Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 19 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les Français face à la Défense nationale et à son coût

L'Assemblée nationale discute aujourd'hui du Livre blanc de la Défense qui prévoit la suppression de 24 000 postes dans l'armée d'ici 2019. Les Français ne semblent pourtant pas être de fervents partisans de la réduction des effectifs, et souhaitent conserver une armée forte.

Politico scanner

Publié le

Atlantico : Selon un sondage réalisé par Ipsos sur demande du ministère de la Défense, deux tiers des Français sont opposés aux coupes budgétaires que le gouvernement s'apprête à opérer dans le budget de la Défense. Ce refus de l'austérité dans le domaine militaire est-ce une constante de l'opinion publique ? François Hollande a-t-il commis une faute politique ?

Jean-Dominique Merchet : Non je ne pense pas qu'il s'agisse d'une faute politique. Certes, la majorité des Français est opposée aux restrictions budgétaires. Mais il n'y a pas véritablement de coupes budgétaires, il y a même un maintien du budget, c'est cela pour l'instant la réalité des faits. Par contre il y a une réduction des effectifs qui va se poursuivre, comme partout ailleurs dans la fonction publique (sauf dans l'Éducation nationale), même si les militaires sont plus mis à contribution. Est-ce bien ou mal ? Je pense que l'on commence en tout cas à atteindre de vraies limites.

Je ne suis pas du tout surpris par l'opinion des Français, qui ont conscience que l'on est dans un monde dangereux – il suffit de s'informer pour voir que la violence est une réalité – et que cela nécessite la protection d'une armée. Mais ils ont également conscience qu'il va être difficile d'aller plus loin dans les économies budgétaires de la Défense. Ses moyens ont déjà été considérablement réduits dans les dernières années. C'est un vrai retournement dans l'opinion. Pendant des années, on pensait que l'on pouvait économiser de l'argent sur la Défense et que ce n'était pas très important. C'est fini maintenant, on a remarqué un vrai basculement de l'opinion cette année.

En tout cas, les Français veulent une Défense efficace et, contrairement aux critiques que l'on entend, je pense qu'ils l'ont. La France a une très bonne armée, visible, qui fait l'admiration de nos alliés. Cela, les Français le savent, et ils veulent le garder.

49% des Français pensent que les budgets alloués à la Défense sont plutôt utilisés efficacement, un chiffre nettement supérieur à la moyenne des autres postes de dépenses de l'État, les Français étant rarement positifs quand ils doivent juger de la pertinence de l'utilisation des dotations publiques. Pourquoi la Défense cultive-t-elle cette réputation de bonne gestion ?

(Cliquez pour agrandir l'image)

Source  : acteurspublics.com

Je pense que la Défense est un des secteurs de l'activité publique qui a montré au cours des vingt dernières années deux choses importantes. Primo, qu'elle était capable de se réformer en profondeur, et très peu d'institutions peuvent en dire autant. Secundo, quand l'armée intervient, les Français voient que cela fonctionne bien. Ils l'on vu en Afghanistan et Libye, ils le voient maintenant au Mali. Les budgets diminuent, malgré tout l'armée a su se professionnaliser, donc globalement l'institution fonctionne.

Évidemment, quand on est un militaire ou un spécialiste, et que l'on étudie la situation de près, on voit que ce n'est pas toujours le cas. Quand on pense à des choses comme "Louvois", le système utilisé pour le paiement des soldes des militaires qui connaît des dysfonctionnements considérables, on constate qu'il existe de vrais scandales de mauvaise gestion. Mais le Français de base ne voit pas forcement cela. Il constate que, pour une dépense représentant 1,5% de la richesse nationale, le pays est protégé et capable d'avoir une action militaire efficace quand on le décide.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Alex de M. - 29/05/2013 - 09:57 - Signaler un abus Transfert de budgets

    Après tout il s'agit "seulement" de transférer les budgets de la défense vers ceux de l'invasion. On ne peut quand même pas tout financer en retirant le pain de la bouche de nos enfants. . ABROGATIONS !

  • Par pemmore - 29/05/2013 - 10:43 - Signaler un abus La France possède un hyper territoire ultramarin,

    très mal utilisé ou gèré, on doit le défendre au cas ou, donc avoir une armée puissante et efficace. On l'a vu en Guyane, sauf que nos rêglements idiots n'autorise pas aux soldats français de tirer. Tant pis s'il faut payer pour ça. En libye, c'est un peu mitigé, car on savait qu'en remplaçant un dictateur pas extrèmement barbare par d'autres partis, le résultat serait pire que le mal. Au mali, c'est très différent, c'est une guerre d'invasion sur un pays qui a toujours été notre ami. Difficile de les laisser tomber. Et puis défendre les Maliens, c'est peut'être leur permettre de vivre dans leur pays au lieu de débouler dans les quartiers nord de marseille ou la ceinture parisienne.

