Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 18 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Voilà l’espace qu’il faudrait consacrer à l’énergie solaire pour alimenter la consommation des grandes métropoles mondiales (et le cas de Paris risque de vous surprendre)

Les villes peuvent-elle produire 100% de leur énergie ? Certaines, oui, en utilisant peu de surface (les toits par exemple). Pour les villes denses, ça sera plus difficile.

Atlantico Green

Publié le
Voilà l’espace qu’il faudrait consacrer à l’énergie solaire pour alimenter la consommation des grandes métropoles mondiales (et le cas de Paris risque de vous surprendre)

Il est désormais démontré que les énergies renouvelables, notamment le solaire et l’éolien - de plus en plus compétitifs -, se posent en alternative viable tant sur le plan économique, technique que climatique. Malgré l’effet Trump, qui a décidé de retirer les Etats Unis des Accords de Paris, le Département Américain de l’Energie reconnait lui-même que l’énergie solaire qui arrive sur terre pendant seulement une heure peut couvrir les besoins de l’humanité en énergie pendant une année entière.

Face à un tel consensus, la question qui prime est : « comment l’exploiter notamment dans les grandes métropoles ? »

Ainsi, une récente étude, reprise par un article d’Ashley Kirk dans "The Telegraph, a comparé - ville par ville - la superficie respective de chaque ville avec la surface de panneaux solaires nécessaires pour produire toute l'énergie permettant de l'alimenter.

L’article montre que 80% des plus grandes villes du monde peuvent couvrir tous leurs besoins avec moins de 10% de la surface en solaire, ce qui est une excellente nouvelle. En revanche, toujours selon l’étude, basée sur des critères de comparaison homogènes (consommation estimée en fonction du nombre d’habitants ; consommation moyenne d’électricité per capita dans le pays ; et paramètres d’ensoleillement),la chose sera plus difficile pour des villes denses et de petite surface comme Paris, où il faudrait plus de 44% de la surface au sol en solaire pour couvrir tous ses besoins.

Il est vrai que la ville française la plus peuplée, Paris, 29ème ville la plus dense du monde, arrive en 3ème position en Europe comme aire urbaine derrière Moscou et Istanbul. Elle est par ailleurs extrêmement gourmande en électricité

Ainsi, à titre de comparaison, Paris est loin de l’efficacité que l’on peut trouver dans d’autres capitales européennes comme Londres, qui pourrait être alimentée en énergie solaire en équipant de panneaux solaires 8,8% de sa surface, soit 138 km2 de panneaux pour alimenter ses 9 millions d’habitants. Moscou et New York figurent au top 10 des villes finalement les plus faciles à exploiter en termes de surface de production d’électricité solaire requise.

Néanmoins, au-delà des aspects géographique et démographique, il est difficile d’expliquer une telle situation sans avoir présent à l’esprit l’exception - ou plutôt le biais - français que représente le chauffage électrique et qui pèse de façon redoutable sur les consommations… Il est pris naturellement en compte pour l’étude. En effet, même si depuis la dernière réglementation thermique (RT2012), le chauffage électrique s’est raréfié, il n’en demeure pas moins que les Français possèdent un nombre record de radiateurs électriques. Tous les ans en hiver, lorsque les températures chutent, le chauffage électrique peut représenter jusqu’à près d’un tiers de la consommation d’électricité. Une habitude française liée à nos choix politiques des années 1970 en matière de nucléaire, et qui se traduit par des prix inférieurs (sans doute plus pour si longtemps… mais c’est un autre débat), puis par des consommations plus élevées qu’ailleurs dans le monde. Par ailleurs, Paris est une ville ancienne, construite bien avant que les préoccupations d’efficacité énergétique ne viennent se greffer aux obligations en matière de normes de construction, ce qui, bien sûr, constitue un désavantage, non pas par rapport à Londres, mais sans nul doute par rapport à des villes du Moyen d’Orient ou d’Asie, moins froides et surtout pourvues de constructions plus modernes et mieux isolées.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par totor101 - 03/09/2017 - 11:16 - Signaler un abus Fiction

    J'habite une magnifique ville écolo ! Le chauffage, la lumière, la force motrice sont fournis par l'électricité ! ! ! Pas n'importe laquelle, elle est verte ! Produite, seulement, par le solaire et l'éolien ....... MAIS ..... Nous sommes en hiver , le ciel est couvert d'une couche épaisse de nuages qui ne veulent pas partir: il n'y a pas de vent ........ AU SECOURS ! ! ! ! ! plus de lumière et de chauffage ! dehors il fait moins 15 ! QUE FAIRE ? ? ? ?

