Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Un volcan qui change de forme, un insecte au milieu d'un continent de déchets plastiques au milieu de l'Océan... Revue des sujets sciences de la semaine

Avec Futura Sciences. Les autres sujets sciences du moment : des taches sur le Soleil, des zones humides qui disparaissent et la fin du monde qui n'est plus prévue pour le 21 décembre 2012.

Atlantico Sciences

Publié le - Mis à jour le 3 Avril 2013
Un volcan qui change de forme, un insecte au milieu d'un continent de déchets plastiques au milieu de l'Océan... Revue des sujets sciences de la semaine

L'immense plaque de déchets flottant sur le Pacifique nord offre un environnement apparemment idéal pour un cousin de nos araignées d’eau douce. Crédit Reuters

La fin du monde n'aura pas lieu le 21 décembre !

Rencontre avec une comète, un astéroïde ou l'hypothétique planète Niribu, aspiration par un trou noir, les prophètes de malheur ne manquent pas d'imagination pour nous faire frissonner à l'approche du 21 décembre 2012, annoncé selon eux comme la fin du monde dans le calendrier maya.

Une découverte archéologique réalisée en 2011 au Guatemala démystifie encore un peu plus la prédiction. Les Mayas nous accorderaient encore plusieurs cycles de cinq millénaires chacun...

Que d'encre aura coulé à propos du 21 décembre 2012 ! Depuis plusieurs mois les prédicateurs de tout poil nous annoncent la fin du monde et utilisent le moindre phénomène astronomique pour soutenir leur thèse. Le (lointain) passage de la comète Elenin en 2011, comète qui s'est d'ailleurs désintégrée victime d'une éruption solaire, le très aléatoire (et inoffensif) alignement avec le trou noir supermassif caché au centre de la Voie lactée ou encore le regain (cyclique et tout à fait normal) de l'activité solaire sont quelques-uns des sujets régulièrement évoqués sur les blogs.

Lire la suite sur Futura Sciences

Dans le Pacifique, un continent de déchets plastiques… et un insecte

L'immense plaque de déchets flottant sur le Pacifique nord offre un environnement apparemment idéal pour un cousin de nos araignées d’eau douce : Halobates sericeus. La pollution géante par les microsplastiques, dont la quantité a été multipliée par 100 depuis 40 ans, se transforme-t-elle en un bienfait pour la nature ? Probablement pas. Une explosion démographique de cet insecte marin pourrait mettre à mal tout un écosystème.

La rencontre de quatre grands courants océaniques dans la Pacifique nord alimente une gigantesque gyre (appelée North Pacific Subtropical Gyre ou NPSG), tournant dans le sens des aiguilles d’une montre. D’une surface de 34 millions de km², elle abrite en son centre une zone calme. De nombreux déchets, principalement des microplastiques, y terminent leur dérive, emprisonnés pour très longtemps.

Lire la suite sur Futura Sciences

Une nouvelle tache solaire géante

Le Soleil se dirige tranquillement vers le maximum de son cycle d'activité actuel qui porte le numéro 24. En témoigne l'apparition d'une nouvelle tache solaire géante, AR 1476.

Il y a deux mois une puissante éruption avait accompagné l'apparition de la tache AR 1429, une énorme anomalie magnétique à la surface de notre étoile. Cette tache impressionnante pouvait être observée à l'œil nu, à condition bien entendu de filtrer comme il convient la lumière solaire. Après quelques semaines d'un calme tout relatif entrecoupé de deux puissantes éruptions les 15 et 16 avril, le Soleil manifeste à nouveau son activité. Depuis dimanche 6 mai, alors que beaucoup d'astronomes avaient les yeux tournés vers la plus grosse Pleine Lune de l'année, une nouvelle tache solaire géante a fait son apparition. S'étendant sur plus de 100 000 kilomètres de long, cette zone va rester visible pendant une bonne dizaine de jours, passant d'un bord à l'autre de notre étoile en raison de sa rotation.

Lire la suite sur Futura Sciences

 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€