Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 29 Mai 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Irak, Etat islamique et attentats : à quel jeu périlleux joue donc François Hollande ?

Pourquoi diable François Hollande va-t-il de nouveau, seul dirigeant occidental, fanfaronner en Irak ? Qu’avons-nous à gagner à ces mouvements de menton ?

Chroniques du pot aux roses

Publié le
Irak, Etat islamique et attentats : à quel jeu périlleux joue donc François Hollande ?

1 - Mou-chef de guerre

Notre président-renonçant a soudain troqué son costume de ville pour un treillis symbolique et s’en est allé de nouveau en Iraq, près du front de Mossoul, seul dirigeant occidental à avoir jamais fait ce voyage, pour y enfiler des perles martiales : "Nous ferons en sorte qu’ils (les jihadistes français) soient mis hors d’état de nuire ; s’ils sont pris par les Irakiens, ils seront condamnés par la justice irakienne, et par la justice française s’ils reviennent. Il faut regarder maintenant au-delà de Mossoul.

Ce sera une lutte longue pour détruire l’Etat islamique, mais elle sera victorieuse". 

Rompez les rangs !

Présentée il y a deux mois comme une guerre éclair, l’offensive de la coalition kurdo-chiito-gouvernementale ne s’est pas singularisée par sa grande efficacité jusqu’à aujourd’hui. La raison principale en est, contrairement à ce qu’une propagande officielle veut faire accroire, qu’une large partie de la population de Mossoul et alentours soutient l’Etat islamique sans qu’il ait besoin de la terroriser. L’islam radical a de nombreux supporters chez les musulmans là-bas comme en France ; les bobos devraient se faire à cette idée dérangeante.

En attendant, voilà Mou-président scrutant l’ennemi à la jumelle depuis un poste avancé des Peshmergas - à quinze kilomètres de distance tout de même - tel un Giscard d’Estaing observant jadis Israël depuis la Jordanie. C’est sa manière à lui de terroriser les terroristes.

L’engagement français est-il d’ailleurs aussi impressionnant que des médias complaisants le disent et les postures présidentielles le suggèrent ? L’opération "Chammal", nom de code de notre offensive en Irak et en Syrie, mobilise aujourd’hui 1200 militaires. Mais les frappes françaises ne représentent qu’une part minime (autour de 3 %) des actions de la coalition, menées pour l’essentiel par les Etats-Unis.

On est surtout dans le domaine du symbole.

En revanche, les rétorsions islamistes sont bien réelles. Les meurtres de Charlie Hebdo, en janvier 2015, avaient suivi de peu la première visite de François Hollande en Irak, en septembre 2014.

Soyons honnêtes, il s’agit essentiellement d’une coïncidence, les frères Kouachi et Amédy Coulibaly étant davantage mus par des haines domestiques contre les caricaturistes, les Juifs et la police. Un d’eux, Chérif, était tout de même passé par la Syrie.

Beaucoup plus troublant est l’enchaînement qui avait conduit aux massacres de novembre 2015. Comme je l’avais souligné dans les colonnes mêmes d’Atlantico, l’élément déclencheur évident et immédiat fut le bombement de torse de Hollande contre Daech en Syrie, notamment les quelques bombardements qu’il ordonna à l’aviation française à partir du 27 septembre 2015. Selon les termes mêmes du communiqué de presse de l’Elysée publié alors : "La France a frappé en Syrie. Nous l’avons fait sur la base de renseignements collectés au cours des opérations aériennes engagées depuis plus de deux semaines, dans le respect de notre autonomie d’action, en coordination avec nos partenaires de la coalition". Ces attaques suivaient en effet l’annonce de vols de reconnaissance début septembre 2015.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 04/01/2017 - 15:06 - Signaler un abus 100% d'accord

    100% d'accord avec vous m. Federbush, François Hollande cherche clairement à provoquer un ''bon petit attentat'', bien sanglant, qui le ferait remonter dans les sondages ! Si je lui donnais un qualificatif, je pourrais être poursuivi pour ''atteinte à la dignité du chef de l'état !''

  • Par von straffenberg - 04/01/2017 - 15:36 - Signaler un abus Je ne pense pas .....

    Notre chef de l'état adore se balader quant tout va mal c'est vérifiable tout au long de son quinquennat .Après s'être fait humilier ( par sa faute) en raison de sa politique dénué de stratégie au proche orient . notre cher président cherche a exister à sa façon . Je pense qu'il a la rancune tenace et l'ego au firmament c'est la seule explication pour moi , sinon cela relève de la psychiatrie .

