Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 14 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’islamiquement correct. De la nouvelle trahison des Clercs face au totalitarisme islamiste

Suite à son dernier feuilleton sur la banalisation de la barbarie jihadiste et antisémite qui progresse en France comme l’a dramatiquement révélé l’atroce supplice de Sarah Halimi, Alexandre del Valle revient cette semaine sur le concept de fond de « l’islamiquement correct ».

Syndrome

Publié le
L’islamiquement correct. De la nouvelle trahison des Clercs face au totalitarisme islamiste

L’islamiquement correct est à la fois une idéologie et un syndrome. En Occident, il est tout d’abord une déclinaison islamophile de l’idéologie multiculturaliste et xénophile qui sous-tend les valeurs des démocraties libérales occidentales depuis trois décennies. Au niveau occidental comme au niveau mondial, il désigne également une attitude psychologique de soumission volontaire (« dhimmitude ») face au néo-impérialisme islamique, lequel a comme protagonistes des pôles qui sont à la fois des organisations internationales (OCI, Ligue islamique mondiale, Frères musulmans, etc) et des Etats islamiques « amis » de l’Occident (Arabie saoudite, Qatar, Koweëit, Turquie, Pakistan, etc) mais qui sponsorisent ces mêmes organisations islamistes mondiales dont le projet est d’étendre au monde entier l’ordre théocratique islamique fondé sur la Sharià.

En pays d’islam, l’islamiquement correct se fait moins victimaire et plus directement offensif, et il désigne ici un phénomène de réislamisation confessionnel, doctrinal, juridique, judicaire, psychologique et idéologique qui assimile, comme le font les pôles de l’islamisme en Occident, le droit de croire et ne pas croire, la critique de la religion, et plus généralement la séparation entre la religion et la politique à une forme d’acculturation et de trahison des valeurs islamiques autochtones attaquées par l’hégémonisme occidental « arrogant », et impérialiste ». C’est là l’une des raisons majeures des persécutions modernes contre les chrétiens en Asie, en pays arabe, en Turquie ou en Afrique : ceux-ci sont accusés d’être des cinquièmes colonnes des « croisés » ou « sionistes » occidentaux juifs ou chrétiens coupables de tous les maux de musulmans. C’est dans ce contexte islamiquement correct qu’en Indonésie, premier pays musulman au monde sur le plan démographique, le gouverneur de Djakarta, Ahok, un indonésien d’origine chinoise et de confession chrétienne, en campagne électorale pour un nouveau mandat, a été condamné à cinq ans de prison pour avoir osé accuser, en septembre 2015, ses opposants d’utiliser faussement la sourate d’Al-Maidah(qui insinue que les musulmans ne peuvent pas être gouvernés par un chrétien)afin de les convaincre [les électeurs] de ne pas voter pour lui. Cette sortie citant le Livre saint musulman a été jugée « insultante » envers l’islam, et elle lui a valu d’être inculpé et condamné, ce qui a entraîné en passant sa défaite électoraleen avril 2016, face à son opposant musulman, Anies Baswedan. Le procès, qui était vu par beaucoup comme un test de tolérance religieuse pour l’Indonésie, a été radical. Jadis réputé pour sa relative tolérance religieuse et son islam « local », l’Indonésie est aujourd’hui gagnée, comme la Malaisie voisine, par une inquisition islamiquement correcte qui progresse depuis des décennies à mesure que l’islam local a été repris en main puis dénaturé, « salafisé » et politisé par les tenants de l’islamisme radical importé du Pakistan et des pays du Golfe. Dans la province d’aceh, à 98% de musulmane, qui avait jadis des velléités séparatistes, l’octroi par le gouvernement fédéral d’un statut d’autonomie a permis aux groupes islamistes d’appliquer la charià, ce qui s’est traduit par l’interdiction et la pénalisation de l’homosexualité, du jeu ou de l’alcool, puis par des coups de bâtons. Quant aux permis de construire ou gérer des églises, ils sont systématiquement refusés aux milliers de chrétiens qui habitent la province. Le 13 octobre, dans la région de Singkil, plusieurs centaines de jeunes musulmans liés à l’Association des étudiants musulmans d’Indonésie (PPI) ont même mis le feu à une chapelle protestante.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Djib - 15/09/2017 - 08:47 - Signaler un abus Quand le meilleur allié des Islamistes est le pape catholique,

