Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 21 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le revenu de base : une mauvaise solution à un vrai problème

Le revenu de base est une idée de moins en moins marginale, dont on parle de plus en plus. Elle mérite donc d'être examinée de plus près.

Le nettoyeur

Publié le
Le revenu de base : une mauvaise solution à un vrai problème

De quoi s'agit-il ? D'une idée très simple - c'est là toute sa puissance, et aussi tout le problème. L'idée du revenu de base est simple : verser à chaque citoyen un revenu de base minimal, absolument inconditionnel. Pour la gauche, c'est l'aboutissement de la solidarité : chacun a droit à un revenu de base minimal, simplement parce qu'il est citoyen. Pour la droite - Christine Boutin en France, par exemple, a proposé l'idée du revenu de base - ça permettrait de simplifier la bureaucratie qui administre les différentes aides, et ça éviterait l'effet pervers de nombreuses aides au chômage, qui additionnées peuvent être plus rentable que le fait de trouver un emploi.

Ce problème n'existe pas avec le revenu de base, puisqu'il est versé sans conditions à tout le monde.

Selon les partisans du revenu de base, celui-ci ne baisserait pas l'emploi, justement parce que quelqu'un qui travaille gagnerait plus que le revenu de base. Il permettrait à un chômeur de choisir l'emploi qu'il veut vraiment, plutôt que n'importe quel emploi, et forcerait les employeurs à mieux payer les emplois les plus pénibles, puisqu'un détenteur de revenu de base aurait le choix entre plusieurs emplois.

Le problème est que ce n'est pas crédible. Des expériences entreprises au Canada et aux Etats-Unis dans les années 70 et 80 ont montré que, de fait, les revenus inconditionnels baissent l'appétit au travail. Et c'est un vrai problème. La possibilité qu'on se retrouve à payer énormément de gens à ne rien faire est réelle et sérieuse, et ça aurait des conséquences graves non seulement pour l'économie, mais pour les gens en question, étant donné que le fait de travailler est une composante importante du bien être pour la plupart d'entre nous.

Le vrai échec du revenu de base, c'est tout simplement sa simplicité. Le chômage de masse est un vrai problème très épineux, mais justement. L'histoire nous enseigne que les solutions simples à des problèmes complexes, le plus souvent, n'en sont pas du tout.

Ceci dit, le renouveau de l'idée du revenu de base est une réponse à des problèmes bien réels. Qu'il s'agisse de la mondialisation, ou de l'automatisation, ou d'autres tendances, la peur du travail précaire, ou du travail tout simplement inexistant, est réelle.

Que faire alors ?

Il y aurait de nombreuses idées beaucoup plus intéressantes à explorer. L'une d'entre elles serait l'abolition des charges sociales sur les bas salaires, voire même des charges sociales négatives, qui baisseraient de manière très importante le coût du travail. Si un employé payé 8€ de l'heure, soit proche du SMIC, coûtait 6€ de l'heure à son employé, plutôt que plus de 10€ de l'heure comme c'est le cas actuellement, de nombreux emplois seraient créés.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par superliberal - 16/10/2015 - 14:28 - Signaler un abus Mauvaise idée...

    Supprimons plutôt les allocs, la secu, le RSI, le chômage, les retraites et les impôts et chacun tire son plan. Je suis en revanche tout à fait disposer à payer pour l'armée, la police et la justice et quelques autres fonctions régaliennes...ceux qui veulent de la solidarité n'ont qu'à créer des mutuelles, des coopératives pour s'assurer les uns les autres...il faut drastiquement baisser le nombre de fonctionnaire, les administrateurs de la gabegie, le nombre d'élus à tous les échelons et être extrêmement ferme au niveau de la justice...l'opposé exact du socialisme en résumé.

  • Par 2bout - 16/10/2015 - 16:09 - Signaler un abus Pauvre tu es, pauvre tu resteras !

    Avec Mr Gobry, c'est l'ensemble des universitaires qui raisonnent par « strates » de population, puisque toi, le pauvre, ton emploi tu le dois à l'allégement de charges sur ton bas salaire, l’abolition (ça en impose) des charges sur ton salaire miséreux, et ne t'avises à vouloir gagner plus, c'est ton emploi qui est en jeu ! Ta marge de progression, « d'élévation sociale », on l'a définie pour toi, c'est la limite à partir de laquelle les charges sur ton salaire seront majorées. Bosses, tais-toi, et estimes-toi heureux, tu as le meilleur système social et de santé de la planète !

  • Par Anouman - 16/10/2015 - 16:52 - Signaler un abus Revenu de base

    Pas une bonne idée, non. De même que supprimer les cotisations sur les bas salaires. On les a déjà largement baissées et ça n'a pas d'impact sur l'emploi, sauf que cela incite à payer moins pour échapper aux charges. Que l'état arrête de confisquer le revenu national et de se mêler de tout et peut-être y aura-t-il à terme une amélioration. Mais il y en a tellement qui en profitent, particuliers ou entreprises...

  • Par Ganesha - 16/10/2015 - 19:22 - Signaler un abus Minables Rabougris

    Faut-il vraiment s'énerver contre les ''Libéraux'' qui viennent ici, à la queue-leu-leu, nous affirmer : ''Je suis le Maître du Monde, le plus grand, le plus beau, le plus fort et donc le plus riche… et les pauvres, les faibles et les paresseux, laissons-les crever, ou, à défaut, réduisons-les esclavages'' ! En pratique, ils profitent simplement du fait que sur Atlantico, on ne peut pas publier sa photo !

  • Par vangog - 16/10/2015 - 21:33 - Signaler un abus D'accord avec Anouman!

