Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'audio, prochaine étape du web social ?

Soundcloud, site très populaire de fichiers audio, tente de transformer son succès en un vrai réseau social, basé sur les sons. Sommes-nous prêts à sortir notre téléphone-dictaphone et à échanger nos humeurs et nos LOL en son ? Soundcloud deviendra-t-il le "YouTube de l'audio", comme il se présente ?

La minute Tech

Publié le

Le beau succès d'une start-up de Berlin peut-il devenir une application incontournable sur nos mobiles et un nouveau monstre des réseaux sociaux ? Depuis la folie Instagram, une simple appli-photo sans même un site web, dotée de quelques filtres pour enjoliver des photos banales, et qui vient d'être racheté par Facebook un milliard de dollars pour sa communauté mondiale de 40 millions d'utilisateurs, on a appris a éviter le "non" catégorique.

Eric Wahlforss et Alexandre Ljung à leurs débuts, à Berlin,
en 2008, photo sur Flickr de Stephan Kellner

L'histoire est, comme souvent, celle de deux jeunes entrepreneurs, Eric Wahlforss (Suédois) et Alexander Ljung, qui se sont installés dans un loft à Berlin en 2008 pour lancer un service web qui permettait d'enregistrer des sons en ligne, n'importe quel son, à partir d'une page web et du micro de l'ordinateur, puis de s'apercevoir que tous les mobiles contenaient un dictaphone et de proposer, en plein boom des applications mobile, la leur. En janvier dernier, Soundcloud franchissait les 10 millions d'utilisateurs et les 5 millions de téléchargements de l'appli-mobile SoundCloud.

La communauté grandirait au rythme d'un million de nouveaux utilisateurs par mois. 

 Un fichier soundcloud

Dans leur vidéo de présentation, les co-fondateurs, Alex et Eric, semblent eux mêmes surpris d'avoir dernièrement recensé 3,3 millions de tags (ou étiquettes différentes), pour des fichiers audio qui vont des babils de bébé au livre-audio, de la capture audio de discours de campagnes électorales à l'ambiance dans les stades, lors du match Chelsea-Bayern. 

Qui sont les utilisateurs ? Un petit tour sur Twitter prouve la présence massive des musiciens amateurs car Soundcloud a hérité des utilisateurs de MySpace, qui,dans les lointaines années 2006 et 2007 était le rendez-vous incontournable des producteurs et musiciens. Mais pas seulement. Des communautés Soundcloud se sont constituées spontanément, grâce aux fonctions déjà riches de partage sur d'autres réseaux sociaux et de vote (un petit cœur remplace le 'like' de Facebook) et la variété des thèmes et catégories sonores est ébouriffante. Une riche audiothèque des sons des matchs de baseball en fait par exemple partie comme les samples collaboratifs de l'hyperstar du rap Snoop Dogg.

Le son, habituellement parent pauvre de l'image, et repaire de professionnels, entame une démocratisation musclée sur le web. S'il n'est pas dans nos réflexes encore de lancer un enregistrement de nos conversations ou d'un bruit, nous pourrions, comme avec la photo et Instagram, finir par chroniquer nos vies en audio, et Soundcloud l'a compris.

L'ambition : "devenir le YouTube de l'audio"

Ces jours-ci, en parallèle avec une campagne de presse et communication et l'ouverture d'un bureau à San Francisco, les fondateurs de Soundcloud annoncent une nouvelle plateforme : the next soundcloud. La spartiate page blanche où se déroulaient les fichiers sons deviendra une page de communauté, les photos de profil des utilisateurs et de vos amis humaniseront le gribouillis visuel d'ondes et décibels et seront la trame d'un nouveau réseau social audio, qui existe déjà sous forme de clubs informels dans le monde via les communautés locales Soudcloud. L'arrivée massive des programmes et chroniques de radio traditionnelles américaines sur Soundcloud prouve qu'il est déjà considéré comme un support indispensable pour garder et conquérir les auditeurs, actuels ou futurs.

"Le son deviendra-t-il jamais plus populaire que la vidéo sur le Web ?" est la question que pose le site de tech américain Mashable. Alex le fondateur a un exemple tout prêt pour parier sur la percée du son : “Au lieu de juste recevoir la photo de l'échographie d'un bébé, nous pourrons aussi entendre ses battements de cœur en même temps". En France, un spécialiste d'Internet répond lui aussi plutôt oui dans sa chronique sur le site de France-Culture : "Si la vidéo est le grand mode de consommation "culturelle" (au sens très large), cela provient sans doute des habitudes hors ligne (la télévision) mais aussi du fait qu'une plateforme comme Youtube, et dans une moindre mesure Dailymotion, a réussi il y a plusieurs années l'expérience "sociale". On partage des vidéos, on "embed" des vidéos, on charge des vidéos, on commente, on s'envoie... des vidéos. Soundcloud fait le pari de réussir la même chose avec le son. Cela semble bien parti, même si tout cela est fragile. Mais le son n'a pas dit son dernier mot".


Illustration du Global Meet Up Day.organisé dans le monde entier
par SoundCloud pour réunir les utilisateurs, le 17 mai dernier 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€