Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Top 5 des hôtels les plus insolites de Suède

Du nord au sud, sur la côte est de la Suède, s'égrène un chapelet d'hôtels plus surprenants les uns que les autres.

Grand large

Publié le
Top 5 des hôtels les plus insolites de Suède

Ice Hotel, à Jukkasjärvi.

Ice Hotel, à Jukkasjärvi :

Il était une fois, dans le nord de la Suède, un château de glace accueillant tous les héros en quête de luxe et de froid. Ce château, c'est l'Ice Hotel de Jukkasjärvi, localité d'à peine 541 habitants. Le bâtiment est une œuvre d'art en soi. Chaque mur est le support d'une sculpture différente. Les uns arborent des moulures ; les autres, des flocons gravés. Certaines chambres ont une forme circulaire, d'autres, celle d'un losange strié d'angles de 30-45°. On se croirait tantôt dans un film de science fiction, tantôt dans un igloo traditionnel, ou dans un palais de conte de fées.

Température ambiante, 5°C. D'où la présence de fourrures-couettes sur les glaçons-sommiers. Pour les plus frileux, l'hôtel a prévu des suites tempérées. Lesdites suites sont décorées à la manière de chalets montagnards, quoique dans un style moderne et épuré. La licorne de glace qui trône dans le hall confirme la vocation artistique de l'établissement, lequel abrite régulièrement des expositions.

Jumbo Hostel, à Uppsala

Décollage imminent ? Non. Ce 747-200, campé à l'entrée de l'aéroport d'Arlanda, soit à 12h de route de Jukkasjärvi, n'a pas volé depuis des années. Construit en 1876 pour Singapore Airlines, il a été récupéré par la prestigieuse compagnie américaine Pan Am, avant d'être mis en vente, et finalement reconverti en hôtel. Le permis de construire a été délivré en 2008. Depuis, y transitent des voyageurs d'horizons variés. Les 450 sièges initiaux ont été enlevés, puis remplacés par une dizaine de chambres, toutes catégories confondues. « Le dortoir » se compose en réalité de deux lits superposés, une disposition reprise dans des cabines dites « familiales ». Le cockpit peut accueillir un couple. On compte un autre couchage dans la soute accessible, lui, par un escalier indépendant de l'échafaudage épousant l'embouchure du traditionnel toboggan aéronautique. Embarquement immédiat.

Utter Inn, au Lac Mälar

On passe du Grand Nord à Westeros... Vasteras, pardon. Clin d'oeil prémonitoire aux fans de Game of Thrones ? Là, au milieu du Lac Mälar, se dresse un modeste cabanon rouge bordé de deux transats en acajou. Une première intuition porte à croire qu'une chambre réside à l'intérieur. Or, au-delà du seuil, rien. La pièce est vide... quoique le sol soit troué d'un escalier. Au bout de cet escalier de trois mètres de long, deux lits et une table. Voilà la partie immergée de ce drôle d'iceberg en bois. Cet hébergement intelligent est l'œuvre de Mikael Genberg, sculpteur suédois qui tend à rendre l'art accessible au plus large public. C'est petit, mais cosy. Idéal pour les tourtereaux à la recherche d'un nid en terre étrangère.  
 

Sala Silvermine, à Sala

Fort d'une expérience sous-marine, pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Légèrement à l'ouest du Lac Mälar se trouve une mine aux mille et une facettes. En effet, Sala Silver, c'est à la fois un site historique, un musée et un hôtel. À près de 155 mètres sous terre, repose la chambre la plus profonde du monde. Nichée entre des cavités relativement humides, cette suite assure un certain confort. Si la température confine au degré zéro dans les galeries alentour ; sur les draps, il fait 18°C, et plus, en dessous. Autrement dit, il faut prévoir des vêtements chauds. Une bouteille de champagne, frais cela va de soi, trône sur la table de nuit ; et une corbeille de fruits, sur la commode. Le personnel est joignable par l'intermédiaire d'un interphone. Le petit déjeuner est servi par le guide, chargé ensuite d'une visite des lieux.

Kolarbyn Forest Hut, à Skinnskatteberg

On remonte à la surface, avec un besoin pressant de verdure. Dessous, dessus, on passe d'un extrême à l'autre. Dormir à la belle étoile, ou presque, a quelque chose de séduisant quand on est resté enfermé pendant toute une nuit, plaisante fût-elle. Les petites huttes qui se succèdent dans la forêt de Skinnskatteberg, un peu plus à l'ouest, appartiennent à un éco-lodge de qualité. Intégralement recouverts de mousse, les flancs de chaque cabanon se fondent dans le reste du paysage verdoyant. Ici, on fait tout soi-même, quoique sous la tutelle d'un guide expérimenté. Il n'est pas question de mettre ses capacités de survie à l'épreuve. Après avoir coupé le bois, on l'allume et l'utilise, tant pour se réchauffer que pour cuisiner. Quelle ironie, quand on pense que le site occupe une ancienne mine de charbon. Nulle électricité. On mange et lit à la lumière des bougies. Ce campement d'un luxe rudimentaire offre également la possibilité d'entreprendre un safari sur les traces d'élans et de castors.


 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Quentin Desurmont

Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens. Quentin contribue aussi à l’émergence du tourisme de luxe en Europe, il est membre de Traveller Made.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€