  • Par J'accuse - 03/09/2017 - 15:03 - Signaler un abus Raisonnements et études totalement irréalistes

    Le solaire a un coût très élevé par rapport au carbone et à l'électricité nucléaire, et n'est rentable que s'il est fortement subventionné (bonjour les taxes!). Les équipements, à renouveler tous les 20-25 ans, sont fournis par les Chinois, et leur recyclage est plus que problématique. Les éoliennes provoquent des nuisances insupportables, surtout en ville, et il faut bien avoir de l'électricité quand il n'y a ni vent ni soleil. Pour être très écolo, il faudrait donc prévoir aussi des vélos d'intérieur pour produire sa propre électricité en pédalant, et c'est en plus bon pour la santé...

  • Par moneo - 03/09/2017 - 19:17 - Signaler un abus c'est juste un article de pub

    madame Maestroni est complètement dans le business vert et monsieur Lamotte vend de installations clefs en mains pour de l 'électrices solaire. le solaire n'existera que le jour ou on saura stocker massivement l'énergie ..pas encore en vue , les solaire n'existe que par des prix artificiels , le solaire aura une chance dans les pays très ensoleilles éloignés de tout et qui n'auront pas à sa dispositions d'autres ressources disponibles?dire que le gaz de schiste pollue c'est dans le catéchisme vert mais la vérité est bien différente surtout quand les panneaux sont fabriqués en extrême orient avec des métaux rares qu'il faut transporter jusqu'en France, que les copropriétés avec leurs réglementations sont inaccessibles ,qu'au bout de 25 ans faudra démonter ( on ne le dit pas aux "couillons" qui équipent leurs pavillons) mettre en place un circuit onéreux de recyclage ( combien de taxes nouvelles) et donc que nos propriétaire devront payer sans avoir la certitude d'être aidé.. Enfin le gaz sera à coup sûr vu les immenses champs gaziers découvert en méditerranée oriental et pour longtemps l'énergie la moins chère. la PUB c'est la PUB

  • Par kelenborn - 03/09/2017 - 19:39 - Signaler un abus oui

    Je n'ai pas de religion: si on me démontre que le solaire peut être moins cher , pourquoi pas ? Jusqu'à présent j'observe que l'Allemagne( qui a du engloutir 300 mm euros pour couvrir le pays d'éoliennes qui sont à la fourniture d'électricité ce que Grouchy fut à la bataille de Waterloo) produit l'électricité à deux fois plus cher que la France comme l'Autriche et le Danemark, pays très verts! Demander à Bal une expertise lui, qui fut à l'ADEME , c'est un peu comme nommer Dracula directeur de la banque du sang! Les Verts mentent ( ce n'est pas un jeu de mot mais non plus un hasard)! En attendant les miracles technologiques qui se font autant attendre que l'engloutissement des Maldives par le réchauffement, heureusement que les USA sont la pour, avec le gaz et le pétrole de schiste, faire pression sur les cours et, au passage niquer les pays terroristes du golfe!

  • Par vangog - 03/09/2017 - 20:58 - Signaler un abus "Il est maintenant prouvé que..."

    La vieille technique de manipulation trotskiste "marche" toujours! Faire démarrer son raisonnement d'axiomes jamais démontrés, mais "réputés" intangibles à force d'avoir étés assénés au peuple médusé par la propagande gauchiste, jamais en retard d'une manipulation. Eh bien non, messieurs les manipulateurs, ça ne prend plus! Si vous vous gardez bien de démontrer cet axiome selon lequel les énergies archaïques seraient aussi compétitives que les énergies fossiles ou l'énergie nucléaire, c'est parce que ce n'est pas démontrable...fin de la grosse manipulation et adieu!

  • Par kilian - 04/09/2017 - 09:04 - Signaler un abus Un support pour les vendeurs de panneaux chinois

    lesquels cachent bien qu'après 25 ans de service, les panneaux chinois faut les démonter, les traiter et les remplacer. Nombre de mes voisins sont tombés dans le panneau. Ensuite, de novembre à février, il y a très peu d'ensoleillement dans l' Est de la France. Et c'est là qu'il fait froid, parfois TRES froid. C'est juste valable pour produire de l'eau chaude en été et réchauffer les micro piscines.

  • Par vangog - 04/09/2017 - 09:16 - Signaler un abus Il connaissent le coût carbone d'un panneau solaire

    FOB Shangai, les idéologues de la décroissance écologiste? Ou le coût carbone d'une Éolienne venue de Magdeburg? Ah, rien n'est aussi simple que de dans les rêves des naïfs...

