Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 26 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La bourse peut être sévère... parfois trop !

Comme nous l'avons souvent indiqué nous aimons nous intéresser à des dossiers en fort recul sur le plan boursier, c'est souvent l'occasion de bonnes affaires... mais l'argument du prix ne peut pas être le seul... faute de quoi on pourrait se trouver dans la situation d'une personne essayant d'attraper au vol un couteau qui tombe !

Atlantico Bourse

Publié le
La bourse peut être sévère... parfois trop !

Deux titres ont subi une forte volatilité cette semaine et les entreprises concernées se sont retrouvées sous les feux de l'actualité boursière. Vallourec et Zodiac. Les raisons étaient très différentes mais la sanction de la bourse finit au fil des mois par être importante. Vallourec cotait 26 Euros à mi-avril et seulement 6,6 Euros mi-mars 2016, soit une baisse de 75% en moins d'un an. Pour Zodiac sur la même période la sanction est un peu moindre. 35 Euros en mars 2015, 17 Euros la semaine dernière, une baisse de plus de 50% en un an !

Comme nous l'avons souvent indiqué nous aimons nous intéresser à des dossiers en fort recul sur le plan boursier, c'est souvent l'occasion de bonnes affaires... mais l'argument du prix ne peut pas être le seul... faute de quoi on pourrait se trouver dans la situation d'une personne essayant d'attraper au vol un  couteau qui tombe !

L'analyse des deux dossiers fait apparaître des situations et des perspectives bien différentes.

Zodiac est un des leaders mondiaux dans la conception la fabrication et la commercialisation d'équipements aéronautiques. Zodiac est un des principaux fournisseurs d'Airbus et de Boeing. Elle a donc une forte sensibilité aux cycles de l'aéronautique civile... elle-même dépendante du cycle des compagnies aériennes et donc in fine au rythme de l'économie mondiale. Pendant  plusieurs années Zodiac a pu surfer sur la vague de croissance d'Airbus en particulier, le chiffre d'affaires est passé de 2,7 Milliards d’Euros à 4.9 Milliards entre 2011 et 2015. Mais depuis plusieurs mois la société connait des problèmes de livraisons. Ces problèmes mettent du temps à se régler ce qui pèse sur les résultats du groupe mais en fait, et peut-être surtout, les délais de résolution de ces problèmes étant jugés trop long, le management a fini par perdre de sa crédibilité. L'annonce d'une 8e alerte consécutive sur les résultats n'a pas inversé la tendance cette semaine. Les chiffres annoncés étaient effectivement médiocres : le Chiffre d'affaires plafonne, le résultat devrait être stable au mieux, ce qui serait une forte déception pour les analystes et les gérants qui adulaient  cette valeur de croissance il y a encore peu de temps.

Nous considérons qu’un investissement dans Zodiac peut désormais avoir de l'intérêt sur les niveaux de 19 Euros.

- les mesures semblent prises pour régler les problèmes de production.

- l'activité du secteur aéronautique offre une bonne visibilité et elle est en croissance solide.

- Zodiac est un fournisseur majeur et par certains aspects incontournable pour Airbus et Boeing dont l'activité est aussi en croissance.

- Après le recul du titre ces dernières semaines le prix paraît désormais abordable...Ceci est valable pour nous mais aussi pour d'autres intervenants tel Safran qui avait essayé, sans succès, de faire une opération sur Zodiac il y a quelques années...Il y a donc aussi une prime d'0PA à intégrer désormais dans le cours de Zodiac.A condition d'être patients l'achat de titre Zodiac est envisageable.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alain Pitous

Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).

Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de placement en actions.

Précédemment, il a été pendant 5 ans (2009-2014) Deputy CIO d’Amundi (850 Milliards d’Euro sous gestion) et gérant du fonds Amundi Patrimoine de 2012 à juillet 2014.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€