Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 01 Octobre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi, contrairement aux années 2000, les nouvelles start-ups digitales sont parties pour durer

"Lorsque la bulle Internet a explosé à la fin des années 1990, il a fallu 10 ans pour rassurer les esprits", a déclaré Marc Andreessen, cofondateur de Netscape à The Economist. Néanmoins, selon le journal, les bases du boom entrepreneurial d’aujourd’hui dans le domaine digital sont bien plus solides qu’avant.

La minute tech

Publié le
Pourquoi, contrairement aux années 2000, les nouvelles start-ups digitales sont parties pour durer

Selon The Economist, les bases du boom entrepreneurial d’aujourd’hui dans le domaine digital seraient bien plus solides qu’avant. Crédit Reuters

Atlantico : "Lorsque la bulle Internet a explosé à la fin des années 1990, il a fallu 10 ans pour rassurer les esprits", a déclaré Marc Andreessen, cofondateur de Netscape à The Economist (ici). Néanmoins, selon le journal, les bases du boom entrepreneurial d’aujourd’hui dans le domaine digital sont bien plus solides qu’avant. Pourquoi cela ? Qu’est-ce qui permet de dire qu’une nouvelle bulle spéculative n’aura pas lieu ?

Erwan le Nagard : La situation a changé depuis la fin des années 1990, sans pour autant nous permettre d’être pleinement optimistes. Il existe toujours un risque de survalorisation des start-ups et des entreprises de « software » comme le précise Marc Andreessen.

Facebook, Twitter ou Spotify ont fait des entrées en bourse spectaculaires (positives ou négatives) avec des valorisations annoncées qui dépassent largement la valeur réelle de leurs entreprises. Cependant, ces valorisations ne sont pas complètement irrationnelles si l’on tient compte de la valeur immatérielle de ces sites.

Les réseaux sociaux et les sites communautaires sont des acteurs clés au sein de notre économie relationnelle. Ils structurent et influencent nos échanges ; ils transforment nos manières de communiquer. Ce sont des services qui se sont rendus indispensables, et pas simplement pour des usages personnels. Ce sont aussi des plateformes qui offrent des outils aux entreprises ou aux entrepreneurs pour développer des solutions « over-the-top ». C’est tout le propos de Marc Andreessen : à chaque étape de la chaine de création de valeur, Internet et les technologies associées facilitent l’innovation. Internet est une plateforme sur laquelle fleurit l’innovation. Cependant, on pourrait reprocher à Marc Andreessen de se focaliser sur la technologie comme seul facteur d’accélération de l’innovation, et cela, à un niveau bien précis, la couche supérieure, celle du software. Sa réflexion ne porte pas ou peu sur les infrastructures de réseaux et il ne tient pas ou peu compte des facteurs sociaux, économiques et politiques qui jouent un rôle prépondérant dans la création de valeur fournie par un tissu dense de startups.

Quelle a été la faiblesse des startups des années 1990 ? Cette fragilité s'explique-t-elle par le fait que tout restait encore à bâtir à l’époque, et que tout coûtait plus cher ?

Les causes de la bulle Internet sont nombreuses. Néanmoins, elles ne me semblent pas résider dans la faiblesse des start-ups de l’époque, mais plutôt dans l’irrationalité des investissements et l’immaturité des marchés, démunis de garde-fous. Vingt ans plus tard, la situation est différente. Internet et les services que l’on trouve sur ces réseaux sont plus largement adoptés par les consommateurs et sont devenus des facteurs clés de la transformation des échanges commerciaux, de la création de valeur et de la communication à tous les niveaux de notre société. La création de start-ups est aujourd’hui simplifiée par l’accès à des technologies plus performantes, à la relation avec des consommateurs et des entreprises largement acculturés aux services digitaux et le soutien de politiques publiques qui souhaitent développer l’économie digitale.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par walküre - 12/02/2014 - 17:01 - Signaler un abus Elles ne dureront ni plus ni moins.

    qu'avnt. Sachant que sur 100 nouvelles entreprises, 75 disparaissent dans les 5 ans.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Erwan le Nagard

Erwan le Nagard est spécialiste des réseaux sociaux. Il est l'auteur du livre "Twitter" publié aux éditions Pearson et, Social Media Marketer. Il intervient au CELSA pour initier les étudiants aux médias numériques et à leur utilisation.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€