatriotes considère à tort que les Roms n’ont pas le droit de se trouver sur le territoire français. Or, les ressortissants de Roumanie et Bulgarie ont l’autorisation, en tant que membres de l’Union Européenne, de circuler librement dans tous les Etats membres pour une durée de 3 mois avant de subir certaines restrictions. Une décision qu’il n’est pas interdit de contester mais qui ne recoupe pas le champ de la légalité, ce dernier contribuant pourtant fortement à nourrir l’exacerbation.

3. Au delà des chiffres, le sentiment d’impuissance

Mais au delà du débat sur la légalité, les chiffres font également état d’une crispation sur l’acceptation même des Roms sur le sol français.

Il y a d’abord le sentiment d’impuissance, évalué il y a un an par l’IFOP. Selon l’étude, une écrasante majorité de Français (73%) juge que le démantèlement des camps par les forces de l’ordre n’est pas une mesure efficace, qui ne fait que déplacer le problème. Une perception d’un Etat dépassé par une population défiant les lois, qui a sans conteste nourri le rejet massif de cette population. Aujourd’hui, 44% des Français se déclarent opposés à la présence de camps de Roms, même dans un espace prévu pour leur accueil. Plus que la légalité de la présence, c’est l’assimilation qui est largement remise en cause.

  1. 4. Le dilemme français

Comme expliqué dans un article de Délits d’Opinion, c’est bien la société française dans ses profondeurs qui est tiraillée entre sa culture d’accueil, son refus de la stigmatisation et la demande croissante d’autorité. Interrogés par LH2 au lendemain de la polémique de 2010, deux France se faisaient face, une courte majorité estimant que la politique de l’exécutif n’était pas conforme aux principes de la République Française. Aujourd’hui, le débat ne peut plus être réduit à une lecture binaire du peuple de droite contre le peuple de gauche.

Les candidats locaux et les listes européennes qui ne manqueront pas de se saisir de la question des Roms devront donc naviguer entre ces deux injonctions contradictoires qui perdurent dans la société française et probablement aussi dans l’esprit de chacun. Il leur faudra répondre avec efficacité à un sentiment d’exaspération qui menace l’existence même du pacte social sans sombrer dans l’obsession qui cristalliserait bien facilement sur la question des Roms une impuissance politique plus large.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par icare73 - 18/09/2013 - 09:18 - Signaler un abus CMU,AME,ASS,ATA et autres

    Voici le problème... ces associations de 3 lettres qui font que la France est l'aimant à misère du monde... Va falloir sortir les armes

  • Par papa_deddine - 18/09/2013 - 09:59 - Signaler un abus La France méconnaissable !!!

    Un dictons méditerranéen stipule que : On fait tout un tapage sur la mort d'une souris . Ce qui veut dire que le Français de ce jour s'attarde trop sur des futilités alors que 1001 problèmes , bien plus importants, empestent la société actuelle. Hier c'était la burqa , le voile , le foulard , les prières de rues , la tenue vestimentaire des Franco-Musulmanes . Le Français tourne la page pour s'occuper des Roms. C'est à croire que le Français ne peut pas, ou ne veut pas, voir plus loin que son nez ce qui est gravissime. L'abrutissement des mentalités de nos compatriotes qui s'acharnent sur tout ce qui est de moindre importance , est très inquiétant.

  • Par Eugénie - 18/09/2013 - 10:21 - Signaler un abus Même la mairie de Lille les chasse !

    Et pourtant socialistes !!! Madame Edith CRESSON veut porter plainte contre eux (si ce n'est déjà fait !)car ils font leur besoins naturels sur ses terres. Les socialistes les veulent à coté de tous les Français, sauf près de chez EUX !!!! Que ceux qui veulent les garder les prennent en charge, mais ne les imposons pas à tous quand on ne les veut pas soi-même !!!!!

  • Par Toma H - 18/09/2013 - 10:22 - Signaler un abus OH le bel article

    vide de contenu mais qui permet aux haineux de dégueuler leurs propos d'un autre âge dans les commentaires. A y regarder de plus près, Atlantico vise de plus en plus un public d’extrême droite.