  • Par capillitracteur - 29/05/2013 - 10:52 - Signaler un abus La Défense, pour quoi faire ?

    Les français se sont-ils interrogés sur l'utilité de la Défense ? Qu'est-ce qu'on doit défendre ? Le territoire ou ce qu'il y a dedans ? Le contenant ou le contenu ? Lorsque nos représentants votent pour un enseignement en langue anglaise dans les universités, on peut se demander s'il y a encore quelque chose à défendre. Pourquoi ne pas nous dire que nous devons désormais nous contenter de n'être qu'un satellite de telle ou telle puissance, qu'il nous faut suivre un modèle étranger, si possible anglo-saxon ? L'armée française aura beau être à la pointe de l'efficacité, elle n'empêchera pas notre colonisation par des peuples dont les valeurs son différentes des nôtres. Défendons d'abord nos valeurs, le contenu de la France. Ensuite seulement notre armée aura un sens pour défendre le contenant et le contenu.

  • Par ramuncho - 29/05/2013 - 11:08 - Signaler un abus Armée

    Et comme pour le mariage gay, on se fout de ce que peut penser le peuple et on votera encore n'importe quoi. Cependant on paie des impôts pour avoir la paix.

  • Par Titan75 - 29/05/2013 - 12:42 - Signaler un abus Pourquoi les autres administrations

    Ne se sont pas modernisées et transformées comme s'est transformée l'armée française ces 20 dernières année ? Parce que seuls les militaires ne peuvent pas faire grève et sont tenus au devoir de réserve?

  • Par CAPUCINE61 - 29/05/2013 - 13:10 - Signaler un abus Mauvais transferts de budget : OUI

    Oui, je pense qu'il y a un transfert de budget, mais que celui-ci est vraiment mauvais, car réduire les effectifs de l'armée pour gonfler de façon exponentielle ceux de l'éducation nationale en pensant que nous ferons de nos enfants de meilleurs élèves, il n'y a que des socialos pour penser cela. Il aurait fallu faire ce que SARKOZY voulait, c'est-à-dire payer les enseignants "au mérite", car ayant des enfants scolarisés en collège et en lycée, la majorité des enseignants viennent vraiment faire leurs cours "en touriste" ! L'absentéisme et la nullité d'un des profs de mon fils qui passe son bac cette année est incommensurable : incapable de "construire" ses cours, cette prof de gestion/droit (alors que c'est la matière principale de ce bac) en est à demander à ses collègues de lui "fourguer" leurs cours, demander aux élèves de copier tel et tel paragraphe du livre sur leur classeur en guise de cours (rires des élèves !), voire pour ceux à qui ça ne plaît pas de partir du lycée et devant l'incrédulité de ces élèves, une prof prend même sur son temps de repas le temps de refaire les cours de cette nullité ! Et on veut nous coller 60.000 de ces bons à rien, HOLLANDE, ouste ! DEHORS !

  • Par hollandouille - 29/05/2013 - 15:49 - Signaler un abus Quelle armée ?

    Vous parlez de cette armée qui actionne le plan vigipirate sans munitions dans ses armes, qui laisse en pâture ses soldats. Nos gouvernants sont débiles . Désolé il me vient pas d'autre mot pour les qualifier. Nous avons une grande et belle armées certes. Alors donnons lui les moyens de protéger le citoyen FRANÇAIS qui se promène avec sa famille sur le Trocadéro ou dans les rues de Marseille . Les guerres au Mali ,en Syrie sont un désastre mais surtout sont des causes perdues . La violence est chez nous !!!!!! Tous les jours elle se voit . Ou s'ignore si l'on est politique . Que nos territoires soient protégés par notre armée. Sur le sol Français on ne la voit parader qu'au 14 juillet . Je suis pour une armée forte et surtout qui ait les moyens de faire peur à quiconque ose mettre en danger la vie d'autrui . Et ne me parlez pas de police ou de gendarmerie qui verbalisent a tour de bras le citoyen qui se gare mal ou qui grille un feu rouge . Mr Hollande nous voulons de l'autorité . BARREZ VOUS .

  • Par Hilarion - 29/05/2013 - 16:04 - Signaler un abus Dernier bastion

    Des voyageurs rakettés dans les trains, des touristes dépouillés dans les musées, un autocar dévalisé en plein Paris pendant que la racaille ravage et pille le quartier et en plein jour. Un métro dans lequel les voyageurs sont simplement invités à faire attention aux voleurs. Face à celà un ministre de l'intérieur dont la principale action est d'aller déplorer les dégâts sur les lieux que son laxisme a laissé sinistrer et une ministre de la justice dont il semble que le voeux le plus cher soit de livrer la société à la délinquance.Voilà sans doute l'une des raison de la sympathie des Français à l'égard de leur armée qui paraît être l'un des derniers bastions solide de la société. Il faut aussi savoir, que fréquemment, des militaires en civil, sont agressés dans les villes de garnison ou portuaires par de la racaille qui sent que là se situe l'un des derniers points durs de la société française.

