Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’alliance objective des séparatistes extrémistes, d’une certaine extrême-gauche et de l’islamisme radical : les leçons des attentats de Barcelone

Les attentats qui ont frappé la ville catalane ont mis en lumière les nombreuses divisions, contradictions - et complaisances - qui existent en Espagne, et en Europe.

Géopolitico-scanner

Publié le
L’alliance objective des séparatistes extrémistes, d’une certaine extrême-gauche et de l’islamisme radical : les leçons des attentats de Barcelone

Deux jours après les terribles attentat de Barcelone et Cambrils, le parti séparatiste catalan d’extrême-gauche qui co-dirige la Mairie de Barcelone et la région de Catalogne (Generalitat), a tenu à déclarer et faire relayer dans les médias catalans que les attaques jihadistes ne sont pas le fait de musulmans, et pas même d’islamistes, quand bien même un imam fanatique a été identifié comme le cerveau des attentats et le fanatiseur en chef de tout un réseau tentaculaire hispano-marocain établi en Catalogne, mais du « fascisme terroriste et de son parrain, le capitalisme ». Durant la manifestation qui a été organisé le 26 août contre le terrorisme, l’ennemi a une nouvelle fois été désigné, le terrorisme fasciste et capitaliste et « son complice, l’Etat post-franquiste espagnol», le roi d’Espagne et Mariano Rajoy en tête, par ailleurs hués et insultés durant une manifestation orwellienne baptisée « Union » mais qui a mis en scène une désunion aux relents de guerre civile espagnole.  Il est clair que quoi qu’il arrive, l’incarnation et la source du Mal ne peuvent être que des « impérialistes occidentaux » et jamais les suprémacistes islamistes pour l’extrême-gauche tiersmondiste, dont la CUp est, avec Podemos, et les mélanchonistes français ou autres trotskistes européens, depuis toujours attachés à faire des masses musulmanes radicalisées des « alliés » révolutionnaires et un lumpen-prolétariat de substitution, sont les expressions les plus fidèles.

L’avocat qui a fait libéré l’imam jihadiste qui a formé le cerveau des attentats de Barcelone est l’adjoint au Maire de Barcelone…

A la stupéfaction de nombreux Espagnols et de toute la presse locale et nationale, on a appris dans les jours qui ont suivi les attentats, que maître Jaume Asens, actuel adjoint de la Maire de Barcelone, Ada Colau, a été l’avocat de Mohammed Mrabet, l’un des islamistes radicaux les plus dangereux d’Espagne, directement impliqué dans les attentats de Madrid de 2004 et dans les attentats anti-espagnols de Casablanca en 2003 puis mentor du cerveau des attentats Barcelone, Abdelbaki es Satty. Connu pour être le défenseur des « antisystème », des révolutionnaires qui désobéissent délibérément à la loi, et aux islamistes, Jaume Asens commença à travailler avec Ada Colau au sein de l’Observatoire DESC, une ONG qui codirigea les manifestations des « Indignés » en España en 2010. En 2015, lorsque Colau a été élue maire de Barcelona, Asens est devenu son conseiller au sein de son parti politique, « Barcelona en Comú », allié de Podemos ; puis il devint son quatrième adjoint à la Maire et membre de son équipe dirogeante. En tant qu’avocat, il defendit entre autres des islamistes dangereux et écroués, dans l’intention de les faire libérer, notamment l’idéologue terroriste marocain, Mohammed Mrabet, « imam de la mosquée de Vilanova i la Geltrú », qui était le mentor et inspirateur d’Abdelbaki es Satty, le cerveau des attentats de Barcelone. Mrabet avait été arrêté en 2006 et condamné en 2009 a 6 ans de prison pour avoir été l’un des leaders de la cellule jihadiste de catalogne dans le cadre de l’enquête sur l’Opération Chacal, qui consistait à endoctriner les jeunes au jihad et à les envoyer combattre en Irak. L’imam, sur écoute, avait été surpris en train d’envoyer des textos jihadistes qui invitaient à commettre des attentats, mais sachant la dangerosité de l’individu, on sait que c’est Asens lui-même qui se proposa spontanément pour défendre le terroriste et qui convainquit le tribunal catalan de faire libérer le détenu de façon anticipée, avec 4 de ses compaires terroristes.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 01/09/2017 - 10:36 - Signaler un abus Les assassins et leurs complices,

