Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 01 Octobre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une odeur de fin de règne flotte sur le quartier de l’Elysée

L’agression contre les cadres d’Air France a fait tomber le tabou de la confrontation physique : un indice sûr de l’accélération du processus délétère qui finira par emporter le régime hollandais, lequel est de moins en moins bien défendu par une police qui défile sous les fenêtres de Taubira.

Chronique du pot aux roses

Publié le - Mis à jour le 16 Octobre 2015
Une odeur de fin de règne flotte sur le quartier de l’Elysée

François Hollande aux portes de l’Elysée.

1 - Hollande et Macron vont-ils tomber la chemise ?

Les médias socialisants et subventionnés ne s’en sont curieusement pas aperçus mais, ces derniers jours, à chaque fois que Macron ou Hollande se déplacent, les accueillent rebuffades, huées, cris et apostrophes. En visite à la bourse du travail de Lyon, le ministre de l’Economie n’avait pas commencé à prendre la parole qu’il était conspué : "Tu la souilles, la Bourse du Travail ! Tu ne devrais pas être là!  Assassin !", etc ...

L’agression contre les cadres d’Air France sert de modèle aux Cégétistes et le tabou de la confrontation physique tombe peu à peu. Cette perte d’inhibition est un indice sûr de l’accélération du processus délétère qui finira par emporter ce régime lequel est de moins en moins bien défendu par une police qui défile sous les fenêtres de Taubira.

Bref, un fumet de fin de règne flotte sur l’Elysée, la place Vendôme et la place Beauvau, distants de quelques centaines de mètres tout au plus.

2 - Promotion : Hollande vice-chancelier d’Allemagne

A ceux qui s’offusquent de voir François Hollande qualifié par Marine Le Pen de vice-chancelier d’Allemagne devant le Parlement européen parce qu’il serait indécent de critiquer son chef d’Etat à l’étranger, on peut demander s’ils ont bien compris la notion d’Union européenne. Puisque cette entité est notre patrie d’avenir (sic), pour paraphraser feu Mitterrand, elle ne peut être considérée comme une terre étrangère. Critiquer Hollande à Strasbourg, c’est comme le faire à Paris.

Sur le fond, la cheftaine du Front a fait plutôt preuve de mansuétude en traitant Hollande de vice-chancelier d’Allemagne. Le suivisme du Président français sur le sujet des migrants, qui l’a obligé à changer son fusil d’épaule en matière de quotas du jour au lendemain, son évanescence lors de la crise grecque, révélée par l’ancien ministre Varoufakis, sa docilité sur les questions financières afin de continuer à bénéficier de la perfusion des banquiers de Francfort : sur tous les sujets essentiels, Hollande n’est qu’un pâle suiveur, un vade mecum de Merkel qui ne justifie même pas d’un titre de vice-chancelier. Comme disait Bonaparte au sujet de Talleyrand, vice-chancelier lui aussi : "Il ne lui manquait plus que ce vice là".

3 - Un pouvoir non documenté

L’exercice comique de présentation du projet de loi de finances est désormais parfaitement rôdé. On qualifie d’économie la simple décélération de la hausse des dépenses ; on se garde bien, de plus, de donner des détails sur la manière dont lesdites dépenses vont baisser puis l’on attend que l’opinion publique soit sollicitée par d’autres sujets pour, bien des mois plus tard, constater que le déficit était plus important que prévu. Même la "rapporteure", comme on dit désormais, du budget, pourtant députée socialiste, parle d’économies non documentées. Quant aux baisses d’impôt ciblées sur la clientèle électorale du PS, nul ne sait comment elles seront compensées.

Pendant ce temps, à Bruxelles, on ignore le fort ralentissement de la croissance mondiale, on néglige la hausse nocive de l’euro qui n’est due qu’au choix américain de faire baisser le dollar et on fait semblant de croire à toutes les promesses budgétaires françaises car l’explosion de l’Europe ce serait aussi la perte de leur job pour des fonctionnaires grassement payés. L’édifice de l’Etat est désormais solidement bâti sur le principe d’une pyramide de Ponzi.

