Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 27 Avril 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bourse : 2017 devrait être meilleure… normalement !

Les économistes espéraient une croissance mondiale de 3,6% pour 2016. Sans être totalement fausses, ces prévisions étaient un peu trop optimistes... Mais en 2017, les perspectives devraient (légèrement) s’améliorer.

Atlantico Bourse

Publié le
Bourse : 2017 devrait être meilleure… normalement !

Les déceptions proviennent des Etats-Unis, du Japon et de certains pays émergents. Finalement, la croissance mondiale devrait afficher au maximum 3,1% cette année. Le choc pétrolier subi en 2015 et début 2016 a certainement pesé lourd aux Etats-Unis et en Russie et couté quelques dixièmes de points de croissance. Le Japon a encore déçu en 2016 : la politique de Shinzo Abe se solde cette année encore par un échec cuisant : le Japon se maintient tout juste en territoire positif !

Ailleurs, la croissance a été à peu près au rendez-vous avec les estimations : la Chine a une nouvelle fois fait mentir les pessimistes et réussi, au prix d’un recours à l’endettement massif, à réaliser une croissance supérieure à 6%.

L’Europe, avec des contrastes entre les pays, a confirmé une reprise encore très poussive.

Pour 2017, les anticipations ne sont pas euphoriques, mais une timide amélioration est attendue. L’OCDE espère une croissance de 3,3% pour l’année à venir.  Plusieurs raisons expliquent ce relatif optimisme : des plans de relance ou une moindre rigueur budgétaire sont envisagés dans plusieurs pays : Donald Trump annonce un plan de 1000 Milliards de $, la Grande-Bretagne va également augmenter les dépenses publiques pour contrer les effets négatifs attendus du Brexit enfin plusieurs pays de la zone Euro ont d’ores et déjà annoncés vouloir être moins rigoureux sur le plan budgétaire.

Ces anticipations ont largement contribué au rebond des matières premières depuis plusieurs semaines avec une belle accélération après l’élection de Donald Trump. Plusieurs pays producteurs pourraient ainsi tirer leur épingle du jeu et sortir, pour certains, d’un marasme inquiétant, Brésil et Russie en tête. Le point très favorable à noter en analysant les prévisions de l’OCDE est que l’amélioration, même modeste, est généralisée.

Les points d’interrogations restent nombreux et, parfois, potentiellement lourds de conséquences :

·         La politique monétaire américaine deviendra t’elle progressivement restrictive ?

·         Les banques centrales : Europe, Japon, Grande-Bretagne et Chine resteront-elles accommodantes ? 

·         Les accords récents sur le pétrole vont-ils enclencher un mouvement de hausse massif des cours de l’or noir ?

·         Le commerce mondial et les gains de productivité dans l’industrie resteront-ils aussi faible que ces dernières années ?

·         La zone Euro sera t’elle perturbée par les échéances politiques en Italie, ou plus tard en France et en Allemagne ou par les premières discussions sur le Brexit ?

Sur ce dernier point en particulier, 2016 nous a montré une chose que nous appliquons depuis longtemps dans nos portefeuilles ou nos gestions sous mandat : il est très dangereux de spéculer sur…ou de tenir pour acquis, le résultat d’une élection !

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alain Pitous

Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).

Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de placement en actions.

Précédemment, il a été pendant 5 ans (2009-2014) Deputy CIO d’Amundi (850 Milliards d’Euro sous gestion) et gérant du fonds Amundi Patrimoine de 2012 à juillet 2014.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€