    Les victimes et leurs familles savent désormais qui sont réellement les assassins. L'extrême-gauche a toujours été le parti de la mort, de la haine et de l'intolérance, il est donc normal de les trouver aux côtés des islamistes radicaux. Et malheureusement, ils n'existent que par la lâcheté de la démocratie. De quoi se poser des questions;

  • Par hermet - 01/09/2017 - 12:06 - Signaler un abus On a les même partout en Europe

    En France notre président Macron pense sincèrement que nos pauvres terroristes tombent dans la violence islamique parce qu'ils sont rejetés par notre société qui ne leur donne pas de "rêves, d'espérances", même si les faits contredisent cette pensée néfaste qu'importe en Macronie en fera comme en Catalogne et avec le même résultat : plus d'islam (plus d'attentats), moins de liberté : désespérant ! courage Fuyons !

  • Par ajm - 01/09/2017 - 16:11 - Signaler un abus Histoire

    Il.y a une vieille tradition de violence gaucho-anarcho-terroriste en Catalogne qui s'etait déchaînée dans les semaines qui avaient précédé le début officiel de la guerre civile en Espagne en 1936. On a un peu oublié tous ces événements qui expliquaient l'intervention militaire de Franco.

  • Par Deudeuche - 01/09/2017 - 21:32 - Signaler un abus La reconquista

    Va redevenir une préoccupation espagnole.

  • Par vangog - 02/09/2017 - 09:40 - Signaler un abus La gauche porte une lourde responsabilité dans le fascisme

    islamiste! Tout d'abord en favorisant une immigration de masse musulmane, ensuite en évitant soigneusement d'intégrer ces musulmans et en cultivant le communautarisme, enfin, en restant aveugle et sourde aux menaces islamistes. Les mensonges éhontés de l'ultra-gauche fasciste devraient être dénoncés par toutes les gauches européennes, si elles avaient le courage de rompre leur alliance avec les fascistes rouges, mais c'est, malheureusement, le contraire qui arrive...Plus l'extrême-gauche fasciste ment, manipule les naïfs, et facilite l'invasion islamiste, plus la gauche se tait! La peur de perdre leur épouvantail fasciste rouge est plus forte que la vérité. Ces collabos, dignes descendants des collabos avec le socialisme hitlerien, le paieront dans l'enfer islamiste...car les foudallas continueront d'exploiter cette plaie béante ouverte par les fascistes rouges.

  • Par THx27 - 02/09/2017 - 12:35 - Signaler un abus Terrible. Ce qui nous attend avec l'extrême gauche ?

    Si ces faits relatés sont justes, il faut que les familles des victimes portent plainte contre les autorités catalanes.

  • Par evinrude - 02/09/2017 - 13:00 - Signaler un abus Et si une guerre civile éclate

    Et si une guerre civile éclate, ce sera contre les citoyens de souche que l'on tirera

  • Par Kyriel - 02/09/2017 - 21:58 - Signaler un abus On sait ce qui nous attend

    Excellent article. La seule frustration lorsqu'on lit un article comme celui la c'est qu'on a les même en France. Nous avons nous aussi nos imams salafistes placés par des états qui nous sont ouvertement hostiles (Qatar, Koweit, Arabie Saoudite,...). Ils officient en parfaite légalité sur notre territoire. Notre police travaille à déjouer des attentats commis par des personnes qui ne sont jamais inquiétés par notre justice. Nos médias classiques (radio, TV,...) n'en parlent jamais et nous nous enfonçons toujours un peu plus. Que faire? Si quelqu'un a une idée je suis preneur.

  • Par vangog - 03/09/2017 - 10:16 - Signaler un abus @Kyriel Virer TOUS les imams salafistes!

    (Environ 90 mosquées salafistes répertoriées en France gauchiste). Le seul problème est de savoir si Wauquiez y parviendra seul, ou aura-t-il besoin de l'aide et des conseils des patriotes Front National? Tic-tac, tic-tac...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan). Son dernier ouvrage paraîtra le 26 octobre 2016 : Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan). 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€