Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Mars 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

#Jenaipasporteplainte,
le hashtag qui dérange

C’est l’histoire d’un hashtag né sur Twitter pour une campagne contre les violences sexuelles. Celles qui le veulent expliquent pourquoi elles n’ont pas dénoncé les viols dont elles ont été victimes. En Angleterre, ces témoignages ont été traités avec respect. En France, ils ont déchaîné les « trolls », un malaise, et une campagne.

Revue de blogs

Publié le

Le 1er mars, le collectif Pas de justice pas de paix déposait symboliquement 70 000 plaintes pour viol, pour représenter les 70 000 femmes (une estimation) qui ne portent pas plainte après avoir été violées. Dans la foulée a été lancé sur Twitter un hashtag (mot clé), jenaipasporteplainte, traduction de ididnotreport, le mot-clé de la campagne lancée par London Féminist.

Vidéo de la campagne

Un succès « terrifiant »

Sur Twitter en français coule depuis un flot de témoignages très « dérangeants », comme les crimes tus : viols silencieux, sanglants, multiples, avec récidive, sous la menace, à tous âges. Jamais dénoncés, par honte, par peur, parce que trop petite, ou parce que c’est pire après.

Du malheur brut, du malheur hard, à porter pour toujours (Ndlr : les noms de compte ont été volontairement effacés, les auteurs n’ayant pas publiés pour une publication hors Twitter).

#jenaipasportéplainte parce que j'avais 14 ans et que c'était mon prof

#jenaipasportéplainte 13 ans, un car de CRS au ralenti dans la rue, sifflements et "tu montes nous sucer", rires gras

#jenaipasportéplainte pce que j'étais entrée volontairement chez lui pour un verre & me sentais coupable de ne pas avoir vu la suite venir

#jenaipasporteplainte parce que je n'étais pas censée faire du stop ce jour-là, parce que j'ai eu peur de mes parents. C’était le fils du patron de ma mère #jenaipasporteplainte elle aurait perdu son boulot

#jenaipasporteplainte aussi pcq pour éviter les attouchements du kiné ma mère m’a dit de mettre des ss vêtements moins voyants moins jolis

#jenaipasportéplainte parce que c’était mon ami.

Une blogueuse, Hélène, a trouvé l’épithète qui s’impose, succès terrifiant :

« Ce qui l’est plus encore, c’est le silence des victimes, emprisonnées dans un mutisme honteux imposé de tous bords par la société, elles ne peuvent ou ne veulent réclamer justice. Alors qu’elles supporteront ce poids destructeur jusqu’à leur dernier jours, leurs agresseurs, eux, dorment sur leurs deux oreilles. »

La charge des trolls

Sortir du mutisme avait un prix, vite payé : les trolls, les commentaires gras, cruels, ou pire qui ont bombardé celles qui parlaient. Parmi les plus élégants (et de loin) :

#jenaipasportéplainte je suis sûr il y en a qui se touche en suivant ce tag

@A_C_Husson a posé une question : « Pourquoi #Ididnotreport (en Grande Bretagne) n'a presque pas été trollé alors que c'est l'horreur avec #jenaipasportéplainte (en France) ? ». @valerieCG lui a répondu : « #jenaipasporteplainte ça expliquera donc par la démonstration pourquoi on ne porte pas plainte ».

Face à la curée, le collectif PJD a demandé aux femmes qui témoignaient souvent sous leur vraie identité, ou aisément identifiables, de leur envoyer leur témoignage par mail, pour une publication anonyme sous son compte Twitter, ManifestePJP. Le fleuve y coule toujours, intarissable déversoir que la justice ignore, et dont il n’est pas sûr qu’elle sache la rendre si et quand elle est informée.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Tontonne - 27/03/2012 - 10:38 - Signaler un abus Mais, aussi....

    Je suis du genre irritant, qui ne sait pas prendre "Oui, oui, oui, prends moi toute! - Tout de suite!" pour une proposition valable. Me voici donc vieux puceau, marié, même épouse de très longue date. De plus: Vraiment pas beau - Carrément répulsif. Pour m'en tenir a ces toutes dernières années: J'ai reçu des offres claires et directes de: La fille (16 ans) de la copine du beau-frère. La copine (16 ans) de la copine du copain du fils - Et la copine de celle-ci... La baby-sitter (18-20 ans), de mes petits-enfants - (étudiante IUFM...) Les deux filles de voisins (15 - 17 ans)... Je répète: Rien d'un Don Juan. Je me demande ce que les mecs canons se prennent comme propositions. Eh bien, Moi, je sais que le monde grouille de gamines qui allument tous azimuts, et qui, fatalement, trouvent. Pas toujours des gentils hommes. Dommage pour elles. Le monde du Spectacle n'est il pas aussi a examiner, pour incitation a la débauche? Non?

  • Par decheval - 27/03/2012 - 11:04 - Signaler un abus @ Tontonne

    Vos propos sont aberrants... Savez-vous que le monde grouille d'êtres humains ? Parfois certaines personnes tombent sur de pas « gentils hommes » et se font tuer. Faut-il dire aussi « dommage » pour tous les crimes ? Vivre est une incitation aux crimes, donc vous êtes responsable du crime que vous subissez ? Comme je disais : vos propos sont aberrants.

  • Par le Gône - 27/03/2012 - 11:12 - Signaler un abus les "trolls" sont partout..

    Même ici !! ...

  • Par kassian - 27/03/2012 - 11:35 - Signaler un abus Tontonne

    Vous devez vous aspeger de "Axe" tous les matins pour avoir un tel succès... Plus sérieusement : vos propos sont choquants parce que vous mettez dans le même sac des gamines allumeuses et des victimes qui n'avaient rien demandé à personne.

  • Par decheval - 27/03/2012 - 15:55 - Signaler un abus ...

    Les femmes sont nos mères, nos sœurs, nos amies et nos compagnes. On ne peut accepter les propos désobligeants, sexistes et les violences à leur encontre, sans accepter également que celles que nous aimons puissent subir le même sort. Elles ont besoin du soutien des hommes, comme nous avons besoin du leur, parce que tout être humain se doit d'éviter à un autre de souffrir. Les trolls ont sans doute avant tout des problèmes personnels ; un peu d'introspection leur ferait le plus grand bien.

  • Par Charles14 - 27/03/2012 - 20:41 - Signaler un abus Si je comprends bien, dès

    Si je comprends bien, dès qu'une personne via compte twitter prétend une chose (avoir subi une agression sexuelle), cela suffit à prouver son existence? Autrement dit, on ne doit pas faire de distinction entre ce qui est prétendu et ce qui s'est réellement passé? "Terrfiante" naïveté....

  • Par diana - 27/03/2012 - 21:17 - Signaler un abus @tontonne ! vous prenez

    @tontonne ! vous prenez vraiment vos désirs pour des réalités! très intelligente votre diatribe!

  • Par diana - 27/03/2012 - 21:18 - Signaler un abus @de cheval - merci pour votre

    @de cheval - merci pour votre post c'est tout à votre honneur!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€