  • Par Gobsec - 18/09/2013 - 10:27 - Signaler un abus C'est simple

    Demandons à édith Cresson comment faire pour s'en débarrasser. Il parait que chier un peu partout c'est dans leur culture. Indécrottable ces socialos.

  • Par l'enclume - 18/09/2013 - 10:38 - Signaler un abus Toujours le même refrain

    Jackturf - 18/09/2013 - 09:44 Vous l'avez dit "ils n'ont pas vocation à rester chez". Que faipropose madame Le Pen pour éradiquer les entrées sur le territoire ? L'on reconstruit la ligne Maginot ? Paroles, paroles en l'air, comme d'habitude

  • Par pemmore - 18/09/2013 - 10:41 - Signaler un abus Ces si pratiques boucs émissaires,

    ces maximum 50000 étrangers bien trop visibles qui cachent les 200000 qui entrent tout les ans, et dont ne veut plus. Mais aucun article, et ça me révolte, ne parle de ceux qui dispersés dans les petites villes ou villages s'intègrent très bien, comme ils sont chrétiens, et que leur langue est latine, ça se passe bien, et les enfants parlent le Français sans accent. Ils sont la sales, un peu voleurs dans les grandes villes, mais si on prévoyait 1/4 du budget que nous coûtent ceux que nous ne voulons pas, pour les disperser sur le territoire, on se rendrait vite compte que c'est un faux problème. Et pourquoi ne pas créer un(e) secrétaire d'état à ce sujet précis.

  • Par Roxyone - 18/09/2013 - 10:54 - Signaler un abus Information : Edith Cresson envahie par les roms

    Lu dans le courrier de l’Ouest : « Des centaines de gens du voyage se sont installés à Saint-Sylvain-d’Anjou près d'Angers et insupportent les riverains. Parmi eux, l’ancien Premier ministre, Édith Cresson, furieuse après le maire, qui s’en remet au préfet. « Ils ont des toilettes chimiques mais ils vont quand même faire ça chez nous. Le cabinet du préfet m’a dit que c’était une habitude culturelle ! », s’énerve Édith Cresson, 79 ans. Sa propriété de 7 à 8 hectares, non loin du parc-expo d’Angers, n’est pas entièrement clôturée.L’ancien bras droit de François Mitterrand n’a pas l’intention de supporter plus longtemps « les désordres dans mon potager, les vols de fruits et de bois ». Elle compte déposer plainte dimanche. ». Bigre ! mais pourquoi ne s’applique-t-elle pas le sacro saint principe du multiculturalisme, cher aux socialistes, et de l’accueil de toute la misère du monde sur notre sol ????

  • Par celasepasseenfrance - 18/09/2013 - 11:00 - Signaler un abus Edith Cresson, ancien premier

    Edith Cresson, ancien premier ministre socialiste, est folle de rage : tant que les Roms "emmerdent" les pauvres, elle s’en moquait, mais là, trop c’est trop : ils ont osé venir faire leurs besoin sur son domaine seigneurial de Saint-Sylvain-d’Anjou. - See more at: http://www.dreuz.info/2013/09/des-roms-viennent-defequer-au-chateau-dedith-cresson-furieuse-cest-dur-detre-genereux-quand-on-est-victime/#sthash.Jk68O26W.dpuf

  • Par Redmonde - 18/09/2013 - 11:34 - Signaler un abus COMME MME CRESSON

    Toma: "Par Toma H - "OH le bel article vide de contenu mais qui permet aux haineux de dégueuler leurs propos d'un autre âge dans les commentaires. A y regarder de plus près, Atlantico vise de plus en plus un public d’extrême droite." C'est facile de se poser en donneur de leçons de morale sur des problèmes qui ne vous touchent pas directement. Meme Mme Cresson ne trouve plus les Roms si sympathiques maintenant qu'ils ont occupé son domaine. Quand vous aurez à supporter un camp sauvage de Roms à côté de chez vous, on en reparlera. Ce qui est d'un autre âge , c'est la criminalité et la barbarie qui progressent à grands pas dans l'Europe néo-libérale, avec des flots d'immigration hors de tout contrôle, des populations inintégrables qui viennent s'installer en toute illégalité dans des pays ravagés par le chomage, la montée en puissance des mafias et de l'insécurité et la complète impuissance des gouvernements à faire respecter la loi et l'ordre et à garantir la sécurité des citoyens.