  • Par Cervières - 04/09/2017 - 10:42 - Signaler un abus On sait

    que l'énergie apportée à la Terre par le soleil est de 10000 pour une énergie consommée par l'homme de 1. Mais aucun système ne permet d'obtenir une transformation à 100 % en énergie utilisable (même pour l'atome, le gaz ou le pétrole). On en est à quelques dizaines de % en conditions parfaites et expérimentales. Cette proportion laisse entendre que l'effet humain est de 1/10000, le dérèglement climatique n'est donc pas d'origine humaine, Madame MAESTRONI?

  • Par Jardinier - 04/09/2017 - 11:33 - Signaler un abus On peut etre un brin climatosceptique,

    Et penser que le solaire c'est l'avenir. C'est pas incompatible. Ce n'est pas parce qu'on a pris une direction (le nucléaire) il y a quarante ans, qu'il ne faut pas regarder ce qui va marcher à l'avenir. Pourquoi pas 80% de solaire et 20% de nucléaire pour compenser les manques de production (au lieu de centrales à charbon polluantes).

  • Par LouisArmandCremet - 04/09/2017 - 13:22 - Signaler un abus Ânerie !

    "Il est désormais démontré que les énergies renouvelables, notamment le solaire et l’éolien - de plus en plus compétitifs -, se posent en alternative viable tant sur le plan économique, technique que climatique." L'article commence par une belle ânerie : l'énergie solaire n'est absolument pas rentable et n'existe que grâce à la politique de rachat de l'électricité bien au dessus du cours du marché. C'est à ce point faussé, que j'ai déjà vu moi même, des "centrales photovoltaïques" où l'électricité était produite par des panneaux solaires, éclairés par des LED ! Oui, même avec les énormes pertes liées à la conversion d'énergie lumineuse en énergie électrique, il est économiquement intéressant de payer de l'électricité au tarif normal pour revendre, moyennant perte, de l'électricité au prix fort. Ensuite, pour une ville comme Paris, les infrastructures routières représente 50% de la surface. Donc inutilisable en panneaux solaires. Et puis, je doute, qu'on puisse matériellement parlant, utiliser presque 100% des surfaces restantes (toit d'immeuble) pour les équiper en panneaux solaires.

  • Par LouisArmandCremet - 04/09/2017 - 13:27 - Signaler un abus Ânerie ! (suite)

    Et puis, j'attends une explication comment on fera la nuit. On essayera de faire du photovoltaïque avec la Lune peut être ? La suite de l'article est du même acabit. On sent soit quelqu'un de mauvaise foi, soit quelqu'un dont le niveau de physique ne dépasse pas un niveau de terminale mal assimilé. Pour l'énergéticien, j'inclinerai à la première hypothèse, pour la businesswoman, j'inclinerai à la seconde !

  • Par kelenborn - 04/09/2017 - 17:23 - Signaler un abus TIENS VANGOG

    Cela va juste te rappeler des souvenirs c'est sur Youtube clique sur le PDF http://kelenborn.e-monsite.com/pages/nouvelles-1/causeur-ou-le-royaume-de-zazubie/tonton-crassepoutine-est-revenu.html

  • Par BABOUCHENOIRE - 04/09/2017 - 20:18 - Signaler un abus Il faudrait que les auteurs de cet article nous fassent le

    calcul du nombre de batteries à avoir pour stocker l’électricité , qu'ils nous disent: où mettre ces batteries, les coûts à leur fabrication et à leur destruction, le tonnage des métaux rares ( moins disponible en quantité et répartition géographique que l'uranium) il faudra trouver, le degré de pollution de ces mêmes batteries et ensuite on pourra honnêtement faire des comparaisons.

  • Par Geolion - 04/09/2017 - 22:18 - Signaler un abus TrackR = arnaque !!

    La pastille TrackR sensée permettre de suivre sa voiture en cas de vol est une véritable arnaque ! En effet cette puce ne fonctionne que sur Bluetooth et donc sa portée n'est que de quelques mètres !! Tout juste bonne à retrouver ses clés ou son portefeuille à la maison !!

  • Par Geolion - 04/09/2017 - 22:20 - Signaler un abus TrackR = arnaque !

    Et tous les témoignages en sa faveur ainsi que la vidéo semblent montés de toute pièce !! A bon entendeur, salut !!

