Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 23 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’Union européenne et les Etats-Unis ferment les yeux devant les menaces grandissantes de la Turquie néo-ottomane d’Erdogan envers Chypre et la Grèce

Les récents épisodes survenus à Chypre et en mer Égée (îles grecques situées à l’ouest de la Turquie) confirment l’évolution de plus en plus néo-impériale et menaçante de la Turquie d’Erdogan.

Geopolitico-scanner

Publié le - Mis à jour le 12 Mars 2018
L’Union européenne et les Etats-Unis ferment les yeux devant les menaces grandissantes de la Turquie néo-ottomane d’Erdogan envers Chypre et la Grèce

Ces évènements, hautement sismiques, ont de quoi inquiéter sérieusement, mais ils sont toutefois presque systématiquement occultés dans la presse et les discours des dirigeants ouest-européens, littéralement tétanisés par la nouvelle Turquie du néo-Sultan irascible Erdogan forte d’une armée de 700 000 hommes et membre de plus en plus problématique de l’OTAN . La toute dernière crise géopolitique survenue dans les eaux de la mer Égée a culminé avec la collision entre le navire de patrouille grec « Gavdos 090 » et le bâtiment militaire turc « Umut » puis avec le viol, par l’armée turque, de l'espace aérien grec (138 fois en un seul jour…).

Le 13 février dernier en effet, un navire de la Garde côtière grecque a été touché près de l'atoll d'Imia, l'une des nombreuses îles grecques que la Turquie, pourtant candidate à l’entrée dans l’UE, revendique. En réalité, ce clash n’est qu’un choc parmi une longue série de heurts plus ou moins larvés entre les deux pays. D’autant qu’Ankara n’a jamais reconnu les frontières entre la Grèce et la Turquie et n’a jamais cessé de revendiquer les îles de la Mer Egée que l’empire ottoman a occupées durant des siècles, comme d’ailleurs il a occupé jadis la Grèce, les Balkans, le Proche-Orient et Chypre.

Le 2 août dernier, déjà, onze F16 turc avaient provoqué les autorités d’Athènes pendant 12 heures d'affilée en violant de nombreuses fois l’espace aérien grec et en provoquant ainsi treize décollages d'avions hellènes tentant d’intercepter les intrus au risque d’une guerre entre les deux pays. Bien que le ministère de la Défense d'Athènes signale à chaque nouvelle crise le comportement menaçant de la Turquie irrédentiste, les autorités de l'OTAN, européennes et onusiennes n’ont jamais condamné de façon vigoureuse la Turquie et encore moins sanctionné ce pays, lequel continue d’ailleurs d’envahir et coloniser 37 % de l’île de Chypre, elle aussi membre de l’Union européenne, comme la Grèce, et que ses partenaires européens devraient pourtant défendre.

Certes, les provocations turques dans le ciel grec, les prétentions d’Ankara sur les îles hellènes et même sur les territoires de la Grèce où vivent des communautés musulmanes turques, ne sont pas des nouveautés, pas plus que l’occupation (condamnée à maintes reprises par des résolutions des Nations unies) du nord de l’île de Chypre qui date déjà de 1974 et qu’Erdogan a récemment promis de ne « jamais lâcher ». Mais les débordements militaires turcs sur les îles orientales de la mer Égée (Limnos, Lesvos, Samos, Chios, etc), n’ont jamais été aussi inquiétants, au point de faire craindre une guerre entre les deux membres de l’OTAN. On se rappelle aussi que, le 28 juillet dernier, un avion espion turc CN-235 avait été repoussé par l'aviation grecque.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 09/03/2018 - 09:38 - Signaler un abus La Turquie impérialiste doit être matée...

    avant qu’elle ne mette ses menaces à exécution! Le laxisme européiste et le silence coupable des médias-pensée-unique ont autorisé le fasciste Erdogan à aller toujours plus loin dans la provocation. Il a exactement la même stratégie qu’avait le socialiste Hitler, avant qu’il ne décide de se « ré-approprier » (comme disent les gauchos) les Sudetes, puis toute la Tchécoslovaquie...et Erdogan profite du même syndrome Munichois qui anesthésie la centro-gauche molle européiste, et qui, on le sait, engendre des drames mondiaux et des millions de morts...mais probablement est-ce ce que désire secrètement l’UE masochiste, après avoir laissé infiltrer son sol par les clandestins islamistes?...

  • Par ISABLEUE - 09/03/2018 - 09:47 - Signaler un abus ce psychopathe fait ce qu'il veut

    car sinon il ouvre les vannes de l'immigration avec l'entrée d'autres psychopathe en Europe.. C'est aussi simple que cela.. A lire, le prix Albert Londres de Thomson, où c'est bien relaté, la flicaille turque est aussi daechienne que les autres.....