  • Par Karamba - 18/09/2013 - 11:49 - Signaler un abus Respect de la loi

    Qu'ils soient citoyens de Roumanie, en cours d'entrée dans l'UE ou du Kossovo dont l'affiliation n'est pas à l'ordre du jour, les Roms bénéficient de la même impunité. Donc la loi elle a bon dos, quand elle n'est de toute façon pas appliquée. De plus le séjour de trois mois en France est encadré par certaines contraintes. Je crois qu'il faut quand même justifier de revenus sérieux. La rapine, la mendicité, la prostitution n'en font pas partie.

  • Par boutonnet - 18/09/2013 - 12:00 - Signaler un abus Les Roms et la gauche

    pour redmonde Ne soyez pas comme tous les gens de Gauche, qui, sitôt que la discussion n'abonde pas dans leur sens, crient à l'extrême droite...Si Atlantico vous insupporte, allez faire un tour sur les forum du N obs, du point, de l'expenssion, de rue89 ou de l'express, là vous aurez de bons commentaires de lécheurs de pompes. J'étais sur tous ces forums, j'en suis part écoeuré, car en plus suivant vos écrits, on vous censure si vous ne servez pas la messe socialiste. Laissons vivre, même avec ses exces, ce forum, il faut bien une souppe à la cocotte minute. Bonne journée et cordiales salutations

  • Par saint just - 18/09/2013 - 12:40 - Signaler un abus Ou est le problème?

    Il faut éclairer les lecteurs d'Atlantico. On parle de Roms de roumains , du Kosovo? En réalité, les roumains par exemple mais c'est vrai pour la Serbie, la Bulgarie également ne veulent plus chez eux de ces Roms. Alors ils nous les envoient. La libre circulation des biens et des personnes du traité de Schengen s'applique t-il à ce cas précis. Ces peuples exercent des pressions considérables sur ces populations pour qu"elles s'expatrient. Est ce à nous de les accueillir et au nom de quels principes? Mitterand disait déjà : " nous ne pouvons pas accueillir toute le misère du monde". La Roumanie touche de l'Europe des subsides importantes pour l'aider à intégrer ces populations. Elle les accepte et s'en sert pour nous les expédier. Il faut savoir tout cela. Alors les bonnes âmes qui sont très généreux avec l'argent des autres, ces bonnes âmes qui sont pour la défense des Roms (à condition toutefois qu'ils ne soient pas trop prêts de chez eux ( voir miss Cresson) ces bonnes âmes devraient tourner leur langue dix fois dans leur bouche avant de donner des leçons à la terre entière.

  • Par lsga - 18/09/2013 - 12:51 - Signaler un abus Pourquoi ? Un mot : Anti-Sémitisme

    Le fantôme de l'holocauste plane sur l'inconscient européen. Ce grand massacre de masse est encore très proche de nous. Il s'agit d'un des plus grands massacres de l'Histoire de l'Humanité, et 70 années sont peu d'année à l'échelle de l'Histoire de l'Humanité.    La bête anti-sémite vient à peine de finir de digérer son holocauste. Elle a faim, elle se réveille. Comme elle a été durement battu et réprimandé, elle ose à peine approcher sa truffe de son plat préféré : le juif. Alors, elle se trouve des hors d'oeuvre : ces femmes et enfants roms, plongés dans la misère, contraints à la prostitution et à la mendicité dès le plus jeune âge forme une proie de second choix, mais une proie facile à chasser.   Après le roms, après le gitan, après l'arabe, après l'homosexuel, après le communiste, après le franc-maçon, viendra le juif. L'Europe a 2.000ans d'Histoire d'anti-sémitisme derrière elle, il nous faudra encore quelques siècles pour l'en guérir.   D'ici là, méfiez vous de la bête brune, elle pourrait bien finir par vous mordre et vous trouver à son goût.   http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Origines_du_totalitarisme

  • Par saint just - 18/09/2013 - 12:56 - Signaler un abus Comment s'en débarasser?