  • Par MEPHISTO - 29/05/2013 - 17:42 - Signaler un abus Solder l ' héritage du passé historique

    Nous sommes plus une grande puissance coloniale qui nécessitait une grande armée ; au même titre que l' ANGLETERRE, l' ALLEMAGNE ou la PRUSSE , l' empire ROMAIN ou l 'ITALIE , l ' ESPAGNE , les PAYS-BAS ou HOLLANDE, la BELGIQUE, le PORTUGAL ect...ect... qui ont régnés sur le monde dans les siècles précédents.aujourd' hui c 'est la dominance CHINOISE, RUSSE , INDIENNE et bientôt BRESILIENNE... Notre interêt est de demeurer l' allié des ETATS-UNIS d' AMERIQUE au sein de l ' OTAN

  • Par Hilarion - 29/05/2013 - 19:00 - Signaler un abus A Méphisto

    Si l'on peut remercier les américains pour leur venue au cours de la seconde guerre mondiale, il faut garder à l'esprit qu'ils venaient beaucoup plus pour empêcher une hégémonie allemande sur le continent européen que pour notre bonheur. L'affaire de Suez a, entre autres démontré que tout allait bien tant que nos intérêts convergeaient, mais pas au delà. Rester sous le bouclier américain, c'est ainsi se soumettre à la volonté politique d'un pays tiers à l'amitié limitée à ses intérêts et ainsi perdre notre indépendance. L'arme nucléaire notamment donne à un pays qui la possède une puissance que l'on peut espérer ne jamais voir servir, mais qui est indépendante de son importance démographique et économique. Et c'est le cas de la France.

  • Par Lepongiste - 29/05/2013 - 19:03 - Signaler un abus @Hilarion Bravo pour votre commentaire

    Oui notre armée est notre dernier bastion.. Avez vous lu le courrier qui circule sur internet et qui émane d'un général de la légion Etrangère ?

  • Par Edorsay - 29/05/2013 - 20:26 - Signaler un abus Des fonctionnaires avec un fusil

    Bastion féodal indiscutable, car il draine des tradis d'une part qui font ce métier comme un sacerdos suranné et d'autre part des personnes qui ne pourraient pas avoir de travail dans tout autre secteur d'activité, il est temps de privatiser et de mutualiser cette activité, trop coûteuse. La France représente tout juste 1 percent de la population mondiale. Soyons réaliste et réalisons enfin la CED.

  • Par C3H5.NO3.3 - 29/05/2013 - 21:39 - Signaler un abus @Edorsay

    Beaucoup de militaires sont sous contrat. Pour les militaires du rang, contrats de 4 ans renouvelable 1 fois, activation pour les meilleurs sur concours). Pour les sous-officiers, tous en début de carrière sont sous contrat, et une sélection se fait peu à peu pour garder un certain nombre pour des carrières longues. Pour les officiers, contrat également, pour certains, et 20-22 ans de cararière maximum. Un militaire n'a pas de salaire, mais une solde, car il n'est pas payé en fonction d'un nombre d'heures. On est militaire 24h/24. Et même en temps de paix, les horaires de beaucoup d'officiers sont plus proches des cadres du privé que des 38.5 heures par semaine. Bastion féodal indiscutable, car il draine des tradis d'une part qui font ce métier comme un sacerdos suranné et d'autre part des personnes qui ne pourraient pas avoir de travail dans tout autre secteur d'activité, il est temps de privatiser et de mutualiser cette activité, trop coûteuse. La France représente tout juste 1 percent de la population mondiale. Soyons réaliste et réalisons enfin la CED.

  • Par bp50lecture - 30/05/2013 - 00:03 - Signaler un abus La Défense Nationale des Français

    Si la Grande muette pouvait dire ce qu'elle pense du Chef des armées actuel...En bon socialo, il n'aime pas l'Armée ( ni les riches d'ailleurs) et si Cahuzac est passé à la trappe, Moscovici est aussi dangereux pour les budgets. Une politique militaire et une industrie d'armement au top sont indispensables pour encore exister sur l'échiquier mondial. Ce gouvernement ferait mieux de donner le feux vert pour vendre le vecteur Rafale et le char Leclerc aux Chinois qui veulent se moderniser, pour contrer nos amis Américains qui ont toujours saboté notre matériel sur les marchés.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Dominique Merchet

Jean-Dominique Merchet est journaliste à L'Opinion. Il a travaillé pendant vingt ans sur les questions militaires.

Auteur du blog Secret Défense, il a récemment publié Une histoire des forces spéciales (Jacob-Duvernet / 2010) et de La mort de Ben Laden (Jacob-Duvernet / 2012).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€