Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Un cyclone a terrassé l’intelligence et personne n’en parle

Parmi les décombres des trente dernières années, il est une victime qui ne fait que peu parler d’elle. Terrassée, malmenée, jamais ramenée à la vie, elle devrait être au centre du cyclone médiatique, économique et politique, et personne ne sait si elle reviendra hanter la surface de la terre avant longtemps.

Les entrepreneurs parlent aux Français

Publié le
Un cyclone a terrassé l’intelligence et personne n’en parle

Parmi les décombres des trente dernières années, il est une victime qui ne fait que peu parler d’elle. Terrassée, malmenée, jamais ramenée à la vie, elle devrait être au centre du cyclone médiatique, économique et politique, et personne ne sait si elle reviendra hanter la surface de la terre avant longtemps. Je voudrais à l’occasion du passage du couple maléfique, constitué par José et Irma, vous interroger sur le triste sort réservé à l’intelligence. L’intelligence, la victime la plus terrifiante, et la plus mystérieuse de notre cirque mondial.

Mais où est elle donc passée ?

 

Pourquoi diable se poser une telle question au lieu de profiter tranquillement de son week-end, qui était marqué, en ce qui me concerne, par les débuts d’entrepreneur de mon fils aîné, perpétuant ainsi une longue tradition familiale débutée par…moi ! Pas d’entrepreneurs dans ma famille et tout à coup, le virus prend, il doit être passé dans les gènes du Jacquet, cette anomalie génétique, comme tout entrepreneur, issu d’un croisement étrange entre le Jura et l’est de l’Europe. Et bien, ce sont juste quelques petits indices liés à l’actualité.

Tout d’abord l’insulte à l’intelligence d’une partie de la gauche face aux réformes sociales et économiques en cours. Le RSI. La loi Travail. Interrogé sur divers plateaux TV depuis l’arrivée de cette Loi promise par l’actuel Président, mais qui malgré tout ne serait pas souhaitée par les Français (mais qui donc sait ce que veulent les Français ?), je me suis trouvé face à la démagogie. Vous me direz : quoi de neuf ? Mais justement, je me suis demandé depuis quand ce n’était plus neuf…

Mes contradicteurs, une fois passé l’argument facile de la volonté des français, n’avaient en bouche que 2 ou 3 mots. « Paupérisation, négation du syndicalisme, précarisation des travailleurs ». Or, aucune des mesures prises sur le travail n’aborde, à mon grand désespoir d’ailleurs, la question du licenciement facilité pour les PME, ne libère pas les plus petites entreprises d’obligations lourdes qui les pénalisent toujours autant, n’enlèvent rien aux syndicats, ne baisse pas (encore) le coût du travail et ne pousse pas à la baisse des salaires des plus démunis. En clair, rien qui ne puisse pousser, à part la démagogie, une France Insoumise (ce qui fait des non grévistes, des esclaves adorateurs de la soumission) dans les rues, aidée en cela par un parti socialiste de type Ponce Pilate qui soutient mais ne défile pas, histoire de ne pas perdre les quelques adhérents qui lui restent encore fidèles. Les petits mots remplacent une grande intelligence, qui consisterait à réaliser, enfin, qu’aider les PME à suivre le rythme de leur souffrance économique, en obtenant des facilités pour licencier, est le plus sûr moyen de les aider à recruter. 

Guère plus d’intelligence pour le RSI. Sa disparition consisterait à une façon détournée de considérer comme normal un statut d’indépendant, statut qui ne ferait, via la progression de l’économie dite du partage, que des esclaves modernes. Indiquant ainsi, lors de débats à des heures de grande écoute, que la totalité des indépendants travaillant pour une économie digitale qui progresse chaque jour, seraient des esclaves que Zola aurait pu ainsi décrire avec délectation. Oubliant au passage les dizaines de milliers de personnes dont la flexibilité du travail, le choix du contenu et du contenant ont amélioré les conditions de vie, bien plus que n’importe quelle Loi dite de sécurisation de l’emploi.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par moneo - 11/09/2017 - 17:02 - Signaler un abus QUESTION?

    De quoi parlez vous ?d'intelligence ?ou de manipulation généralisée depuis l'école? et en continu par les médias, tous ,assistés par l'Etat ? comment demander à une population lobotomisée de réfléchir quand les bases du raisonnement sont toujours , lutte des classes avec jalousie entretenue ,ignorance économique, lavage écologique et journalier des cerveaux ,et anomie... c'est cela la culture française..allez donc reformer un pays qui croit qu'il a fait des efforts considérable alors qu'il ne les a pas faits

  • Par SD.. - 12/09/2017 - 02:57 - Signaler un abus Question 2?

    Et la culture aujourd'hui? C'est connaître un "artiste" qui crée un concept en empilant 4 morceaux de bois, 3 pneus et qui les peint en jaune? Ou bien c'est connaître ce qu'il se passe dans les pays voisins, leur méthode, leurs chiffres, et ... leurs résultats ? , Selon moi l'article a répondu.... snif...

  • Par xenophon - 12/09/2017 - 08:07 - Signaler un abus La faute à qui?

    La dictature écologique a-t-elle lobotomisé les esprits? Le vert à tout prix est-il l'anesthésique de l'intelligence ? Tout ce que nous mangeons, utilisons, pratiquons, respirons est désormais a priori suspect. Eteignoir de l'intelligence?

  • Par emcé - 12/09/2017 - 09:25 - Signaler un abus ?????

    Vous pensez vraiment que l'homme est capa le de provoquer des ouragans ? Allons , un peu de modestie ....

  • Par Hypatie - 12/09/2017 - 13:51 - Signaler un abus Votre intelligence à vous

    ne vous a pas permis d'apprendre à écrire? Trop de phrases sont mal construites et rendent le texte inintelligible ... En particulier voir les paragraphes 4 et 5 .

  • Par Geolion - 12/09/2017 - 16:07 - Signaler un abus Donneur de leçon ?

    M. Denis Jacquet et de ceux, sans doute, qui parlent des "zhandicapés" pour avoir écrit : "...pas d’handicapé".... Non, Monsieur, il faut écrire : "pas de handicapé" ! Par ailleurs, il est convaincu du réchauffement climatique....Prudence ! Car de plus en plus on ne parle que de "dérèglement climatique...! Et si le CO2 dans l'air à fortement augmenté de façon non linéaire au cours du 20°siècle, la montée du niveau des mers, qui a commencé il y a 20.000 ans, avec des pointes de 6 cm par an, entre -10.000 et -8000 ans en arrière, est stable avec 3mm par an en moyenne et ce quasi linéairement depuis plus d'un siècle ! Voir : https://tidesandcurrents.noaa.gov/sltrends/sltrends_station.shtml?stnid=8574680 Et donc il n'y aurait pas de corrélation directe entre la quantité de CO2 dans l'air et la montée du niveau des mers. Il faut attendre longtemps pour y voir bien clair car la très courte durée de vie humaine est sans comparaison avec les hoquets et évolutions de la Nature qui se répètent ou évoluent sur des millions d'années !

  • Par Anouman - 13/09/2017 - 00:12 - Signaler un abus Intelligence

    On ne sait pas où elle est passée mais certainement pas chez Jacquet. D'ailleurs ça ne saute pas d'un individu à l'autre comme une puce.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Denis Jacquet

Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€