Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand les gabelous en rajoutent dans la terreur "liquide" et quand les chenilles font défiler les heures : c’est l’actualité des montres dans l’attente du Père Noël

Mais aussi le bronze des scaphandriers qui investit les poignets, un équipement de haute horlogerie digne du Nautilus (ce n’est pas une Nautilus) et un moineau siffleur qui se croit tout permis sur sa tortue…

Atlantic-tac

Publié le

HAUTLENCE : Une « chenille » pour faire avancer les heures…

Pour paraphraser Fernand Naudin (Lino Ventura) dans Les tontons flingueurs, dialogues de Michel Audiard, « Faut quand même admettre, c’est plutôt une boisson d’homme »… Là, c’est une montre d’homme, incontestablement ! Le format (52 mm x 50 mm), lesangles et les arêtes, le matériau (titane et composite de nanotubes de céramique), la couleur (un orange sans peur et sans reproches teinté dans la masse, mais on peut en imaginer d’autres), le verre saphir qui pousse à la transparence, le concept mécanique (une « chenille » latérale de douze maillons pour afficher les heures, des minutes rétrogrades au centre, un tourbillon « baguette » mécanique en bas du mouvement, en rotation sur deux axes à chaque changement d’heure) et même le prix (comptez deux bonnes unités à six chiffres) font de cette montre Vortex Gamma Magma un objet d’exception, puissant, clivant et même hypnotisant par sa « brutalité » – heureusement corrigée par des finitions de haut niveau.

Techniquement, c’est très pointu. Esthétiquement, c’est très ardu. Horlogèrement, c’est tout simplement percutant…

ANONIMO : Du casque des scaphandriers aux poignets civilisés…

L’avantage du bronze dans lequel sont taillés certains boîtiers horlogers est qu’il vieillit « bien ». Les hommes le maîtrisent depuis cinq mille ans : c’est un alliage qui réagit à son environnement. Au fil des mois, selon l’endroit où l’on vit, son activité quotidienne ou même son style d’alimentation, le bronze va se patiner au contact de la peau et acquérir une « touche » très personnelle. Les premiers usages horlogers du bronze dans l’horlogerie remontent aux montres des premiers scaphandriers : c’était le même métal que celui de leur casque ! L’usage s’est ensuite imposé pour les montres militaires, au nom d’une bonne résistance à la corrosion : très logiquement, la maison Anonimo, héritière des traditions historiques de l’Officine Panerai, a été ainsi la première marque à proposer des montres de plongée en bronze. Aujourd’hui, le bronze se « civilise » sans rien perdre de son cachet esthétique, comme le prouve cette version Militare « Alpini » (série limitée à 97 exemplaires pour les vingt ans d’Anonimo, marque re-née en 1997) : 43,4 mm pour le célèbre boîtier coussin dont la couronne est déportée à midi, cadran discrètement « camouflé », mouvement automatique, chronographe deux compteurs, le tout Swiss Made pour un peu plus de 4 500 euros. C’est plutôt viril, séduisant et original…

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Grégory Pons

Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de la montre.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€