  • Par Gregory Lamotte - 05/09/2017 - 09:06 - Signaler un abus C'est difficile je sais mais.. sortons de notre zone de confort

    Merci pour vos remarques. Les préjugés dans l'énergie sont nombreux : https://www.comwatt.com/f-a-q/ 1) Sans subventions le renouvelable est l'énergie la moins chère. C'est la banque Lazard qui le dit, pas GreenPeace. (LCOE 10.0) Je vous invite a faire une simulation pour tester votre cas personnel : https://www.comwatt.com/vous-etes-un-particulier/simulateur/ 2) 50% du prix d'un projet an autoconsommation c'est les couts de main d'oeuvre locale. Un projet solaire crée beaucoup plus d'emplois en France que l'ordinateur ou le smartphone qui vous permet de lire cet article dans Atlantico 3)Google est passé à 100% non parce qu'ils sont écolo, mais parce que c'est l'entreprise la mieux informée au monde, le renouvelable c'est très rentable 4)Dans les modules solaires cristallins (95% du marché) il n'y a pas de terre rare ni aucun matériaux rare. 5) Jour, nuit, été, hivers, il existe un foisonnement entre toutes les énergies, les renouvelables produisent de manière fluctuante mais parfaitement prévisible, le CNRS via ADEME ont démontré que le 100% renouvelable ne risque pas de créer de black Out 6) Avec le digital et la gestion de la demande, les besoins en batteries sont faible

  • Par karbo - 05/09/2017 - 11:14 - Signaler un abus Mensonges

    Lisez Jancovic le physicien pour vous désintoxiquer!!!

  • Par moneo - 05/09/2017 - 17:32 - Signaler un abus Quand la subvention tuera le pays

    https://www.contrepoints.org/2017/05/24/290200-ruineuse-usine-a-gaz-solaire-de-mme-royal on peut comprendre qu'un vendeur clé en main y trouve son intérêt les contribuables , le entreprises?

  • Par kelenborn - 05/09/2017 - 17:33 - Signaler un abus Lamotte

    Oui...j'ai déjà dit que je n'avais pas de religion et que, tout ce que je souhaitais c'était l'énergie la moins chère !!! Or 1. J'ai du mal à imaginer qu'une énergie puisse être à la fois moins chère et .... créer plus d'emplois, sauf si, évidemment les coûts d'investissement sont infiniment plus faibles! Pour ce qui est des éoliennes, pas difficile si on refile aux collectivités et in fine au contribuable, la charge du démontage !! 2 Quand on cite l'ADEME , que j'ai connue, autant appeler Frankenstein pour témoigner à décharge au procès de Dracula! 100% de renouvelable ne risque pas de provoquer de black out!!! à quel coût 3"vous êtes un particulier" !!! là je veux bien entendre une argumentation à l'échelle macroéconomique mais... tout le monde sait que les particuliers se sont faits entuber ..la plupart ne s'en sont pas encore aperçu!!! Donc, je suis ouvert mais SVP ayez un peu plus de billes!

  • Par kelenborn - 05/09/2017 - 17:35 - Signaler un abus a titre d'exemple

    Ma femme qui bossait pour la caisse des dépots et faisait de l'assurance vie rencontre un client, artisan , qui installait des systèmes de chauffage et qui lui précisa: pour les autres oui mais...pas pour moi

  • Par kelenborn - 05/09/2017 - 17:39 - Signaler un abus au surplus, lamotte

    Vous nous prenez pour des cons!!!nous renvoyer sur le site d'une boite qui veut démontrer au client qu'il a intérêt à suivre ses conseils!!!! Au moins, quand Leclerc fait ça pour comparer le prix d'un kilo de carottes...ce sont des carottes!!! et à priori, la moitié du sac n'est pas pourrie!!! Allez vendre vos marabilles chez Causeur ou BouFfeMerde TV

  • Par kelenborn - 05/09/2017 - 17:41 - Signaler un abus AHHHH

    J'ai tiré trop vite!!! je n'avais pas vu que c'était...sa boite!!! Il a refilé combien à Atlantico pour faire sa pub?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Myriam Maestroni

Myriam Maestroni est présidente d'Economie d'Energie et de la Fondation E5T. Elle a remporté le Women's Award de La Tribune dans la catégorie "Green Business". Elle a accompli toute sa carrière dans le secteur de l'énergie. Après huit années à la tête de Primagaz France, elle a crée Ede, la société Economie d'énergie. 

Elle est l'auteure de plusieurs ouvrages majeurs: Intelligence émotionnelle (2008, Maxima), Mutations énergétiques (Gallimard, 2008) ou Comprendre le nouveau monde de l'énergie (Maxima, 2013), Understanding the new energy World 2.0 (Dow éditions). 

Voir la bio en entier

Grégory Lamotte

Grégory Lamotte, fondateur de Comwatt, est un expert énergéticien régulièrement auditionné à l'Assemblée nationale sur les questions liées à la transition énergétique et à la décentralisation des moyens de production d’électricité renouvelable. Spécialiste des énergies renouvelables depuis plus de quinze ans, Grégory Lamotte a développé une offre unique basée sur l'autoproduction et l'autoconsommation grâce à l’internet de l’énergie.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€