Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand les huiles de l’horlogerie font pleuvoir des millions et quand les diamants soutiennent les gorges : c’est l’actualité des montres en mode Black Friday

Mais aussi la rétro-nostalgie d’une inspirante qui rassure, les lames qui résonnent dans un cylindre, les ancres qu’on redécoupe et les moteurs d’avion qui couronnent un cadran…

Atlantic-tac

Publié le - Mis à jour le 29 Novembre 2017

HERMÈS : Les maillons de la chaîne se déchaînent…

La collection Cape Cod est une des plus emblématiques de l’horlogerie Hermès, avec son boîtier qui évoque une chaîne d’ancre et son style « carré dans le rectangle ». Les derniers modèles sont encore plus Hermès avec leur bracelet double tour d’un impeccable et hermessissime bleu de Malte, et encore plus chaîne d’ancre avec le subtil travail réalisé sur le cadran, dont les chiffres stylisés reprennent le code graphique de cette chaîne. Pour animer une montre déjà « classique », c’est une des meilleures idées visuelles de cette fin d’année – on risque cependant de ne pas la voir en boutique avant le début de l’année, puisque cette nouvelle Cape Cod ne sera officiellement présentée qu’au SIHH (Salon international de la haute horlogerie) de Genève, en janvier prochain.

Sans rien perdre de son insolence et de sa séduction, la Cape Cod y gagne une indéniable modernité, alors qu’elle a été lancée en 1991. On peut penser qu’elle trouve dans ce nouveau cadran une forme de maturité qui lui va bien : le style, c’est ce qui reste quand on a tout oublié…

TOCKR : Le style suisse sans les prix suisses…

Née au Texas et officiellement de nationalité américaine, cette nouvelle marque est en fait très européenne, tant par l’équipe américano-franco-suisse qui l’anime que par sa thématique aérienne. Inspiration majeure : le fameux « Dakota » DC-3 (Douglas C-47), bimoteur de transport militaire dont on a construit plus de 16 000 exemplaires pendant la Seconde Guerre mondiale, mais dont certains sont toujours en service après avoir participé à tous les conflits de l’après-guerre. Cet avion était d’autant plus populaire dans les forces armées qu’il était celui qui apportait le ravitaillement ou le courrier ! Tockr a choisi le Swiss Madeet la qualité horlogère à l’européenne pour défendre son identité sur le marché, mais sans les excès habituels des prix pratiqués par les marques suisses : un ou deux milliers d’euros seront suffisants pour s’offrirces cadransqui reproduisent les lignes du moteur des « Dakota » (les fameux cylindres en étoile). Plusieurs lignes de boîtiers sont proposées, dont un intéressant retour au carré galbé des années 1970, riveté comme les carlingues des C-47 (en haut de la page)…

 

LES BONNES (ou pas bonnes) NOUVELLES DE LA SEMAINE…

••• Exportations horlogères : soulagement en Suisse, à l’annonce par les douanes des « bons » chiffres d’exportations de montres suisses à travers le monde. Comparée à octobre 2016, qui était un mois désastreux, la situation s’améliore considérablement (+9 %), mais la prudence reste de mise. Non seulement octobre 2017 comptait un jour de plus qu’octobre 2016, mais les statistiques ont été dopées par la « Journée des célibataires » (l’équivalent chinois du Blanc Friday), au cours de laquelle la consommation devient frénétique (25 milliards de dollars dépensés sur le seul site de e-commerce Alibaba. Précision supplémentaire : il s’agit de montres qui ont quitté la Suisse pour les filiales des maisons horlogères et leurs détaillants, mais pas encore de ventes au client final ! En fait, sur les trente premiers pays importateurs de montres suisses (92 % du chiffre annuel des marques suisses), les deux tiers sont encore en recul par rapport à 2015…••• Sur le front du sociofinancement :les Français « cartonnent » sur Kickstarter, avec deux récents projets (Klokers et ZRC 194) qui frôlent chacun le demi-million d’euros et qui prouvent que la demande est forte dès qu’elle est créative, ludique et accessible (si vous avez oublié de souscrire, la campagne Klokers est encore ouverte pour quelques jours)… ••• L’horloger millionnaire : il n’y a pas que les montres qui battent des records aux enchères (récemment encore, 17,7 millions de dollars pour une Rolex en acier), les peintures à l’huile relatives à l’horlogerie s’y mettent aussi. 7,2 millions de dollars pour le célèbre tableau de Norman Rockwell, « What makes it tick ? (the watchmaker) » sous le marteau de Christie’s, à New York ! Une peinture de 66 cm de côté, datée de 1948 et commandée à Norman Rockwell par une association d’horlogers suissespour illustrer une de leurs publicités aux Etats-Unis…

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Grégory Pons

Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de la montre.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€