4 - Insee rien

Décidé à dissiper coûte que coûte les idées préconçues sur l’immigration, l’Insee nous livre une étude tendant à démontrer que l’émigration en hausse de Français et le retour d’immigrés qui repartent chez eux font que la France n’est aucunement menacée d’invasion. Ce brillant institut omet de comparer la qualification professionnelle des entrants - très faible- et des sortants - nettement plus élevée - , qui caractérise un phénomène de tiers-mondisation de la France. Il néglige aussi la dynamique démographique de ceux qui restent en France et obtiennent de plus en plus la nationalité française et vivent largement de transferts après regroupement familial. Tout comme il est impuissant à intégrer dans ses calculs la présence des clandestins. Bref, le sentiment public a de bonnes raisons de ne pas se fier aux statistiques de l’Insee.

5 - Les Bygmaliens

Que les Sarkozystes aient tripatouillé les comptes de la campagne de 2012 en affectant des dépenses du candidat au parti n’a guère d’importance étant donné d’une part leur défaite finale et d’autre part le fait que lesdits comptes ont de toute façon été rejetés et le remboursement public refusé.

En revanche, le feuilleton des trahisons, révélations et menaces va compliquer singulièrement la tâche de Sarkozy lorsqu’il va tenter de convaincre ses camarades de sa bonne foi dans l’organisation des primaires. Et la baisse de l’ancien chef d’Etat dans les sondages va rendre tout ce processus électrique à souhait ...

Nous vivons une époque formidable.

A lire, du même auteur : "La marche des lemmings… ou la 2e mort de Charlie - Le pouvoir de la manipulation et la manipulation au pouvoir", publié chez Ixelles Editions, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 14/10/2015 - 13:31 - Signaler un abus Palinodies

    La situation actuelle ressemble de plus en plus à 1958, à la fin de la Quatrième République ! Un personnage central, un recours évident : Marine Le Pen, qui prendra ainsi la succession de Charles de Gaulle dans nos livres d'histoire. Et les palinodies de clowns grotesques…

  • Par LouisArmandCremet - 14/10/2015 - 14:26 - Signaler un abus Erreur

    Pour ifo, l y a une petite erreur dans le nom de l'auteur, qui n'est pas cohérent entre le haut de l'article et le bas...

  • Par zouk - 14/10/2015 - 14:36 - Signaler un abus Fin de règne?

    Oui, et surtout que son agonie soit brève. La Fra

  • Par zouk - 14/10/2015 - 14:40 - Signaler un abus Fin de règne?

    .... la France ne peut plus attendre, elle a besoin d'un véritable gouvernement, pas de pitres qui croient gouverner parce qu'ils dont semblant (sauf Macron, mais qui parierait sur sa survie au delà de l'automne?)

  • Par ALAIN B - 14/10/2015 - 14:43 - Signaler un abus il etait tant !!!!!!

    Les Français sont entrain de s'apercevoir que la France est dirigé par des clowns . Ces charlots ont tout cassé en 3 ans ... Je suis écœuré

  • Par Yves3531 - 14/10/2015 - 15:27 - Signaler un abus Comparer le toutou de Philippot à de Gaulle...

    il doit se retourner dans sa tombe... !

  • Par Yves3531 - 14/10/2015 - 15:31 - Signaler un abus et remplacer un pantin de gauche par...

    par une marionnette d'extrême droite manipulée par une main d'extrême gauche; c'est une vrai nouvelle pantalonnade conduisant un peu plus vers l'abîme ...

  • Par Mike Desmots - 14/10/2015 - 19:11 - Signaler un abus La fin de règne a débuté en juin 2012....

    Ca commence à faire long 3 ans après....