    Les anti le PEn primaires ont trouvé un truc. Le Pen a raison mais on ne peut rien faire contre. Voila leurs arguments. Mais bien sur qu'il y a des solutions. Pas une mais plusieurs ? Mais ces adaptes du renoncement sont persuadés du contraire. 1° Faire fortement pression sur la Roumanie par les voies diplomatiques, en lui expliquant qu'on acceptera plus le moindre Rom à nos frontières. Qu'on les renverra systématiquement en Roumanie. Cela implique, bien sur un réel contrôle à nos frontières, et il faudra donc sortir du soi disant espace Schengen. 2° Exercer la même pression sur les autre pays exportateurs. 3° Chaque fois qu'un Rom sera retrouvé pour la deuxième fois sur le territoire français, il ira directement en prison lui et sa famille, pour une durée de 3 ans. Puis expulsé ensuite. Vous verrez vite le flot se tarir. Si vous n'appliquez pas ces mesures de bon sens, vous aurez de nombreux morts sur la conscience car avec l'entrée de ces pays dans l'espace Schengen , le flot des immigrés Roms va être multiplié par 10. Et les braquages par 5.

  • Par icare73 - 18/09/2013 - 12:59 - Signaler un abus Isga

    shoananas...isga, regarde et apprend par autres choses que la scolarité franco russe. Sans jouer les révisionnistes (c'est interdit dans notre pourricratie). Mais nuits et brouillards te traumatise encore visiblement

  • Par saint just - 18/09/2013 - 13:07 - Signaler un abus A isga

    C'est celui qui invente des attentats bidons, pour essayer de mener l'histoire la ou il souhaite. Il oublie les massacres des juifs par l'URSS, sans doute encore pire que l'holocauste, il oublie Staline, il oublie Pol Pot et ses millions de cambodgiens sacrifiés sur l'autel du marxisme léninisme, Pas le moindre argument valable, mais toujours la ressasse des crimes nazis dont personne ne se réclame à part quelques fous. Les obsessions et les obsédés n'ont jamais fait avancé l'histoire. surtout quand on a une mémoire sélective, ne se souvenant que des crimes des uns et taisant soigneusement les crimes des autres.

  • Par lsga - 18/09/2013 - 13:09 - Signaler un abus @icare : Dieudonné ? Michel Foucault, Hannah Arendt

    Nous n'avons visiblement pas les mêmes références.    Sais-tu comment des léproseries on est passé à l'Hôpital Psychiatrique dans le flux des siècles ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_folie_%C3%A0_l'%C3%A2ge_classique    Connais-tu le rapport qu'il existe entre l'anti-sémtisime, le totalitarisme et le malthusianisme ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Origines_du_totalitarisme    Crois-tu que la tradition et les forces historiques millénaires peuvent être renversées en quelques années ? http://www.youtube.com/watch?v=gRdfX7ut8gw    On ne résous pas les problèmes sociaux en éliminant une partie de la population. Cela ne marche pas, cela n'a jamais marché. En Europe, par tradition, la population que l'on fini toujours par tenter d'éliminer est la population juive.   D'ailleurs, ton shoannanas n'et pas vraiment une preuve que l'anti-sémitisme en France est du passé : http://www.youtube.com/watch?v=QVwZmROjALU

  • Par lsga - 18/09/2013 - 13:09 - Signaler un abus @saint-just

    je n'oublis rien du tout.

  • Par simplicissimus - 18/09/2013 - 14:11 - Signaler un abus Bavardage et enfumage

    Au-delà des flots de bla-bla inutiles, la question des Roms peut se résumer ainsi : tant que nous sommes au sein de L'Europe de Maastricht, il n'y a aucun moyen d'empêcher légalement l'entrée des Roms, même s'ils entrent par centaines de milliers en France à partir du 1er janvier 2014. Il faut donc choisir : ou sortir de cette Europe-là pour redevenir un pays souverain ou accepter les Roms aussi nombreux qu'ils puissent venir. Tout le reste n'est que bavardage et enfumage.