    il reste peu d'espoir que l'occident réagisse. Ajoutons la submersion démographique (immigration et natalité) occultée par nos collabos islamistes (curieusement on connait parfaitement la date à laquelle les hispaniques seront majoriataires aux USA, mais motus sur celle où l'Europe sera majoritairement peuplée de musulmans d'origine arabe, turc ou africaine) et on peut penser que la messe , ou plutôt la prière du vendredi, est dite.

  • Par Raymond75 - 15/09/2017 - 09:05 - Signaler un abus Faire évoluer la loi de 1905

    Il y a déjà longtemps que les clercs ont déserté. --- Je suggère une évolution de la loi de 1905, sans remettre en cause ni la liberté de conscience, ni la liberté de culte, et sans désigner un groupe à l’opprobre. Toute religion, toute idéologie a tendance à devenir totalitaire. --- Le fondement de notre société, la Déclaration des Droits de l'Homme ET du citoyen, défini bien deux choses : les droits de l'individu ET les devoirs du citoyen. La France semble renoncer à défendre les valeurs issues de son histoire. Dès 2004, le rapport Obin montrait les dérives de comportements dans les collèges et les lycées ; rien n'a été fait et les enseignants ont été abandonnés. --- Merci de consulter ce lien : --- http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2017N49675

  • Par Raymond75 - 15/09/2017 - 09:08 - Signaler un abus Le rapport Obin de 2004

    Merci de consulter ce lien : --- http://www.laicite-republique.org/rapport-obin-les-signes-et-manifestations-d-appartenance-religieuse-dans-les.html

  • Par Raymond75 - 15/09/2017 - 09:12 - Signaler un abus Témoignage récent d'un principal de collège de Marseille

    consultez cette vidéo : --- https://www.youtube.com/watch?v=doVRXBCGDHQ

  • Par Olivier62 - 15/09/2017 - 10:29 - Signaler un abus La complicité active des élites avec l'Islam

    Le problème essentiel est que les élites des pays occidentaux ont une vision mondialiste et utopiste du monde. Cela exige la fin de la civilisation blanche et chrétienne et la disparition à terme des populations "de souche". L'immigration musulmane de masse est un des instruments de choix de cette stratégie, puisque l'islam assure que ces populations ne vont pas s'assimiler ni s'intégrer en rien, mais au contraire devenir de plus en plus agressives dans leur revendication identitaire, et ce d'autant plus qu'elles deviennent de plus en plus nombreuses. Par ailleurs l'Islam en tant que religion est totalement incompatible avec les valeurs d'une société libérale et démocratique, et c'est bien pour cela qu'il bénéficie d'une complaisance inouïe malgré les innombrables attentats qu'il a suscité. Les médias et les politiciens ne cessent de nous dire qu'il faut lutter contre "l'incitation à la haine", mais celle du Coran où les appels au meurtre des "mecreants" sont constants, par contre est considéré comme licite ! Tant qu'on ne comprendra pas cette complicité des élites on ne pourra résoudre le problème.

  • Par vangog - 15/09/2017 - 10:37 - Signaler un abus La résistance s'organise autour du Front National

    Avec l'AFD, avec la ligue du Nord italienne, avec le groupe de Visegrad regroupant Hongrie, Pologne, République Tchèque et Slovenie, la résistance européenne contre ce nouveau fascisme et ses éternels collabos centro-gauchistes a pris le maquis. Au niveau local déjà, les résistants patriotes résistent contre toute invasion du communautarisme dans les collectivités locales. Dès que les patriotes auront conquis le pouvoir National à la gauche collabo, les lois deviendront intransigeantes vis à vis de ce nouveau fascisme et les deux-tiers des musulmans qui préfèrent l'application de la Charia à la loi républicaine seront priés de modifier leur état d'esprit ou de partir dans un pays musulman plus approprié à leur archaïsme mental. Si nous ne faisons rien, ils seront majoritaires en France collabo dans trente ans et il faut donc resister tout de suite, où se soumettre tout de suite! Pour vos enfants et petits-enfants, pour la liberté et pour la paix, votez Front National ou alliance résistante à l'islamo-fascisme...