  • Par Liberte5 - 14/10/2015 - 19:22 - Signaler un abus Peut être fin de règne pour Hollande.....

    mais pas pour le système.Le déclin et l'agonie de la France ne sont pas encore terminés. Loin s'en faut. En revanche, nous allons assister à des conflits, des soubresauts, des convulsions. La résistance à cette descente aux enfers, n'est pas assez organisée, ni assez forte pour renverser cette tendance lourde. D'autant que le système a verrouillé l'information, la justice pour éviter que ne s'exprime une résistance à ce ce déclin

  • Par Liberte1776 - 14/10/2015 - 22:30 - Signaler un abus Toucher le fond pour remonter

    Malheureusement, l alternative a Hollande est triste, de la gauche a la droite de l échiquier politique. Notre cher et vieux pays ne se reforme que dans la crise et la douleur. 1789, 1848, 1958, et j en passe... D ordinaire, je ne serais pas inquiet, voire un tantinet fataliste, quand on regarde le present avec la perspective d un long passe. Cependant, ce qui me chagrine vraiment, au-dela des agitations de Sarko, de l inertie de Hollande, des coups de menton de Marine Ordralfabetix, des simagrees de Melenchon, c est que les Sarrasins rendent notre pays de plus en plus obscurantiste. C est ca qui m inquiète vraiment. La Fille aînée de l Eglise, et la France des Lumieres, formant un meme tout malgré le paradoxe, recouvertes du voile noir de la barbarie obscurantiste.

  • Par Texas - 14/10/2015 - 22:49 - Signaler un abus Nostalgie ....

    ...quand tu nous taquines ! . Goudron et plumes dans la cour de l' Elysée !

  • Par winnie - 15/10/2015 - 07:43 - Signaler un abus Fin de regne ?

    Et bien qu'il se dépêche a finir, ce règne, Y' a en plus que marre !

  • Par phegp - 15/10/2015 - 10:33 - Signaler un abus @Liberte5 : tout à fait !

    Il n'y a qu'a voir la destitution annoncée du M. Météo de la télévision d'état (France 2 en l'occurrence) parce qu'il a osé s'attaquer à COP21. Sans compter le raffut autour de Canal Plus pour qui ils vont concocter un amendement dit "anti Bolloré" etc. etc.

  • Par Malaparte - 15/10/2015 - 11:51 - Signaler un abus Au-dessus du quartier de l'Elysée, dites-vous?

    La puanteur est ressentie jusqu'au plus profond du pays, c'est dire l'état (sic) de dégradation avancée....... ...

  • Par tubixray - 15/10/2015 - 14:10 - Signaler un abus fin de règne ??

    Que nenni, encore un an et demi pour que ce gouvernement immonde continue de démanteler nos valeurs et mettre en danger les citoyens qui la compose.

  • Par Solognitude - 15/10/2015 - 22:15 - Signaler un abus Hollande est dans sa bulle,

    Louis XVI s'intéressait aux serrures, notre président normal est lui particulièrement fortiche en politicaillerie.Expert en socialisme, tendance roublardise et enfumage,sa devise est proche de celle des musulmans:In challah! Quoi qu'il arrive, c'est pas ma faute, demain sera un autre jour; Et avec suffisamment de fumée, de mensonges et de coups tordus envers la classe politique et les électeurs,je devrais être réélu!

  • Par Mike Desmots - 16/10/2015 - 07:11 - Signaler un abus Fin de règne du dernier gouvernement socialiste en UE

    Correction: " du dernier gouvernement entièrement marxo/socialiste en UE..."

  • Par jurgio - 16/10/2015 - 11:29 - Signaler un abus Oui, une odeur de fin de règne

    et ça commence à sentir...

  • Par Bretondesouche - 16/10/2015 - 22:10 - Signaler un abus Quand ça pue

    Les rats quittent le navire

  • Par Mike Desmots - 17/10/2015 - 12:23 - Signaler un abus @Bretondesouche,les rats quittent aussi en l'urgen le pédalo...

    Vu que l'Iceberg ....avance moins vite que le Titanic...!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Serge Federbusch

Serge Federbusch est président du Parti des Libertés. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, paru le 6 mai aux éditions Ixelles

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€