  • Par Benvoyons - 18/09/2013 - 15:59 - Signaler un abus simplicissimus - 18/09/2013 - 14:11 La France a le droit

    de demander une dérogation sur plusieurs années avec les bons arguments. L'Allemagne ,l'Autriche, les Pays Bas pas Hollande, et deux autres ont demandé pour pouvoir refuser l'immigration musulman sur plusieurs années à L'Europe. Pour le moment refus mais la demande va être reformuler car le problème reste ouvert. D'ailleurs la France de Caton aurait pu participer à la demande et faire une demande pour les Rom. Mais l'Europe bougera (car cela est valable pour tous les pays) et l'organisation de l’immigration ( par quota par pays suivant des critères précis) par l'Europe sera un fait en 2015.

  • Par saint just - 18/09/2013 - 16:01 - Signaler un abus A Isga

    Je n'oublie rien? Pourtant ,jamais un mot dans tes commentaires sur les massacres commis par les rouges. jamais. C'est ça que j'appelle une mémoire sélective. Toujours cet antifascisme primaire d'arrière garde, car personne ne se réclame d'Hitler et de ses sbires. Le FN existe depuis bientôt 40 ans. Combien de juifs à son solde? Une pseudo affaire de Carpentras qui s'est vite révélée être une manipulation( une de plus). Et l'histoire du détail. Ah quelle affaire J'accorde bien volontiers que c'est pire qu'une maladresse, c'est une faute. Mais les pogroms ne sont pas que l'affaire des fachos. Combien de pogroms en URSS, combien de pogroms dans le monde avant Hitler? Combien demain? Et puis tout de même, le comportement des juifs d'Israel est-t-il exempt de toute critique à l'égard des palestiniens? Alors assez de leçons donnée au monde entier Un peu de pudeur SVP...

  • Par saint just - 18/09/2013 - 16:11 - Signaler un abus A Benvoyons

    Benvoyons rêve, et nous fait rêver. L' Europe interdire l'immigration en France ou la faire ralentir? Chiche. Je veux voir ça. J'ai failli m'étrangler de rire. Mais l'Europe s'en fout de l'immigration maghrébine en France mais alors totalement. . Elle est bien contente que l'on reçoive les Roms dont la Roumanie, la Bulgarie, la Serbie ne veulent plus. Alors le jour ou elle autorisera la France à expulser ses roms ou tout simplement à ne plus en accueillir, je veux bien me faire curé. Non, soyons sérieux. Il nous faut quitter cette Europe rapidement avant d'être submergé. Il n'y a pas d'autres recours, pas d'autres issues. Quittons la . Vite Très vite Et au diable tous les Cassandre qui hurlent que ce sera une catastrophe. La France a vécu 2000 ans sans Europe. Elle pourra vivre encore quelques siècles sans elle.

  • Par Toma H - 18/09/2013 - 18:22 - Signaler un abus et alors REDMOND l'anti libéral

    vous proposez quoi pour résoudre ce problème?

  • Par jean fume - 18/09/2013 - 18:45 - Signaler un abus Sarko avait juste abordé le sujet verbalement,

    mais c'est resté à ce stade. Dans les faits, tout le problème reste entier. Si la libre circulation des personnes en Europe, produit comme effet secondaire, à ce que certains pays deviennent la poubelle des autres, c'est pas très compliqué, il faut mettre des restrictions à certains déplacements de populations.

  • Par la saucisse intello - 18/09/2013 - 18:57 - Signaler un abus Concernant cresson.............

    Je ne pense pas que quelques merdes de roms puissent effrayer quelqu'un qui s'est couchée sous mitterrand !...............là, "la saucisse", vous n'êtes plus dans votre mirador mais au pied.........et il y a un méchant projecteur qui vous traque ! Quel effet ça fait d'être à la place du sanglier ?

  • Par saturne - 18/09/2013 - 19:01 - Signaler un abus Faut pas tout mélanger

    Eugénie c'est Martine Aubry qui est maire de Lille depuis 2001 et non pas Édith Cresson

  • Par walküre - 18/09/2013 - 19:06 - Signaler un abus Nous aimerions savoir

    comment ils parviennent à vivre sans travail,. Rsa, chômage, sécu, allocs, etc... ok, mais les salaires ? Comment se paient-ils Mercedès, caravanes à 60 000 euros en se tournant les pouces ? Réponse please.

