Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 15 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Dérives dans les écoles : radioscopie des attitudes des Français face à la montée du communautarisme

Étonnamment, les Français sont peu interrogés sur cette question.

Opinion

Publié le - Mis à jour le 11 Octobre 2018
Dérives dans les écoles : radioscopie des attitudes des Français face à la montée du communautarisme

Actuellement, quel est le regard des Français sur le communautarisme ? Comment se positionnent-ils ?

Gilles Clavreul : Aussi étonnant que cela puisse paraître, on les interroge peu sur cette question. En dehors d’un sondage commandé par la LICRA en 2014, je n’ai pas trouvé de traces d’enquêtes d’opinion portant spécifiquement sur ce terme. Il est vrai qu’il est saturé d’équivoques : est-ce qu’on parle d’attaches religieuses, d’origines nationales ou ethniques, ou encore de communautés affinitaires ? Ce n’est pas très clair et c’est sans doute pourquoi les sondeurs répugnent à questionner les Français sur ce terme.

En fait, quand on parle de « communautarisme », on se situe sur deux plans historiques très différents. Sur le temps long tout d’abord : la communauté est un mode de régulation social fondé sur l’existence de groupes définis par leur homogénéité culturelle, linguistique, religieuse, etc., s’opposant à une organisation où l’individu-citoyen adhère au collectif essentiellement par le truchement de la loi et à travers sa relation aux institutions. C’est la distinction classique entre communauté et société du sociologue Ferdinand Tönnies. Le modèle « communautaire » tend à voir l’homme enraciné, l’individu qui existe par et pour le groupe, là où le modèle « sociétaire » considère un acte volontaire d’association à un ordre politique qui n’est pas défini par des normes culturelles préexistantes. Historiquement, la France s’est construite selon un modèle sociétaire et non communautaire : non seulement la Nation ne s’est pas fabriquée à partir des communautés existantes, mais elle s’est, dans une large mesure, imposée contre elles, par la persuasion mais aussi la coercition, comme le montre par exemple l’historienne Mona Ozouf. Voilà qui explique une première réticence, disons historique, des Français pour l’idée de « communautarisme » : c’est le spectre de la division, le retour des irrédentismes et des « Gaulois réfractaires » ! Même si, dans les faits, la monarchie, puis la République, ont été capables de nombreux aménagements – les statuts d’outre-mer ou celui de la Corse, par exemple, en attestent.

Mais il y a une autre acception, plus actuelle et plus resserrée, du communautarisme, qui est celle que nous avons et que les Français ont en tête : c’est celle qui regarde le développement d’un islam rigoriste au sein de la société française, comme dans toutes les démocraties occidentales qui ont connu une immigration importante en provenance de pays musulmans depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale et les décolonisations. Sur ce point, l’attitude des Français montre deux mouvements qui ne sont pas contradictoires : une tolérance et une acceptation croissantes à l’égard de l’islam et des musulmans – c’est ce qu’indique, année après année, l’indice longitudinal de tolérance publié par la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme, et qui inflige un démenti catégorique à l’idée d’une montée de « l’islamophobie » en France : elle n’est attestée ni par les enquêtes d’opinion, ni par l’évolution des actes. D’un autre côté, les Français rejettent massivement l’islamisme et s’inquiètent d’un éventuel recul de la République face aux revendications de ses représentants.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jakem - 10/10/2018 - 13:07 - Signaler un abus Voila un bel

    air de pipeau!

  • Par LouisArmandCremet - 10/10/2018 - 13:49 - Signaler un abus "En même temps"...

    Un beau blabla dans la veine du plan habituel de Macron : thèse, antithèse, foutaises....

  • Par POLITQ - 11/10/2018 - 01:32 - Signaler un abus AVEUGLE.....

    Je lis la fiche identité de ce Clavreul.... et tout est dit. Aveugle. Il ne voit rien. Il fait partie de tous ceux qui croient qu'il y a un voisinage possible avec l'islam. A-T-ON UN SEUL EXEMPLE DANS L'HISTOIRE DU MONDE OU L'ISLAM N'A PAS TUE, TORTURE, REDUIT EN ESCLAVAGE, CHAQUE PEUPLE QU'IL A COTOYE ?.....

  • Par vauban - 11/10/2018 - 09:19 - Signaler un abus Maintenant sur Atlantico

    On ne perd plus son temps à lire des billevesées On prends connaissance des 3 premières lignes du co de l´auteur et on passe à autre chose En attendant le désabonnement.....

  • Par assougoudrel - 11/10/2018 - 10:23 - Signaler un abus Ne m'appelez plus Atlantico,

    mais Atlanticon.

  • Par Podoclaste - 11/10/2018 - 10:23 - Signaler un abus Relire Rushdie de temps en temps

    Les versets sataniques ont été écrits en 1988 et il me semble qu'aucune version du coran n'a été modifiée depuis. Donc à moins d'être inculte ou idiot, croire qu'un musulman observant puisse vivre en bonne intelligence avec un infidèle relève de la foi aveugle. Le père noël passera sans doute, mais les cadeaux viendront du magasin. Désolé.