    Le revenu de base est une ineptie digne des cerveaux les plus archaïsants et les plus démagos, socialement parlant. mais les deux autres idées de Gobry ne sont pas meilleures...D'ailleurs, il ne dit absolument pas comment il les finance? Au moment où les patrons et les syndicats se tirent les cheveux pour re-financer les régimes complémentaires, Gobry propose de les achever en offrant aux chômeurs dans la fleur de l'âge de prendre quelques années de retraite sabbatique...vous imaginez? 6 millions de retraités sabbatiques...les caisses de retraites vidées en deux semaine...tous ensemble, tous ensemble, dans la rue!...quant aux exonérations de charges sur les bas salaires, on sait qu'elles tirent les salaires vers le bas, et créent une inégalité flagrante. Copie à revoir, Gobry!

  • Par Ganesha - 16/10/2015 - 21:58 - Signaler un abus Google

    Cher Vangog, vous parlez ici sur un sujet auquel manifestement vous ne connaissez rien, avec un argument ''au raz des pâquerettes'' : ''C'est impossible à financer''. De nombreux économistes, très qualifiés, de droite comme de gauche, estiment le contraire. Faites-donc une recherche google...

  • Par Texas - 16/10/2015 - 23:10 - Signaler un abus Le " Revenu de Base "...

    ...ou la Quintessence du Socialisme des Etats Totalitaires , le summum de l' aliénation Orwellienne .

  • Par 2bout - 16/10/2015 - 23:58 - Signaler un abus Ganesha,

    Faut arrêter avec l'encens. Ça ne se consomme pas en décoction.

  • Par Ganesha - 17/10/2015 - 01:39 - Signaler un abus Question d'Age

    Si vous êtes entrés dans la vie active en 1950 (vous avez donc 85 ans…) vous êtes des nostalgiques des ''Trente Glorieuses''… Mais êtes-vous vraiment aveugles au point de ne pas vous rendre compte que de nombreux paramètres ont complètement changé et qu'un ''Retour aux Recettes du Passé'' est impossible ? Par contre, si vous avez débuté votre carrière après 1973, vous avez vécu dans une période sans guerre militaire en Europe, mais vous avez connu une période complètement désastreuse au point de vue humain et économique. A moins d’être un ''Miraculé de la Crise'' ! N'aspirez-vous donc pas à un changement de système ?

  • Par Ganesha - 17/10/2015 - 01:45 - Signaler un abus Strictement rien à voir

    Texas, le Communisme, c'était le travail obligatoire, avec le même salaire pour tous. Le Revenu de Base, c'est au contraire le travail qui devient optionnel, et en gardant des salaires (primes d'attractivité) variables, tout en restant dans un éventail raisonnable ! Strictement rien à voir !

  • Par Texas - 17/10/2015 - 11:40 - Signaler un abus @ Ganesha

    Dans votre monde , Ganesha , il n' existe que des salariés . Le combat de ma vie : Ne dépendre de personne , et surtout pas d' un Etat , et encore moins s' il est Socialiste . En somme , la simple définition de la Liberté .

  • Par l'enclume - 17/10/2015 - 11:41 - Signaler un abus Un peu de courage messieurs, mesdames les politiques

    Ganesha - 16/10/2015 - 19:22 - Je suis libéral, j'espère dans le bon sens du terme. Cela ne m'empêche pas d'être un fervent supporter du "revenu de base", cela depuis de nombreuses années. La première à en parler fut Christine Boutin, j'ai interpellé de nombreuses personnalités politiques, de droite comme de gauche. Les réponses furent toujours négatives. Je suis ravi que ce sujet revienne au goût du jour et, j'espère que pour une fois, la France montrera l'exemple.

  • Par l'enclume - 17/10/2015 - 11:41 - Signaler un abus Un peu de courage messieurs, mesdames les politiques

    Ganesha - 16/10/2015 - 19:22 - Je suis libéral, j'espère dans le bon sens du terme. Cela ne m'empêche pas d'être un fervent supporter du "revenu de base", cela depuis de nombreuses années. La première à en parler fut Christine Boutin, j'ai interpellé de nombreuses personnalités politiques, de droite comme de gauche. Les réponses furent toujours négatives. Je suis ravi que ce sujet revienne au goût du jour et, j'espère que pour une fois, la France montrera l'exemple.

  • Par Texas - 17/10/2015 - 12:37 - Signaler un abus @ adroitetoutemaintenant

    Atlas Shrugged n' a été traduit qu' en 2011 , sous le titre " La Grève " , de Ayn Rand . Un livre qui devrait être la Bible de l' opposition .

  • Par adroitetoutemaintenant - 18/10/2015 - 13:29 - Signaler un abus @Texas

    Merci pour votre commentaire. Permettez-moi de dire que de l’avoir traduit par La Grève est une autre preuve de l’imprécision typiquement française. La Grève Des Talents aurait été mieux. Car il ne s’agit en aucun cas des grèves habituelles et si fréquentes des nuls comme la France les connait trop bien mais de la grève des talents qui se fait de plus en plus avec un nombre croissant d’expatriés. Si leur nombre est encore petit, la somme de leurs QI est largement supérieure à celui de l’armée d’invasion. Comme vous le faites remarquer, il a fallu attendre près de 60 ans pour traduire un livre de chevet de toutes les Universités Américaines qui s’est vendu à plus de 10 millions d’exemplaire. L’autre livre de référence aux Etats Unis est un livre français totalement ignoré en France et dont l’auteur est pourtant Français : Frédéric Bastiat ! Il ne se passe pas un mois sans que je reçoive une demande d’un de mes collègues docteur français pour l’aider à s’expatrier car leur raison est toujours « j’en ai marre de soigner les cons pour une pitance et sans même un remerciement» !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pascal-Emmanuel Gobry

Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€