  • Par jean fume - 18/09/2013 - 19:19 - Signaler un abus M'enfin la saucisse !!

    La cresson couchée sous la merde Miterrand !! Grossier personnage ! C'est pas bien.

  • Par vitalis - 18/09/2013 - 19:31 - Signaler un abus Si on analyse les chiffres

    Seulement 44% des français sont opposés aux camps de roms, mais 86% sont opposés aux camps de roms près de chez eux. Donc 42% des français sont ouverts aux Roms.... à condition que d'autres personnes qu'eux même y soient confrontés. Une ouverture d'esprit typiquement socialiste...

  • Par prochain - 18/09/2013 - 20:44 - Signaler un abus " 86% opposés " ... la réalité est toute autre

    L'accueil est bon, peut être le meilleur en Europe et le téléphone tsigane est efficace, mieux que le téléphone arabe. Ils bénissent la France bientôt pays des droits des Roms. La plus grosse minorité ethnique en Europe, 10 - 12 millions, une aubaine pour nos internationalistes.

  • Par prochain - 18/09/2013 - 21:01 - Signaler un abus FH pourrait caser 120 facile dans sa villa à Mougins

    Fabio dans son hôtel particulier sans façon ne soyez pas snob... et voici le partage comme on aime...le dire.

  • Par jean fume - 18/09/2013 - 21:24 - Signaler un abus @ prochain, excellent ! C'est ça, LA solution !

    Il faut éditer un listing des propriétés et terrains des élus socialos, et la faire circuler chez les Roms,en leur expliquant que là, c'est le seul endroit où ils seront accueillis à bras ouvert ! Une erreur de ne pas y avoir pensé plus tôt.

  • Par vangog - 19/09/2013 - 00:13 - Signaler un abus Les ROMS ne sont qu'une vaguelette au regard

    de l'immense déferlante du crime organisé qui nous est envoyée par les ex-dictatures socialistes, de manière tres souvent préméditée! Après avoir fait de l'inversion des valeurs et du copinage entre mafia et état socialiste, les constantes de ces démocraties populaires, ces braves ex-socialos tombés du mur se sont très vite reconvertis dans la chasse aux subventions Européennes et l'export de leurs populations criminelles. Les ROMS ne sont qu'un maillon de la chaîne gigantesque du crime organisé qui prend naissance dans ces pays-là (Russie comprise) et qui génère tous types de trafics, armes, drogue, femmes, enfants, médicaments, cigarettes, métaux, contrefaçons... Méfions nous, car la partie rom trop visible, car bobo-émouvante, de l'iceberg criminel est souvent mise en avant pour nous faire oublier le reste...

  • Par la saucisse intello - 19/09/2013 - 04:04 - Signaler un abus @ jean fume........

    Non, excellent jean, pas "grossier", grossier, c'est autre chose. Pas "vulgaire" non plus, la vulgarité, c'est inné. Alors gras, paillard, truculent, coloré, là, oui, je souscris. Mais "grossier", non, je suis gravement vexé. Ceci dit, j'accepte vos regrets. Et puis tiens, une devinette : Savez-vous qui prît la suite dans la paillasse du monarque ?

  • Par la saucisse intello - 19/09/2013 - 04:17 - Signaler un abus De source diplomatique.............

    Ils seraient (du moins pour la PREMIERE vague !) entre 400.000 et 1 million prêts à déferler sur la France. Et à bon droit ! Et ça dés le 1er janvier 2014. Ensuite, en mars : Les municipales (pour commencer !). Selon l'expression désormais consacrée, "je sens qu'on va rire !".

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Matthieu Chaigne

Matthieu Chaigne est co-fondateur du site Délits d'Opinion, site de référence de l'opinion publique et des sondages. Il a commencé sa carrière au  pôle politique de TNS SOFRES avant de travailler au sein du groupe Ogilvy à partir de 2008  en tant que planneur stratégique. En 2012 il a rejoint le cabinet de conseil en communication Taddeo, en charge notamment des études et du planning stratégique

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€