Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 28 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’Apple Watch sera disponible vendredi : tour d’horizon du marché des montres connectées

Présentes sur le marché depuis déjà plusieurs années, les montres connectées devraient décoller avec l’arrivée de l’Apple Watch sur des centaines de milliers de poignets.

Minute Tech

Publié le
L’Apple Watch sera disponible vendredi : tour d’horizon du marché des montres connectées

L'Apple Watch n'est pas la seule montre connectée disponible sur le marché, loin de là !

Selon les estimations de l'agence "Slice intelligence", 957.000 Apple Watch ont été commandées le jour de l’ouverture des précommandes, le 10 avril aux Etat-Unis. D'après cette agence spécialisée dans l'étude du commerce en ligne, 62% des consommateurs ont choisi le modèle le moins cher, l'Apple Watch Sport, pour laquelle chaque client a dépensé en moyenne 362 euros. 

Les premières livraisons auront lieu le 24 avril et les consommateurs, qui ont dépensé en moyenne 362 euros, sauront si leur choix était avisé. Après tout, ils auraient très bien pu choisir un autre modèle : l’Apple Watch est loin d’être la première montre connectée sur le marché. « De façon générale, on est dans un jeu du chat et de la souris entre Apple et ses concurrents. Apple fonctionne beaucoup sur l’échec de ses concurrents, regarde la manière dont le marché fonctionne, et voit avec ses partenaires ce qui peut marcher », nous expliquait début mars Gilles Dounès directeur de la rédaction du site MacPlus.net.

Pour le consommateur, difficile de se retrouver devant une profusion de modèles qui souvent se ressemblent. Principales caractéristiques à prendre en compte avant de craquer : l’autonomie correcte, le design et l’écosystème logiciel qui existe entre le smartphone et la montre.

Sur ce dernier point, Apple est attendu au tournant. Mais le constructeur, souvent salué pour la qualité de ses interfaces, a dû cette fois faire des concessions. La faute notamment à la taille de l’écran. Les premiers tests parlent d’une utilisation moins intuitive que celle d'un iPad ou d’un iPhone. "Le logiciel de la Watch demande un temps d'apprentissage qui pourra en décourager certains. La montre n'est pas faite pour des novices de la technologie", écrit le New York Times.

Face à l’OS d’Apple Watch, le système Android Wear de Google fait office de standard. Lancé à l’été 2014, ce système d’exploitation pour les objets connectés en général, et pour les montres connectées en particulier, a été adopté par plusieurs constructeurs comme Samsung, Sony, LG, Asus ou Motorola. Samsung continue parallèlement à pousser son propre système, Tizen. 

De gauche à droite : la Samsung Gear R, la LG G Watch R et la Motorola Moto 360

Les fonctionnalités et caractéristiques des différentes montres sous Android Wear sont donc assez comparables. Comme l’Apple Watch, elles permettent de gérer des appels, SMS et e-mails, de gérer ses rendez-vous ou de recevoir des notifications importantes en provenance des réseaux sociaux.

Finalement, comme pour Android et iOS sur les smartphones, l’utilisateur fera son choix en fonction de ses affinités avec telle ou telle marque. Bonne nouvelle : selon le site The Verge, Google s'apprêterait à rendre son système d'exploitation Android Wear compatible avec iOS, ce qui permettrait aux possesseurs d’iPhone d'utiliser une multitude d'autres montres connectées.

Sur l’autonomie, aucune marque ne fait de miracles pour l’instant : peu importe votre choix, il vous faudra recharger la montre toutes les nuits.

Niveau design, là encore, le choix en reviendra évidemment au consommateur… Heureusement, la plupart des modèles peuvent être personnalisés. Rares sont les constructeurs à ne pas proposer différents bracelets, voire couleurs de cadran.

Sur le design, la principale différence viendra de l’écran : certains sont rectangulaires quand d’autres ont choisi un design rond, s’approchant plus des montres classiques. Reste que la plupart ressemblent encore furieusement à un gadget pour geek, plus qu’un réel accesoire de mode. Seul le français Withings a réussi à créer une montre connectée qui ne ressemble pas à une montre connectée : bracelet en cuir français, horlogerie suisse – avec de vraies aiguilles – : « Nous sommes partis de l'archétype de la montre pour concevoir Activité, et non pas de celui du smartphone», explique au Figaro Cédric Hutchings, cofondateur de Withings, fier d'avoir créé «un bijou technologique».

Deux modèles de la Withings Activité

 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€