  • Par LOTHARINGIEN 31 - 11/10/2018 - 11:27 - Signaler un abus article confus , sans queue

    article confus , sans queue ni tête ... En fait les Français non musulmans ont peur des musulmans , partant du fait que, pour le moins , il y a porosité entre islamistes radicaux pro djihadistes et "bons musulmans pas radicaux (!)" . On se dit qu'il y a quelques années on ne voyait ni voiles ni burkas et que leur apparition relativement récente et très voyante nous incite à penser que les salafistes font florès et on entamé un travail de sape qui porte ses fruits . Aidés en cela par la bien pensance prégnante qui interdit de critiquer ces islamofachos sous peine d'être taxé (et condamné) pour la fameuse "islamophobie" ... au nom de la liberté de d'expression , bien entendu ... ...

  • Par lasenorita - 11/10/2018 - 15:55 - Signaler un abus Le communautarisme chez les musulmans!

    Chez les immigrés non-musulmans:on ne parle pas de ''communautarisme'',ce ne sont QUE les musulmans qui posent problème,ce sont eux qui exigent des repas de ''substitution'',qui font des prières dans les rues,qui veulent ''porter le voile'' (cacher ainsi leur visage)et enfreindre les lois du pays qui les accueille (les terroristes peuvent ainsi se cacher dans une burqa)..Ils sont protégés par l'idéologie de la ''bienpensance''..ils ont tous les droits au ''Pays des Droits de l'Homme''..mais de quels hommes?des terroristes islamistes?Pour la ''gauche'' la démocratie est de se laisser envahir..elle a abandonné ''le peuple'' pour se gargariser de belles idées droitdelhommistes...Les gauchistes sont complices de l'immigration musulmane ''forcée''..ces musulmans qui ont tué et torturé des milliers de non-musulmans ''innocents'' pour être indépendants,qui ont chassé TOUS les non-musulmans de leur pays natal et leur ont volé leurs biens..Nous étions 1 million de non-musulmans ''nés en Algérie'' et nous n'étions PAS TOUS des terroristes..certaines familles de ces non-musulmans étaient en Algérie bien avant la ''colonisation arabe''...

  • Par valencia77 - 11/10/2018 - 15:56 - Signaler un abus Marrant?

    dans 10 ans une region de france se declarera musulmane et independente (ou plusieures regions) comme le Kosovo et la Serbie. Solution: neutraliser la gauche, l'ensemble des croyances sociales gauchistes.

  • Par lasenorita - 11/10/2018 - 17:09 - Signaler un abus Le communautarisme musulman (suite).

    Des cas inquiétants où le communautarisme s'invite à l'école voir https://www.youtube.com/watch?v=Yp9IWxCbRYk et voir http://www.europe1.fr/societe/atteintes-a-la-laicite-a-lecole-400-cas-traites-entre-avril-et-juin-3776543 et voir https://www.youtube.com/watch?v=LjDqrq3Mb3g une note des services de renseignement https://www.youtube.com/watch?v=Yx57Zgb1d5W...il serait temps que nos gouvernants se réveillent,sinon il ne faudra pas qu'ils s'étonnent si les ''populistes'' gagnent les élections!...Je suis d'accord avec valencia77:il faut voter CONTRE la gauche..mais il faudrait aussi que certains LR (Xavier Bertrand,Valérie Pécresse..)le comprennent et qu'ils se mettent d'accord pour dire ''stop à l'immigration musulmane''..sinon nous aurons encore des islamos-collabos au pouvoir!...

  • Par antidote - 11/10/2018 - 18:21 - Signaler un abus Le jeu de l'autruche !

    Nos médias sont imbattables à ce jeu et on le voit très bien dans cet article .Les musulmans ne s’intégreront jamais aux exigences intellectuelles des pays occidentaux .Pour s'en persuader l'exemple de l'IRAN est flagrant .Les religieux ne laisseront jamais le peuple Iranien libre de choisir son avenir en dehors de la Charia . Sous couvert de la stigmatisation le laissé faire et la lâcheté de nos politiques tous confondu font parti de notre quotidien que nous subissons sans pouvoir retourner la situation catastrophique au risque d'un face à face inéluctable d'une guerre civile ...

  • Par Frangipanier123Paris - 11/10/2018 - 19:52 - Signaler un abus Donner la parole à ce connard de Clavreul ?

    "ATLANTICO" ne nous le fera pas deux fois: la prochaine c'est RESILIATION DE L'ABONNEMENT IMMEDIATE

  • Par vangog - 11/10/2018 - 20:26 - Signaler un abus Ce benêt nous démontre par A plus B....

    que le problème n’est pas la dérive communautariste, mais la dérive identitaire...benêt, va!

  • Par zen-gzr-28 - 13/10/2018 - 20:49 - Signaler un abus le formatage à tous les étages...

    Cela suffit. Franchement !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gilles Clavreul

Gilles Clavreul est un ancien délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah). Il a remis au gouvernement, en février 2018, un rapport sur la laïcité. Il a cofondé en 2015 le Printemps Républicain (avec le politologue Laurent Bouvet), et lance actuellement un think tank, "L'Aurore".

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€