  • Par Fleurs2jasmin - 09/03/2018 - 13:41 - Signaler un abus L'islamisme a l'oeuvre

    L'Europe aurait du il y a très longtemps créer une armée européenne pour protéger ses frontières ... résultat on reste dépendant de l'OTAN dans l'incapacité de défendre nous défendre. Et comme d'habitude quand il s'agit de musulmans l'Europe fait la lache !

  • Par Poussard Gérard - 09/03/2018 - 18:31 - Signaler un abus Merci de dénoncer ce dictateur intégriste et honte

    sur nos dirigeants qui sont des lâches..Ils préfèrent insulter Bachar,président élu qui fait la guerre pour se défendre protéger les syriens et les chrétiens..

  • Par Beredan - 10/03/2018 - 08:43 - Signaler un abus Soumission .

    Tous à plat ventre devant le Grand Turc ...

  • Par Ajar - 10/03/2018 - 09:20 - Signaler un abus La lâcheté de nos dirigeants

    Avec une belle commande d'Airbus et le fait d'être une base de l'OTAN ils ferment les yeux nos chers démocraties....

  • Par winnie - 10/03/2018 - 09:23 - Signaler un abus Ce type nous tient par les c......s

    grace a cet accord lachement passer avec la Turquie car on est pas capable de faire respecter nos frontieres, par ideologie et lachete. De plus contrairement a l avis du peuple Francais, l' UE continue afaire miroiter l adhesion a l'UE de la turquie. Honte ale France et a ses lavettes de dirrigeants!

  • Par ajm - 10/03/2018 - 14:40 - Signaler un abus Europe à deux visages.

    L'Union Européenne se ferme les yeux sur ce sujet comme sur plein d'autres qui inquiètent à juste titre les peuples d'Europe. Par contre, elle ouvre sa grande gueule et tous ses yeux sur des enjeux qui intéressent des petits groupuscules du style LBTT et autres ecolo-gaucho...

  • Par Marie-E - 10/03/2018 - 18:47 - Signaler un abus les Kurdes abandonnés

    sont en train d'être massacrés par les supplétifs arabes des Turcs (qui sont derrière). El Assad qui devait aider les Kurdes a envoyé 4 Hezbollah pas motivés. Enfin hier Erdogan a annoncé qu'après Afrin il passerait à Kobané (en donnant le nom arabe de la ville) et d'autres villes. Si on le laisse faire, il va massacrer tous les Kurdes près de la frontière syro turque, puis s'attaquer à Mossoul en Irak, reprendre des territoires à la Syrie. Il va en même temps s'attaquer aux champs gaziers chypriotes et grecs, ce qui explique le rapprochement de ces 2 Etats avec Israël car ils ont compris qu'ils ne pouvaient pas compter sur les occidentaux. Après s'en être pris à la Grèce et à Chypre, s'il revendique la terre d'Israël, il risque de tomber sur un gros os, le Frère musulman soutien du Hamas et qui revendique Jérusalem pour le monde musulman. Rappel : il est en mauvais termes aussi avec l'Egypte d'Al Sissi. C'est une catastrophe pour la Méditerranée et l'UE qui cède à chacune de ses demandes.

  • Par tinasp - 11/03/2018 - 09:24 - Signaler un abus Rien de nouveau

    Hitler pas mort .Souvenons -nous que les meilleurs alliés de Hitler étaient des musulmans du Proche-Orient

  • Par markina - 11/03/2018 - 11:43 - Signaler un abus UE

    Qu’en pensent et que comptent faire les Eunuques de l’Eurocratie Bruxelloise ?

  • Par markina - 11/03/2018 - 11:45 - Signaler un abus UE

    SDN - ONU - UE même combat !

  • Par Anouman - 12/03/2018 - 20:21 - Signaler un abus Turquie

    Il y a longtemps qu'on aurait du le remettre à sa place mais il n'y a pas si longtemps beaucoup en Europe rêvaient de faire entrer la Turquie dans l'UE. Que disent-ils ceux-là aujourd'hui?

  • Par Sangha26 - 03/04/2018 - 10:50 - Signaler un abus glaçant !

    Il faut aller à Chypre et VOIR !!!! C'est glaçant de retrouver des routes bordées de clôtures surmontées de barbelés ! ça m'a ramenée à bien des années en arrière dans notre pays, et ça paraît complètement anachronique dans cette ile ensoleillée et bien belle !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan), Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan)

Son dernier ouvrage, La statégie de l'intimidation (Editions de l'Artilleur) est paru en mars 2018

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€