  • Par renannie@orange.fr - 15/09/2017 - 13:32 - Signaler un abus Alexandre a tout compris

    Excellent article quant au fond, mais la forme est indigeste. Des paragraphes interminables, des phrases alambiquées, l'une occupe 14 lignes !! Des coquilles, des mots manquants: il faut se relire! Ça en devient du gloubi-goulba. Dommage...

  • Par legall - 15/09/2017 - 15:01 - Signaler un abus Magistral

    bravo à Alexandre et tant pis pour ceux qui font preuve de paresse intellectuelle.

  • Par Pharamond - 15/09/2017 - 16:23 - Signaler un abus Au pays de Voltaire

    La décadence française se mesure,entre-autres, au fait que ce sont des étrangers,comme par exemple ce Palestinien ou l'Iranienne Chahdortt Djavann ,qui sonnent pour nous la sonnette d'alarme sur des menaces évidentes occultées,ignorées par nous par ignorance et lâcheté .Et cela au pays de Voltaire!

  • Par Deudeuche - 15/09/2017 - 17:54 - Signaler un abus @Lou coume

    Voltaire, Grand admirateur de l'Islam. Quelque part le pays libéral islamophile qu'est la France est cohérent!

  • Par Pharamond - 15/09/2017 - 18:48 - Signaler un abus @Deudeuche

    Voltaire="Le fanatisme et Mahomet le Prophète".Le sujet c'est le fanatisme.D'autre part,Islam n'est pas une nationalité:qui commet des attentats en France?On ne les nomme pas. Le Figaro a publié il y a quelques jours un article sur les cadavres de djihadistes identifiés et mis au frigo en Syrie.Il en ressort que ce sont des cadavres de franco-algériens,franco-marocains et franco-Tunisiens.

  • Par gerint - 16/09/2017 - 13:31 - Signaler un abus n pouvait espérer que le FN

    n pouvait espérer que le FN apporte des solutions aux soucis sociétaux actuels surtout ceux liés à l'Islam, de préférence en s'alliant au moins à une partie de la Droite classique. MLP a je pense essayé d'élargie la base de son électorat à travers la ligne Philippot mais en terme temps elle m'est apparue très floue et vire-voltante (le plus bel exemple: l'Euro), et non sincère, ou perdue. En effet elle a complètement failli à structuer sa pensée surtout économique (point le plus net) malgré l'aide puissante de Nobel d'Economie anti-Euro, ou encore des conférences de François Asselineau, de Vincent Brousseau, Charles Gave... Elle a montré de graves lacunes. Alors la confiance disparaît.

  • Par lémire - 16/09/2017 - 21:21 - Signaler un abus lâcheté ?

    Je trouve M Del Valle bien indulgent. L'intelligentsia de gauche a depuis la guerre un positionnement de blâmer la "classe dirigeante", la "bourgeoisie", le "complexe militaro-industriel", au nom de telle ou telle partie de la population victimisée. Elle a été au service du totalitarisme léniniste, et a toujours trouvé un moyen d'accuser ses contradicteurs de tares morales, comme les curetons qu'ils sont. Et comme elle a annexé l'enseignement et les médias, la "classe dirigeante" a l'habitude de se coucher. "Clivant", "Réac", ces adjectifs font peur On sait comment cela a failli finir dans les années 80 (on parlait de crépuscule des démocraties). On peut espérer que notre capacité de réaction n'est pas trop érodée...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan). Son dernier ouvrage paraîtra le 26 octobre 2016 : Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan). 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€