Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 13 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Alerte aux lingettes : la malédiction des égouts occidentaux

Contrairement à ce qui est dit dans le commerce, les lingettes hygiéniques ne se dégradent pas aussi facilement, ce qui pose des problèmes notamment pour l'entretien des égouts.

Péril en profondeur

Publié le - Mis à jour le 15 Mai 2017

Existe-t-il des alternatives plus éco-responsables pour les consommateurs ? Comment peuvent-ils faire attention à l'impact environnemental des lingettes ?  

Si nos moyens, en tant que consommateurs, sont limités en ce qui concerne la recyclabilité et les modes de production, il ne faut pas oublier que nous sommes, toujours comme consommateur, au coeur et souvent à l'origine des impacts car les produits que nous consommons sont fabriqués, transportés et utilisés par et pour les consommateurs.

Il y a donc toujours moyen, par nos choix de consommation et d'achat, d'orienter et d'améliorer les choses. 

Sur la question particulière des protections hygiéniques, il faut viser l'achat de produits qui ont recours à des matières premières durables, qui limitent les substances dangereuses. La conception écologique des produits est un levier puissant pour améliorer les impacts sur l'ensemble du cycle de vie. C'est dans cette perspective que le cahier des charges de l'Ecolabel Européen, que soutient l'ADEME, à été développé. Il comprend un volet spécifique sur les textiles sanitaires. Pour obtenir ce label d'excellence, une garantie est apportée, en plus d'exigences fortes en termes de qualité fonctionnelle du produit (en particulier en matière d'absorption), sur les aspects suivants : il faut que le coton soit issu de l'agriculture biologique (qui permet de lutter contre le risque de résidus de substances dans les tampons par exemple) et deuxième aspect, il faut qu'il y ait une absence de substances extrêmement préoccupantes visées par REACH. 

Le label écologique de l'Union européenne ne peut pas être accordé aux produits qui contiennent des substances ou des préparations ou mélanges classés comme toxiques, dangereux pour l'environnement, cancérigènes, mutagènes, reprotoxiques. On le voit donc bien par cet exemple, une conception respectueuse de l'environnement est aussi une conception respectueuse de la santé et qui garantit, par la limitation du recours systématique aux produits chimiques, une exposition au risque beaucoup plus faible. Et cela, en particulier sur le sujet précis des protections hygiéniques, est fondamental et de plus en plus recherché par les consommateurs. 

Ce référentiel européen sur les textiles sanitaires est très récent, et plusieurs industriels viennent de démarrer l'adaptation de leur méthodes de production afin d'être certifiés écolabel européen et bénéficier de cette garantie de conception plus vertueuse. Ils ont raison, car pour des questions sanitaires et environnementales, les consommatrices vont se tourner massivement vers ce type de produit. En attendant, les premières certifications Ecolabel Européen, on peut dès à présent acheter les produits porteurs du label Nordic Swan dont les exigences sont relativement proches. 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Roland Marion

Roland Marion est responsable du service Produits et Efficacité Matière à l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME). Son service est chargé d'engager les acteurs professionnels dans des démarches de conception de leur produit qui soit plus durable et plus respectueuse de l'environnement. Cela passe par l'éco-conception, mais également la lutte contre l'obsolescence programmée et l'augmentation de la durée de vie des produits, le développement des filières de recyclage et de valorisation des produits en fin de vie. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€