  • Par ALAIN B - 04/01/2017 - 15:37 - Signaler un abus jusqu'au bout

    ce crétin va humilier les français !!!!

  • Par cloette - 04/01/2017 - 16:07 - Signaler un abus plus que

    trois mois et 23 jours .

  • Par jmpbea - 04/01/2017 - 16:20 - Signaler un abus Ou on joue aux soldats de plomb...

    Où il s'agit d'un cynisme effroyable....

  • Par JANCAP - 04/01/2017 - 16:21 - Signaler un abus RISQUES D'ATTENTATS EN FRANCE

    Le Président a indiqué que l'action des forces françaises en Irak allait contribuer à diminuer les risques d'attentats en France. Et si c'était le contraire ?

  • Par assougoudrel - 04/01/2017 - 17:19 - Signaler un abus Chef des Armées?!

    Je dirais "chef désarmé". Je ne le vois même pas chef d'un groupe...électrogène. Un Rantanplan.

  • Par langue de pivert - 04/01/2017 - 19:13 - Signaler un abus "Esprit es-tu là ? Si oui frappe !"

    Il gesticule avec son sabre de bois pour impressionner son fan-club médiatique et son électorat de cocus ! Beaucoup de journalistes rose se pâment devant "leur stratège avec un coup d'avance" Un coup de quoi ? Il invoque les esprits malfaisants ce salopard ? C'est évident que refaire un peu de surf sur le sang de nouvelles victimes ne serait pas pour lui déplaire ! Nous refaire le coup de "l'esprit du 11 janvier" ? Serait-t-il jugé "pour négligence" ? Ou déchu de la nationalité et condamné à l'exil ? tic-tac tic-tac : et bon anniversaire !

  • Par cagnotte - 04/01/2017 - 20:49 - Signaler un abus Hollande nous enfume!

    Et ce sont les israéliens toujours bien informés sur cette région qui le confirment et ce n'est pas la première fois puisqu'ilparle dans leur article de débacle! http://www.debka.com/article/25864/Propping-up-US-Iraqi-Mosul-flop-exposed-Baghdad

  • Par Yves3531 - 04/01/2017 - 21:09 - Signaler un abus Con, malfaisant, ignoble, menteur, affabulateur, ...

    mais de qui parle t on ?

  • Par vangog - 04/01/2017 - 21:14 - Signaler un abus Oui, 100% d'accord avec Serge!

    Excepté que, encore une fois, ce sont des causes externes qui permettent cette reprise de la croissance européenne, et qu'elle n'est absolument pas visible en France: les vagues de licenciements continuent, aucune création d'emploi, seule la bourse se réjouit, grâce à une compétitivité retrouvée des multinationales sur les marchés extérieurs. On assiste un transfert de ressources des PME, TPE vers ces grandes entreprises decolalisatrices. Trump a parfaitement compris le danger de ce transfert de ressources, exigeant par tweet des entreprises delocalisatrices qu'elles produisent américain: Ford a réintégré le giron, Général Motors est sur la sellette...aucun Trump en UE, malheureusement, excepté quelques identitaires haïs par la nomenklatura gauchiste...

  • Par zouk - 05/01/2017 - 09:13 - Signaler un abus Fr. Hollande totalement indigne de sa fonction

    Fr. Mitterand était certes socialiste, mais digne et il avait le respect de la France. Fr. H.est totalement indigne de sa fonction et, comme dans son livre "ce qu"un président ne devrait pas dire", il met à nouveau en danger la vie de nos soldats, sa présence va concentrer les efforts de Daesh sur nos détachements. Quelle honte, pour lui et pour toute la France! et quel danger supplémentaire pour nos soldats, qu'il prenne un treillis et un fusil pour joindre une section de combat, il verra vraiment ce qu'est la guerre, au lieu de faire du tourisme à l'arrière sous l'œil de caméras complaisantes;

  • Par Alain Proviste - 05/01/2017 - 18:50 - Signaler un abus Forcément dans son intérêt

    Je ne sais s'il cherche sciemment à provoquer des attentats en France pour y gagner en popularité, mais vu le personnage, s'il va se montrer en Irak, c'est dans son intérêt personnel : il paraît qu'il est obnubilé par la trace qu'il va laisser dans l'Histoire (on ne rit pas !).

  • Par assougoudrel - 05/01/2017 - 19:41 - Signaler un abus A part les traces de

    pneu dans son calsif...

  • Par vangog - 06/01/2017 - 02:07 - Signaler un abus La trace de Flamby-le-menteur dans l'histoire

    racontée aux enfants par la maghrébine?...une trace unpeudébile!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Serge Federbusch

Serge Federbusch est président du Parti des Libertés. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€